Artistes ayant participé au Concours Eurovision de la chanson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Concours Eurovision de la chanson est un évènement annuel organisé par l’UER, l’Union européenne de radio-télévision. Il réunit les membres de l’Union dans le cadre d’une compétition musicale, diffusée en direct et en simultané par tous les pays participants. Depuis 1956, le concours (appelé plus communément Eurovision) s’est tenu chaque année, sans aucune interruption[1], et a vu concourir plus d'un millier d'artistes et de chansons.

Historique[modifier | modifier le code]

Lors de la première édition du concours, en 1956, seuls des artistes en solo furent admis à concourir. Toute chorégraphie fut par ailleurs interdite[2].

Ces deux points particuliers du règlement furent modifiés dès l'année suivante. Ainsi, des duos furent admis à concourir dès 1957[3]. Mais ce ne fut qu'en 1971 que des groupes composés de trois à six personnes furent autorisés à concourir. Cette règle demeure toujours en vigueur[4].

La dernière modification profonde du règlement à propos des artistes participants eut lieu en 1989. Cette année-là, deux des participants suscitèrent une vive controverse dans les médias, en raison de leur jeune âge. Le représentant israélien, Gili, était en effet âgé de douze ans. Quant à la représentante française, Nathalie Pâque, elle en avait à peine onze. L'UER décida alors de fixer un âge limite. Dès l'année suivante, il fut imposé aux candidats d'avoir seize ans révolus, le jour du concours[5].

Règles actuelles[modifier | modifier le code]

Le règlement du concours, révisé annuellement par l'UER, prévoit que tous les artistes doivent être âgés de 16 ans révolus le jour de la finale du concours[6].

En outre, aucun artiste ne peut concourir pour plusieurs pays lors d’une même édition du concours et chaque présentation ne peut compter que six personnes au maximum. Aucun animal vivant ne peut être amené sur scène[6].

Enfin, tous les artistes participants doivent interpréter leur chanson en direct sur scène. Ils doivent être accompagnés par une bande-son préenregistrée, qui ne peut contenir aucune parole, ni aucun semblant de voix[7].

Premières fois[modifier | modifier le code]

  • En 1956, la représentante néerlandaise, Jetty Paerl, devint la première artiste à participer au concours. Elle ouvrit en effet la finale avec De vogels van Holland, la toute première chanson présentée au concours[8].
  • En 1957, la représentante allemande, Margot Hielscher, devint la première artiste à recourir à un accessoire. Il s'agit en l'occurrence d'un téléphone, placé sur scène à côté d'elle. Hielscher le décrocha dès les premières notes de sa chanson, justement intitulée Telefon, Telefon. Elle tint ensuite le cornet en main durant toute sa prestation, s'adressant à un correspondant imaginaire[9].
  • En 1957, la représentante britannique, Patricia Bredin interpréta la première chanson en anglais jamais présentée au concours : All.
  • En 1957, les représentants danois, Gustav Winckler et Birthe Wilke, devinrent le premier duo à participer au concours. Ils devinrent également les tout premiers artistes à revêtir un costume. Winckler portait un imperméable et une casquette de marin ; Wilke, un manteau et un bonnet de mousse. Ils devinrent enfin les premiers participants à s'embrasser durant leur prestation. À la fin de celle-ci, ils échangèrent un baiser, le plus long de l'histoire du concours, puisqu'il dura 11 secondes. Un membre de l'équipe de production aurait dû leur adresser un signe pour y mettre fin, mais oublia de le faire[9].
  • En 1957, à la suite de la première publication des résultats du vote, le représentant autrichien, Bob Martin, devint le tout premier participant à terminer à la dernière place.
  • En 1958, la représentante suisse, Lys Assia (qui était aussi la gagnante de l'édition 1956), devint la première participante à interpréter une chanson écrite dans plusieurs langues (en l'occurrence l'allemand et l'italien).
  • En 1958, le représentant italien, Domenico Modugno, devint le premier participant dont la prestation fut perturbée par un incident technique. Sa chanson ne fut en effet pas diffusée convenablement dans tous les pays. Modugno dut remonter sur scène pour la rechanter, après que tous les autres concurrents soient passés. Il devint de ce fait le premier artiste non gagnant de l'histoire du concours à interpréter deux fois sa chanson[10].
  • En 1959, la représentante danoise, Birthe Wilke, devint la toute première artiste à esquisser un pas de danse durant sa prestation.
  • En 1959, les représentantes allemandes, les sœurs Kessler, devinrent les premières sœurs et les premières jumelles à concourir ensemble.
  • En 1960, les représentants britanniques, Pearl Carr et Teddy Johnson devinrent les premiers maris et femmes à concourir ensemble.
  • En 1962, les représentants espagnol (Victor Balaguer), belge (Fud Leclerc), autrichien (Eleonore Schwarz) et néerlandais (De Spelbrekkers) devinrent les tout premiers participants à obtenir un "nul point".
  • En 1962, le chanteur Jean Philippe devint le tout premier artiste à avoir concouru pour deux pays différents. Il représenta la France en 1959 et la Suisse en 1962.
  • En 1963, le représentant britannique, Ronnie Carroll, devint le tout premier participant à se faire accompagner par des figurants sur la scène, en l'occurrence trois jeunes filles.
  • En 1964, le représentant autrichien, Udo Jürgens, devint le premier participant à s'accompagner au piano.
  • En 1964, les représentants espagnols, Tim, Nelly & Tony, aussi connus sous le nom de Los TNT, devinrent le premier groupe participant de l'histoire du concours. Cependant, les règles du concours n'autorisaient la participation que des artistes solos et des duos. C'est pourquoi ils furent introduits par la présentatrice, Lotte Wæver, comme « Nelly et ses deux frères ». Le premier groupe à pouvoir officiellement concourir furent les suisses Peter, Sue & Marc, en 1971[11].
  • En 1965, le représentant suédois, Ingvar Wixell, devint le tout premier participant à interpréter sa chanson dans une autre langue que la langue nationale de son pays. Il décida en effet de chanter en anglais. Cette démarche, non prévue par le règlement et vivement contestée, conduisit à une modification des règles du concours et, dès l'année suivante, à l'interdiction de ce procédé[12].
  • En 1966, la représentante danoise, Ulla Pia, devint la toute première participante à se faire accompagner sur scène par des danseurs[13].
  • En 1966, la représentante norvégienne, Åse Kleveland, devint la première artiste féminine de l'histoire du concours à porter un pantalon sur scène[14].
  • En 1966, la représentante néerlandaise, Milly Scott, devint la première artiste d'origine surinamaise et la toute première artiste noire à participer au concours. Elle devint aussi la première artiste de l'histoire du concours à utiliser un micro portable[13].
  • En 1966, le représentant britannique, Kenneth McKellar, devint le premier artiste masculin de l'histoire du concours à porter un kilt sur scène[15].
  • En 1967, le représentant portugais, Eduardo Nascimento, devint le tout premier artiste d'origine angolaise et le tout premier artiste masculin noir à participer au concours.
  • En 1967, la représentante britannique, Sandie Shaw, devint la première artiste de l'histoire du concours à chanter nu-pieds sur scène[16]. Elle devint aussi la première artiste à être filmée en coulisses.
  • En 1969, le représentant monégasque, Jean-Jacques, devint le tout premier enfant à participer au concours. Il était alors âgé de douze ans[17].
  • En 1970, pour la toute première fois, aucun ancien participant ne revint concourir. Ce fait se produisit à quatre autres reprises : en 1989, 2001, 2003 et 2004.
  • En 1976, la représentante française, Catherine Ferry, devint la première participante à être interviewée durant la retransmission du concours. Interrogée par Hans von Willigenburg, elle se déclara satisfaite de sa prestation et désigna la chanson britannique comme sa préférée.
  • En 1977, les représentants autrichiens, le groupe Schmetterlinge, devinrent les premiers participants à interpréter une chanson parodique. Intitulée Boom Boom Boomerang, elle parlait de l’exploitation de la musique et des artistes par des producteurs et des financiers sans scrupules. Pour illustrer ce thème, les membres du groupe décidèrent de porter des déguisements. Les quatre membres masculins portaient un costume, blanc par devant et noir par derrière. Le côté blanc était décoré d’un papillon vert et d’un cœur rouge. Le côté noir était décoré de plusieurs billets de banque. Ils portaient en outre à l’arrière de leur tête, un masque grimaçant fumant un cigare, s’accordant avec le côté noir[18].
  • En 1978, la représentante allemande, Ireen Sheer, effectua le premier effet vestimentaire de l’histoire du concours. Arrivée au refrain de sa chanson, elle dégrafa son gilet et le lança derrière elle, dans un geste théâtral.
  • En 1978, le représentant norvégien, Jahn Teigen, devint le premier artiste à terminer dernier, avec un nul point, dans le cadre du nouveau système de vote, alors que ce dernier (toujours utilisé à l’heure actuelle) était censé prévenir ce cas de figure[19].
  • En 1979, la représentante autrichienne, Christina Simon, devint la première artiste à interpréter une chanson mentionnant dans son titre et ses paroles, le nom de la ville hôte : Heute in Jerusalem[20].
  • En 1980, les représentants belges, le groupe Telex, devinrent les premiers artistes à interpréter une chanson mentionnant dans son titre et ses paroles, le nom du concours : Eurovision[21].
  • En 1984, les représentantes britanniques, le groupe Belle & The Devotions (composé de Kit Rolfe, Laura James et Linda Sofield), devinrent les toutes premières artistes à se faire huer par le public. La cause de cet incident demeure difficile à déterminer. Deux hypothèses sont généralement avancées. Premièrement, une réaction des spectateurs luxembourgeois à des évènements survenus le 16 novembre 1983. Ce jour-là, à l'issue d'un match de football opposant les équipes anglaises et luxembourgeoises, des hooligans britanniques mirent à sac la ville de Luxembourg, causant de vastes dégâts et suscitant l'indignation de l'opinion publique luxembourgeoise. Deuxièmement, une réaction des spectateurs à un trucage supposé de la prestation. Il semblerait que seule Rolfe ait réellement chanté. Les micros de James et Sofield seraient demeurés coupés et leur chœur, interprété par trois choristes, dissimulées derrière les piliers du décor[22].
  • En 1986, le représentant norvégien, Ketil Stokkan, se fit accompagner sur scène par deux danseurs, Jonny Nymoen et Olav Klingen. Nymoen, qui était déguisé en femme, devint le premier acte travesti de l'histoire du concours[23].
  • En 1988, les représentantes allemandes, Chris Garden et Maxi Garden, devinrent les premières mères et filles à concourir ensemble[24].
  • En 1992, le représentant espagnol, Serafín Zubiri, devint le tout premier artiste non voyant à participer au concours[25].
  • En 1993, la représentante espagnole, Eva Santamaria, devint la première artiste à interpréter une chanson faisant mention explicite du mot sexe dans ses paroles : Hombres[26].
  • En 1994, la représentante française, Nina Morato, devint la première artiste de l’histoire du concours à jurer durant sa prestation[27].
  • En 1995, les représentants britanniques, Love City Groove, devinrent les tout premiers artistes à interpréter une chanson rap : Love City Groove. Celle-ci termina à la dixième place mais rencontra un réel succès commercial[28].
  • En 1996, le représentant autrichien, George Nussbaumer, devint le tout premier artiste à interpréter une chanson gospel : Weil’s dr guat got[29].
  • En 1998, la représentante israélienne, Dana International, devint la première artiste transsexuelle à participer au concours. Elle était née de sexe masculin, mais avait opéré un changement complet de genre en 1993[30].
  • En 1998, le représentant allemand, Guildo Horn, devint le tout premier artiste à déserter la scène lors de son passage et à chanter parmi les spectateurs. Durant sa prestation, il sauta brusquement dans le public, puis escalada la passerelle blanche réservée au vote[30].
  • En 2000, les représentants danois, les Olsen Brothers, devinrent les premiers artistes à recourir durant leur prestation à un vocodeur, qui modifia électroniquement la voix de Jørgen Olsen. La délégation russe introduisit une plainte pour infraction au règlement devant l'UER et demanda la disqualification du Danemark. Cette plainte fut cependant classée sans suite[31].
  • En 2001, pour la toute première fois, deux artistes concourant la même année portèrent le même nom : la représentante néerlandaise et la représentante allemande s’appelaient en effet toutes deux, Michelle.
  • En 2003, les représentants belges, le groupe Urban Trad, devinrent les premiers artistes à interpréter une chanson écrite dans un langage imaginaire : Sanomi[32].
  • En 2006, les représentants finlandais, le groupe Lordi, devinrent les premiers artistes à se présenter entièrement masqués sur scène et à interpréter une chanson de hard rock : Hard Rock Hallelujah[33]. Leur prestation fut la toute première de l'histoire du concours à être gérée de bout en bout par un ordinateur. En effet, la complexité des moyens requis (notamment pyrotechniques), des angles de vue nécessaires et des enchaînements de caméra nécessita une gestion entièrement informatisée[34].
  • En 2008, le représentant irlandais, Dustin the Turkey (Dustin la dinde), devint le premier concurrent non humain de l’histoire du concours. Il s’agissait en réalité d’une marionnette au faciès de dinde et aux propos outranciers. Sa sélection suscita une vaste controverse en Irlande, certains estimant que le personnage donnerait une mauvaise image du pays sur la scène internationale[35].

