Côtes-de-bourg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant la vigne et le vin
Cet article est une ébauche concernant la vigne et le vin.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Consultez la liste des tâches à accomplir en page de discussion.

Côtes-de-bourg
Désignation(s) Côtes-de-bourg
Appellation(s) principale(s) côtes-de-bourg[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1936 et 1941
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de Bordeaux
Sous-région(s) Blayais et Bourgeais
Localisation Gironde
Climat océanique
Superficie plantée 3 920 hectares
Cépages dominants [2]
Vins produits rouges et blancs
Production 210 600 hectolitres en 2009[3]
Rendement moyen à l'hectare maximum 54 à 65 hectolitres par hectare pour les rouges
60 à 72 hectolitres par hectare pour les blancs[4]

Le côtes-de-bourg[1], appelé aussi bourg ou bourgeais, est un vin français d'appellation d'origine contrôlée produit autour de Bourg, sur la rive droite de la Dordogne et de la Gironde, à 35 kilomètres au nord de Bordeaux.

Carte du Vignoble de Bordeaux (cliquer pour agrandir)

Histoire[modifier | modifier le code]

La naissance de l'AOC date de septembre 1936 pour les rouges et de mai 1945 pour les blancs.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Aire de l'appellation[modifier | modifier le code]

Ce terroir s'étend sur quinze communes viticoles : Bayon-sur-Gironde, Bourg, Comps, Gauriac, Lansac, Mombrier, Prignac-et-Marcamps, Pugnac, Saint-Ciers-de-Canesse, Saint-Seurin-de-Bourg, Saint-Trojan, Samonac, Tauriac, Teuillac et Villeneuve.

Surface et encépagement[modifier | modifier le code]

Le vignoble englobe 3 850 hectares de cépages rouges en production (essentiellement du merlot) mais aussi du cabernet franc, du cabernet sauvignon et un peu de malbec, soit 83 % de la surface totale délimitée par l'AOC ainsi que 25 hectares en blanc. Le cépage Sauvignon y prédomine. La production en rouge représente environ 220 000 hectolitres par an et 1 200 hectolitres par an pour le blanc.

Le terroir possède environ 550 producteurs qui exportent 15 % de leur production annuelle dont près de 80 % en Europe.

Les châteaux[modifier | modifier le code]

On y retrouve le château de la Grave de style Louis XIII à Bourg, le château néo-gothique Colbert à Comps, le château Relais de la Poste à Teuillac, le Château Fougas, et le Château La Croix Davids à Lansac, le Château Brulesécaille à Tauriac, le Château Macay à Samonac, et le Château Roc de Cambes. À Bourg se trouve la maison du vin des Côtes-de-Bourg[5].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  3. Le Guide des vins hachette 2011, Hachette, 2010.
  4. Décret du 18 septembre 2009.
  5. Christophe Meynard, Les châteaux du Bordelais, Saint-Avertin, éditions Sutton,‎ , 128 p. p. (ISBN 978-2-8138-0788-5), pp.19-29

Liens[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :