Barsac (AOC)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Barsac.
Barsac
Image illustrative de l'article Barsac (AOC)
Carte du vignoble de Bordeaux (cliquer pour agrandir).

Désignation(s) Barsac
Appellation(s) principale(s) barsac[1]
Type d'appellation(s) AOC-AOP
Reconnue depuis 1936
Pays Drapeau de la France France
Région parente vignoble de Bordeaux
Sous-région(s) vignoble du Sauternais
Localisation Gironde
Climat océanique
Sol graviers (appelés graves) et sable
Superficie plantée 465 hectares
Cépages dominants sémillon B, sauvignon B et muscadelle B[2]
Vins produits blancs liquoreux
Production 6 870 hectolitres en 2009[3]
Rendement moyen à l'hectare maximum 25 à 28 hectolitres par hectare[4]

Le barsac[5],[1] est un vin liquoreux français d'appellation d'origine contrôlée produit dans le Sauternais, une des subdivisions du vignoble de Bordeaux.

L'aire de production de l'appellation est composée exclusivement de la commune de Barsac, située près de Sauternes, sur la rive gauche de la rivière Ciron. Classé AOC par le décret du [6], le vignoble couvre une superficie d'environ 600 hectares.

Vignoble[modifier | modifier le code]

Le vignoble de Barsac est posé sur du calcaire à Astéries, très largement couvert par des dépôts d'alluvions formant des terrasses aux pentes faibles. Au bord de la Garonne quelques parcelles sont plantées sur des alluvions post-Würm dits « argiles des palus », mais le vignoble commence sur la basse-terrasse (entre la D 113 et la voie ferrée) datant du Riss (Pléistocène moyen), avec le calcaire à douze mètres en dessous (+12 NGF). Sur la partie méridionale de Barsac et le long des rives du Ciron, l'érosion fait affleurer le calcaire à Astéries et à Archiacines désignés localement « calcaire de Saint-Macaire » datant du Stampien (Oligocène supérieur), recouvert d'une fine couche de limon et de sable[7],[8].

C'est une terre argilo-calcaire sur laquelle est plantée un vignoble de raisins blancs de types sémillon, sauvignon et muscadelle, servant à la production de vins liquoreux : les producteurs de Barsac ayant le droit de bénéficier au choix des appellations barsac ou sauternes[9].

Les vendanges[modifier | modifier le code]

Les vendanges commencent tard dans la saison et peuvent durer bien après la Toussaint. Les raisins sont cueillis très mûrs, jusqu'à être atteints par la fameuse pourriture noble favorisée par les brouillards de la Garonne et du Ciron. Le Sauternais est une des rares régions au monde qui permettent le développement de cette pourriture noble grâce à l'action du Botrytis, autorisant ainsi l'élaboration de vins naturellement liquoreux. Il en modifie la matière, chimiquement, aromatiquement. La peau des baies surmûries devient alors violacée et leur pulpe se transforme en confiture dorée. Le Barsac est un vin liquoreux.

Environnement[modifier | modifier le code]

La présence de la Garonne est constante à Barsac. Au confluent du Ciron se trouve le port de Barsac, charmant endroit sous les ombrages des frênes et des peupliers où l'on venait danser le dimanche sur la piste cimentée de la maison Gay sur des airs de valses musette. Mais la Garonne, habituellement à plus de deux kilomètres de l'église est capable de sortir de son lit et d'inonder pratiquement la moitié du territoire de la commune. Tout ce territoire donne un vin différent des Graves, le vin des Palus transformé par les alluvions déposées.

Sur la rive droite, le château du Cros domine Barsac et plus loin la forêt des Landes. À quelque distance en amont, le clocher de Sainte-Croix-du-Mont, autre vignoble de vins liquoreux célèbre, émerge des arbres, qui déjà annoncent les pentes de Malagar, le château de François Mauriac, vers Verdelais. En aval, les coteaux de Montprimblanc, Loupiac et Cadillac alignent admirablement leurs rangs de vigne exposés plein sud.

Vin[modifier | modifier le code]

Ce vin accompagne parfaitement le foie gras, un poulet rôti, un roquefort ou tout simplement quelques noix et du pain. Il doit être servi frais (8 °C), mais non frappé.

Classement[modifier | modifier le code]

L'AOC Barsac dépend de la Classification officielle des vins de Bordeaux de 1855. Ce terroir comprend une douzaine de châteaux, tous situés sur la commune de Barsac [10]

Premiers crus[modifier | modifier le code]

Seconds crus[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Références sur la façon d'orthographier les appellations d'origine.
  2. Le code international d'écriture des cépages mentionne la couleur du raisin de la manière suivante : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.
  3. Le Guide Hachette des vins, Hachette, 2010.
  4. Décret du 18 septembre 2009
  5. Fiche INAO de l'AOC Barsac
  6. Texte consolidé du décret du 11 septembre 1936
  7. Jacques Dubreuilh, Notice explicative de la feuille Langon à 1/50000, Orléans, Bureau de recherches géologiques et minières (no 852) (lire en ligne).
  8. « Carte géologique centrée sur Bommes », sur http://www.geoportail.gouv.fr/.
  9. David Cobbold, émission In vino BFM sur BFM Business, 17 mars 2012.
  10. « Carte interactive de situation des châteaux de barsac », sur sauternes1855barsac.com (consulté le 27 mai 2016)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]