Faits notables[modifier | modifier le code]

En 1971, la chanson belge devait être initialement interprétée par Nicole & Hugo. Mais Nicole fut victime de la jaunisse, quelques jours à peine avant le concours. La BRT dut leur trouver des remplaçants en dernière minute. Finalement, Jacques Raymond et Lily Castel furent retenus. Ils durent apprendre la chanson dans l'avion les emmenant à Dublin et n'eurent même pas le temps de s'acheter des vêtements de scène[36]. Nicole & Hugo revinrent concourir en 1973. Leur prestation fut particulièrement remarquée par les commentateurs. Les deux artistes, couple sur scène et à la ville, décidèrent de porter des costumes similaires, de couleur mauve, pourvus de cols en pelle-à-tarte et de pattes d'éléphant, décorés de cristaux translucides. Chaussés de bottines compensées, ils effectuèrent une chorégraphie coordonnée, agitant leurs bras et leurs jambes. Ils terminèrent finalement à la dernière place[37].

En 1974, la chanson portugaise E depois do adeus passa à l'histoire comme la seule chanson du concours à avoir lancé une révolution. Elle fut en effet employée comme signal de départ du coup militaire qui renversa la dictature portugaise alors en place, lors de la Révolution des Œillets[38]. L'année suivante, en 1975, la chanson portugaise Madrugada rendit hommage à cette révolution. Les responsables du concours eurent le plus grand mal à décourager le représentant portugais, Duarte Mendes, à monter sur scène avec son uniforme et son fusil[39].

En 1974, la chanson italienne suscita la controverse dans son propre pays. L’Italie était alors en pleine campagne électorale, dans le cadre d’un référendum fixé au mois de mai 1974. Les Italiens devaient se prononcer pour ou contre l'abrogation de la loi permettant le divorce. Les censeurs de la télévision publique italienne estimèrent que Si (Oui) pourrait être accusée d’envoyer des messages subliminaux, voire d’être une propagande pour influencer les électeurs. La chanson ne fut diffusée par la RAI qu’après le référendum. Celui-ci se conclut par la victoire du non et le maintien de la loi sur le divorce[38].

En 1988, la représentante israélienne, Yardena Arazi, ne décida de représenter son pays, qu'à condition d'être certaine de remporter la victoire. Après que le tirage au sort des ordres de passage eut lieu et qu'Israël eut reçu la neuvième place, Arazi alla consulter une voyante. Celle-ci lui assura que la chanson qui passerait en neuvième position remporterait à coup sûr le concours. Arazi accepta l'offre de la télévision publique israélienne et se choisit la chanson Ben Adam. Mais quelques semaines avant la finale, la chanson chypriote fut disqualifiée et Chypre, qui avait tiré la deuxième place, dut se retirer. Par conséquent, les ordres de passage furent tous avancés. Israël obtint alors la huitième place. Yardena Arazi termina finalement, septième. Quant à la fameuse neuvième place, elle échut à la Suisse et à Céline Dion, qui remportèrent la victoire, comme l'avait prédit la voyante[40].

