Amistad

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Cet article concerne le film. Pour le navire, voir La Amistad.
Amistad
Réalisation Steven Spielberg
Scénario David Franzoni
Acteurs principaux
Sociétés de production DreamWorks SKG
HBO Films
Pays d’origine Drapeau des États-Unis États-Unis
Genre historique
Durée 148 minutes
Sortie 1997

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

Amistad est un film historique américain réalisé par Steven Spielberg, sorti en 1997. Le film est interdit aux moins de 14 ans aux États Unis.

Le film est inspiré de faits authentiques, une mutinerie d'un groupe d'esclaves africains transportés à bord de La Amistad en 1839 et qui est devenue un symbole du mouvement pour l'abolition de l'esclavage.

Synopsis[modifier | modifier le code]

En 1839, La Amistad, navire espagnol transportant des esclaves africains venus de Sierra Leone, est pris dans une violente tempête au large de Cuba. Environ cinquante prisonniers réussissent à se libérer de leurs chaînes et se retournent contre leurs bourreaux, qu'ils passent par les armes. Cinqué, leur meneur, oblige le capitaine à les ramener vers l'Afrique, mais celui-ci, profitant de son ignorance, met le cap sur l'Amérique. Lorsque le navire est arraisonné, les esclaves sont conduits aux États-Unis où, jugés pour meurtre, ils attendent leur sort en prison.

Alors que les armateurs du navire déposent un recours en justice pour récupérer leur « cargaison », un avocat de la ville demande que soit reconnu le statut de réfugiés pour ces naufragés, et récuse l'affirmation que ces personnes soient de la marchandise.

La bataille acharnée autour de leur procès attire l'attention de la nation tout entière et met en cause les fondements du système judiciaire américain. Mais pour les hommes et les femmes emprisonnés, il s'agit tout simplement du combat pour le respect d'un droit fondamental et inaliénable : la liberté.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Réplique de La Amistad construite en 2000, naviguant dans le port historique de Mystic (en) dans le Connecticut.
Drapeau des États-Unis États-Unis : (première à Washington, D.C.)
Drapeau des États-Unis États-Unis :
Drapeau de la Belgique Belgique, Drapeau de la France France, Drapeau de la Suisse Suisse :

Distribution[modifier | modifier le code]

Production[modifier | modifier le code]

Genèse et développement[modifier | modifier le code]

C'est le premier film réalisé par Spielberg à être produit par DreamWorks, une société dont l'un des cofondateurs est Spielberg lui-même.

Distribution des rôles[modifier | modifier le code]

Denzel Washington et Cuba Gooding Jr. ont été approchés pour le rôle de Cinqué, tandis que Sean Connery l'a été pour celui de John Quincy Adams[3].

Harry Andrew Blackmun, qui interprète ici le rôle de Joseph Story, juge de la Cour suprême des États-Unis, le fut réellement de 1970 à 1994.

Tournage[modifier | modifier le code]

Le tournage n'a duré que 31 jours[3]. Il a eu lieu à Porto Rico, dans le Rhode Island (Newport, Pawtucket, Providence), dans le Connecticut (Mystic, Groton Long Point, Sonalyst Studios de Waterford), en Californie (Universal City, San Pedro, Oak Glen), dans le Massachusetts (Boston)[4].

Les seize premières minutes du film ont été entièrement tournées en langue mendé (l'une des langues majoritaires en Sierra Leone), langue que Djimon Hounsou a dû apprendre, car le mendé n'est pas parlé dans son pays d'origine : le Bénin. De plus, Djimon Hounsou ne parle que cinq mots d'anglais dans le film.

Le bateau utilisé dans le film est le Pride of Baltimore II, un clipper de Baltimore. La réplique de La Amistad, basée à New Haven, n'a pas servi au film puisqu'elle a été construite en 2000.

Musique[modifier | modifier le code]

Amistad
Original Motion Picture Soundtrack
Bande originale de John Williams
Sortie
Enregistré 1997
Durée 55:51
Genre musique de film
Label DreamWorks Records
Critique

La musique du film est composée par John Williams.


Liste des titres
No Titre Durée
1. Dry Your Tears, Afrika (chant de Pamela Dillard) 4:18
2. Sierra Leone, 1839 and the Capture of Cinque (chant de Pamela Dillard) 3:39
3. Crossing the Atlantic (chant de Pamela Dillard) 3:21
4. Cinque's Theme 4:12
5. Cinque's Memories of Home 2:35
6. Middle Passage 5:18
7. The Long Road to Justice 3:16
8. July 4, 1839 4:01
9. Mr. Adams Takes the Case 7:15
10. La Amistad Remembered 5:08
11. The Liberation of Lomboko 4:09
12. Adams' Summation 2:55
13. Going Home (vocals performed by Pamela Dillard) 2:02
14. Dry Your Tears, Afrika (Reprise) 3:37

Distinctions[modifier | modifier le code]

Sauf mention contraire, cette liste provient d'informations de l'Internet Movie Database[6]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Meilleur second rôle masculin : Anthony Hopkins
European Award d'honneur - Contribution européenne au cinéma mondial : Stellan Skarsgård
Meilleur acteur : Djimon Hounsou
Meilleur second rôle masculin : Morgan Freeman
  • PGA Awards 1998 :
Vision award du meilleur film
Meilleure photographie : Janusz Kamiński

Nominations[modifier | modifier le code]

Meilleur second rôle masculin : Anthony Hopkins
Meilleure photographie : Janusz Kamiński
Meilleure musique : John Williams
Meilleurs costumes : Ruth E. Carter
Meilleur film
Meilleur film étranger
Meilleur film dramatique
Meilleur réalisateur : Steven Spielberg
Meilleur acteur dans un rôle dramatique : Djimon Hounsou
Meilleur second rôle masculin : Anthony Hopkins
Meilleur second rôle masculin : Anthony Hopkins
Meilleur film
Meilleur second rôle masculin : Anthony Hopkins
Meilleur film dramatique
Meilleur réalisateur : Steven Spielberg
Meilleur scénario adapté : David Franzoni
Meilleur acteur dans un film dramatique : Djimon Hounsou
Meilleure direction artistique : Rick Carter
Meilleurs costumes : Ruth E. Carter
Meilleur montage : Michael Kahn
Meilleure musique : John Williams
Meilleure composition instrumentale écrite pour un film ou la télévision : John Williams

Autour du film[modifier | modifier le code]

Une parodie du film a été faite dans le film Scary Movie sous le titre d'Amistad 2.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]