Bordeaux-clairet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le bordeaux-clairet est un vin dont l'aire de production s'étend sur l'ensemble du vignoble de Bordeaux. Il s'agit d'une mention traditionnelle au sein de l'appellation d'origine contrôlée bordeaux ; cette mention « clairet » (pour les vins rosés foncés) ou « claret » (pour les vins rouges) est indiquée en complément du nom de l'appellation[1].

Article détaillé : bordeaux (AOC).

Les vins de l'appellation bordeaux-clairet sont les vins les plus proches des vins qui étaient expédiés en Angleterre pendant le Moyen Âge (French claret ou vinum clarum) et qui ont fait la fortune de Bordeaux à cette époque, tous les cépages étant alors mélangés dans la même cuve[2]. Ce sont des vins d'une couleur rouge légère, entre la couleur d'un bordeaux et celle d'un rosé. Ce sont des vins rafraîchissants, appréciés en été, pour un pique-nique ou avec des cuisines exotiques. Cette dénomination est régie par les normes qualitatives de l'INAO.

Production et superficie[modifier | modifier le code]

Production annuelle : 40 710 hectolitres en 2009[3].

Surface : 700 hectares.

Rendement maximal autorisé : 62 hectolitres par hectare (72 hℓ/ha pour le rendement butoir)[1], comme pour tous les vins rosés de Bordeaux.

La commune de Quinsac sur la rive droite de la Garonne se qualifie de « capitale du clairet »[4].

Cépages[modifier | modifier le code]

Les cépages autorisés pour faire le clairet sont tous ceux autorisés pour faire les vins rouge et rosé d'appellation bordeaux[1] :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « Cahier des charges de l'appellation d'origine contrôlée « BORDEAUX » », sur http://agriculture.gouv.fr/, homologué par le décret n° 2011-1739 du 2 décembre 2011, modifié par le décret n° 2013-1079 du 28 novembre 2013, publié au JORF du 30 novembre 2013.
  2. Sandrine Lavaud, Bordeaux et le vin au Moyen Âge : essor d'une civilisation, Éditions Sud Ouest, , p. 129
  3. Site Bordeaux.com
  4. « Quinsac, Capitale du Clairet ».
  5. Le code international d'écriture des cépages mentionne de signaler la couleur du raisin : B = blanc, N = noir, Rs = rose, G = gris.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]