En 2002, les représentants slovènes étaient un acte travesti composé de trois hommes déguisés en hôtesses de l’air. Sestre (Sœurs en slovène) avait causé scandale dans leur pays en remportant la finale nationale[41]. L’opinion publique slovène s’était émue de l’image que le groupe renverrait aux autres participants européens. Des activistes organisèrent plusieurs démonstrations dans les rues de Ljubljana et le parlement slovène se saisit même de la question[42].

En 2003, la Russie se fit représenter par le groupe t.A.T.u., qui avait déjà remporté un grand succès commercial l'année précédente, avec All The Things She Said. Il s’agissait d’un duo composé des chanteuses Lena Katina et Julia Volkova, supposées entretenir une relation homosexuelle[32]. Tout cela n’était en fait qu’une ruse commerciale, inventée par leur manager Ivan Shapovalov[43]. Durant la semaine des répétitions, Katina et Volkova se signalèrent par leur comportement capricieux, notamment en arrivant en retard à certaines répétitions, en en manquant d’autres et en boycottant les conférences de presse[32]. Leur manager annonça en outre qu’elles s’embrasseraient sur la bouche durant leur prestation. Elles durent cependant y renoncer, après que l’UER les eut menacées de disqualification[44].

En 2006, la participante islandaise, Silvia Night, suscita la controverse, durant toute la semaine des répétitions. Il s’agissait en réalité d’un personnage de diva extravagante créé et interprété par l’actrice Ágústa Eva Erlendsdóttir. Silvia Night passa ainsi son temps à se moquer ouvertement des autres concurrents, à traiter les journalistes avec le plus grand mépris et à émettre des commentaires déplaisants sur la Grèce et ses habitants. Elle alla jusqu’à accuser la participante suédoise, Carola, de vouloir l’empoisonner. Ce happening permanent fut cependant pris au premier degré par les médias et les organisateurs. La chanteuse fut conspuée à de nombreuses reprises durant les répétitions, puis accueillie sur scène par des sifflets et des huées d’une ampleur inédite[45].

En 2010, la prestation du représentant espagnol, Daniel Diges, fut perturbée par un incident rarissime. En plein milieu de sa chanson, un individu monta sur scène et se glissa parmi ses danseurs. Il s’agissait de Jimmy Jump, un streaker qui s’était fait connaître par de nombreuses actions similaires[46]. Daniel Diges et ses danseurs continuèrent imperturbablement leur numéro, tandis que la sécurité appréhendait Jimmy Jump. Le scrutateur permit aux membres de la délégation espagnole de présenter leur morceau une seconde fois, après le passage de tous les autres pays participants. Nadia Hasnaoui réapparut sur scène, après la huitième chanson, pour annoncer la décision aux téléspectateurs.

Artistes ayant participé à quatre reprises[modifier | modifier le code]

Depuis 1956, seuls quatre artistes ont participé à quatre reprises au concours : un soliste masculin, un groupe et deux solistes féminines.

Artiste Pays Années Place
Fud Leclerc Drapeau : Belgique Belgique 1956 -
1958 05
1960 06
1962 13
Peter, Sue & Marc Drapeau : Suisse Suisse 1971 12
1976 04
1979 10
1981 04
Elisabeth Andreassen Drapeau : Suède Suède 1982 08
Drapeau : Norvège Norvège 1985 01
1994 06
1996 02
Valentina Monetta Drapeau de Saint-Marin Saint-Marin 2012 14 (en demi-finale)
2013 11 (en demi-finale)
2014 24
2017 18 (en demi-finale)
  • Peter, Sue & Marc demeurent les seuls artistes de l'histoire du concours à avoir interprété leurs chansons dans quatre langues différentes : le français en 1971, l'anglais en 1976, l'allemand en 1979 et l'italien en 1981[47].
  • En 1979, Peter, Sue & Marc se firent accompagner par un groupe de musique folk alternative, le trio Pfuri, Knorps & Kniri. Ces derniers utilisèrent des objets de jardin comme instruments de musique, notamment des sacs en plastique, un râteau métallique, un arrosoir et un sécateur. Mais à cause d’eux, tous faillirent se faire refouler d'Israël, à leur arrivée à l’aéroport de Tel-Aviv. Les services de sécurité eurent en effet beaucoup de mal à croire qu’ils en usaient réellement comme d’instruments[48].
  • Elisabeth Andreassen demeure l’artiste féminine la plus couronnée de l'histoire du concours, ayant remporté la victoire en 1985 et ayant terminé deuxième en 1996, sixième en 1994 et huitième en 1982.

Artistes ayant participé à trois reprises[modifier | modifier le code]

Depuis 1956, vingt-sept artistes ont participé à trois reprises au concours : dix-sept solistes féminines, huit solistes masculins et deux groupes.

Artiste Pays Années Place
Lys Assia Drapeau : Suisse Suisse 1956 01
1957 08
1958 02
Corry Brokken Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 1956 -
1957 01
1958 09
Domenico Modugno Drapeau : Italie Italie 1958 03
1959 06
1966 17
Udo Jürgens Drapeau : Autriche Autriche 1964 06
1965 04
1966 01
Kirstie Sparboe Drapeau : Norvège Norvège 1965 13
1967 14
1969 16
Romuald Drapeau : Monaco Monaco 1964 03
Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1969 11
Drapeau : Monaco Monaco 1974 04
Katja Ebstein Drapeau : Allemagne Allemagne 1970 03
1971 03
1980 02
Stella Maessen Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 1970 07
Drapeau : Belgique Belgique 1977 07
1982 04
Hanne Krogh Drapeau : Norvège Norvège 1971 17
1985 01
1991 17
Sandra Reemer Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 1972 04
1976 09
1979 12
Ellen Nikolaysen Drapeau : Norvège Norvège 1973 07
1974 14
1975 18
Anne-Karine Strøm Drapeau : Norvège Norvège 1973 07
1974 14
1976 18
Ireen Sheer Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1974 04
Drapeau : Allemagne Allemagne 1978 06
Drapeau : Luxembourg Luxembourg 1985 13
Anita Skorgan Drapeau : Norvège Norvège 1977 14
1979 11
1982 12
Jahn Teigen Drapeau : Norvège Norvège 1978 20
1982 12
1983 09
Tommy Seebach Drapeau : Danemark Danemark 1978 06
1981 11
1993 22
Ánna Víssi Drapeau : Grèce Grèce 1980 13
Drapeau : Chypre Chypre 1982 05
Drapeau : Grèce Grèce 2006 09
Carola Drapeau : Suède Suède 1983 03
1991 01
2006 05
Gary Lux Drapeau : Autriche Autriche 1983 09
1985 08
1987 20
Hot Eyes Drapeau : Danemark Danemark 1984 04
1985 11
1988 03
Wind Drapeau : Allemagne Allemagne 1985 02
1987 02
1992 16
Eiríkur Hauksson Drapeau : Islande Islande 1986 16
Drapeau : Norvège Norvège 1991 17
Drapeau : Islande Islande 2007 13 (en demi-finale)
Sigga Drapeau : Islande Islande 1990 04
1992 07
1994 12
Evridiki Drapeau : Chypre Chypre 1992 11
1994 11
2007 15 (en demi-finale)
Constantínos Christofórou Drapeau : Chypre Chypre 1996 09
2002 06
2005 18
Kaliopi Drapeau de la Macédoine Macédoine 1996 non qualifiée
2012 13
2016 11 (en demi-finale)
Chiara Drapeau : Malte Malte 1998 03
2005 02
2009 22
  • Seuls cinq artistes ont participé au concours, durant trois années consécutives : la suissesse Lys Assia, la néerlandaise Corry Brokken, l'autrichien Udo Jürgens, la norvégienne Ellen Nikolaysen et la saint-marinaise Valentina Monetta.
  • Corry Brokken demeure la seule artiste de l'histoire du concours à avoir terminé à la première et à la dernière place[10].
  • En 1966, les répétitions furent interrompues par un incident entre l'orchestre luxembourgeois et Domenico Modugno. Insatisfait de l'orchestration et excédé de ne pouvoir obtenir gain de cause, le représentant italien claqua la porte des répétitions. Il ne reparut plus ensuite, au point de mettre en question la participation de l'Italie. Le soir venu, Modugno revint pourtant et monta sur scène comme prévu pour interpréter sa chanson[14].
  • Udo Jürgens remporta la victoire pour l'Autriche, après trois participations consécutives, à chaque fois avec une composition personnelle[13]. Après le vote et sa victoire, Jürgens débuta la reprise de sa chanson gagnante, Merci, Chérie, sur ces mots : « Merci, Jurys ! »
  • En 1969, la norvégienne Kirsti Sparboe mit sa dernière place sur le compte de la pêche aux phoques, toujours pratiquée à l’époque par la Norvège et portant dommage à la réputation du pays[49].
  • L'allemande Katja Ebstein demeure la seule artiste de l'histoire du concours à avoir figuré à trois reprises parmi les trois premiers, sans jamais avoir remporté le concours[50].
  • La norvégienne Anne-Karine Strøm demeure toujours la seule artiste de l'histoire du concours à avoir terminé à deux reprises à la dernière place.
  • En 1982, lassée de ses mauvais résultats, la télévision publique norvégienne engagea un professeur d'anglais, René Herail, et lui demanda d'analyser les raisons de ces échecs à répétition. Il parvint à la conclusion que les intonations particulières de la langue norvégienne rebutaient les auditeurs étrangers. Sur base de ce rapport, Jahn Teigen et Herodes Falsk écrivirent une chanson conceptuelle, au titre français et ne comportant que des sons doux. Jahn Teigen l'interpréta en duo avec son épouse de l'époque, Anita Skorgan. Ils remportèrent la finale nationale norvégienne et terminèrent à la douzième place du concours, le meilleur résultat obtenu par la Norvège depuis 1973[51].
  • En 1982 toujours, la télévision publique belge avait choisi pour la représenter la chanteuse d'origine indonésienne Stella Maessen. Celle-ci, née aux Pays-Bas et néerlandophone, ne comprenait pas le français. Elle interpréta donc sa chanson de façon phonétique, terminant à la quatrième place[52].
  • La Grecque Ánna Víssi détient toujours le record du plus long intervalle de temps écoulé entre deux participations : vingt-quatre ans.
  • En 1988, la danoise Kirsten Siggard, membre du groupe Hot Eyes, se fit particulièrement remarquer, lors de sa prestation. Elle en était alors à son huitième mois de grossesse. Elle accoucha de son second fils, à peine deux semaines après le concours. Lors de sa première participation au concours, en 1984, elle était également enceinte.
  • En 1998, la maltaise Chiara, à qui la victoire avait échappé de peu, demeura inconsolable. Elle passa le restant de la soirée à pleurer sur sa défaite. Mais le lendemain, à son retour à Malte, elle fut accueillie en triomphe par une foule de près de 6 000 personnes et traitée en héroïne nationale par les médias maltais[53].

Autres records[modifier | modifier le code]

Participants célèbres[modifier | modifier le code]

De nombreux artistes ont remporté de grands succès commerciaux et connu une carrière internationale, avant ou après leur participation au concours. La liste (non exhaustive) les classe par décennies (selon leur première participation), puis par ordre alphabétique.

1956-1959[modifier | modifier le code]

1960-1969[modifier | modifier le code]

1970-1979[modifier | modifier le code]

1980-1989[modifier | modifier le code]

1990-1999[modifier | modifier le code]

2000-2009[modifier | modifier le code]

2010-...[modifier | modifier le code]

Disqualifications et retraits[modifier | modifier le code]

Le règlement du concours prévoit certaines limitations quant au choix des chansons et artistes amenés à concourir. Ainsi, les chansons retenues ne doivent pas avoir été commercialisées avant une date fixée par l'UER (actuellement, le premier septembre de l'année précédent l'édition du concours)[6]. Les paroles des chansons, ainsi que leur présentation, ne peuvent porter atteinte, ni au concours, ni à l’UER. Il est interdit d’inclure tout mot ou tout geste de nature politique ou assimilable. Il est interdit d’inclure toute insulte ou tout langage inacceptable. Il est enfin interdit d’inclure tout message publicitaire d’aucune sorte. Tout manquement à ces règles peut entraîner une disqualification[7].

En outre, les changements de chansons, d’artistes, de paroles, de langues, de nom des artistes, de titre des chansons ne sont autorisés qu’avant la réunion des chefs de délégation. Tout changement ultérieur doit recevoir l’approbation du diffuseur hôte, en consultation avec les Services permanents de l’UER, et est automatiquement pénalisé[7].

Dans l'histoire du concours, certaines chansons et certains artistes, qui ne respectaient pas le règlement, furent ainsi disqualifiés et remplacés. Il arriva également que certains artistes, insatisfaits de leur chanson, décidèrent d'en changer avant la réunion des chefs de délégation. Enfin, il arriva que le diffuseur participant se choisisse une chanson et un artiste, mais décide de se retirer ultérieurement.

La liste (non exhaustive) reprend les chansons et artistes initialement sélectionnés par un diffuseur participant pour le représenter, mais qui ne furent pourtant jamais présentées au concours.

Année Pays Interprète(s) Chanson Traduction française Motif[55]
1963 Drapeau : Espagne Espagne José Guardiola Nubes de colores Nuages de couleur Publication avant la date autorisée[56]
1967 Drapeau : Italie Italie Claudio Villa Non pensare a me Ne pense pas à moi Publication avant la date autorisée
1968 Drapeau : Norvège Norvège Odd Børre Jag har aldri vært så glad i no'en som deg Je n'ai jamais aimé quelqu'un autant que toi Soupçon de plagiat
1970 Drapeau : Portugal Portugal Sergio Borges Onde vais rio que eu canto Où va cette rivière que je chante Retrait à la suite d'un désaccord sur le règlement du concours
1974 Drapeau : France France Dani La vie à 25 ans - Retrait à la suite du décès du président Pompidou
Drapeau : Malte Malte Enzo Gusman Peace to the World Paix dans le monde Retrait pour motifs financiers
1976 Drapeau : Allemagne Allemagne Tony Marshall Der Star L'étoile Présentation au public avant la date autorisée
Drapeau : Liechtenstein Liechtenstein Biggi Bachmann Little Cowboy Petit cow-boy Absence de diffuseur national
Drapeau : Malte Malte Enzo Gusman Sing Your Song, Country Boy Chante ta chanson, campagnard Retrait pour motifs financiers
1978 Drapeau : Grèce Grèce Ánna Víssi O Kyrios Nobel Monsieur Nobel Désaccords internes
1980 Drapeau : Israël Israël Ha'akhim ve ha'akhayot Pizmon chozer Refrain Retrait causé par Yom Hazikaron
1982 Drapeau : Grèce Grèce Themis Adamantidis Sarantapente kopelies Quarante filles Désaccords internes
1986 Drapeau : Grèce Grèce Polina Wagon-lit - Retrait causé par le Samedi saint
1987 Drapeau : Suède Suède Lotta Engberg Fyra bugg och en Coca-Cola Quatre chewing-gums et un Coca-Cola Changement du titre et des paroles[57]
1988 Drapeau : Chypre Chypre Yiannis Demetriou Thimame Je me souviens Publication avant la date autorisée
1990 Drapeau : Autriche Autriche Duett Das Beste Le meilleur Publication avant la date autorisée
1992 Drapeau : Suisse Suisse Géraldine Olivier Soleil, soleil - Infraction au règlement de la sélection nationale
1997 Drapeau : Grèce Grèce Dimosthenis Stringlis An Den Agapissis, Den Tha Agapissi Si tu n'aimes pas, tu ne peux être aimé Désaccords internes
1998 Drapeau : Allemagne Allemagne Corinna May Hör' den Kindern einfach zu Écoute simplement les enfants Publication avant la date autorisée
Drapeau : Bosnie-Herzégovine Bosnie-Herzégovine Hari Mata Hari Starac i more Le vieil homme et la mer Publication avant la date autorisée
2002 Drapeau : Lituanie Lituanie B'Avarija We All Nous tous Publication avant la date autorisée
2004 Drapeau : France France Jonatan Cerrada Laissez-moi le temps - Changement de chanson
2005 Drapeau : Biélorussie Biélorussie Angelica Agurbash Boys and Girls Garçons et filles Changement de chanson
Drapeau : Liban Liban Aline Lahoud Quand tout s'enfuit - Retrait à la suite d'un désaccord sur le règlement du concours
2006 Drapeau : France France Virginie Pouchain Vous, c'est nous - Changement de chanson
Drapeau : Serbie-et-Monténégro Serbie-et-Monténégro No Name Moja ljubavi Mon amour Retrait causé par la situation politique interne
2009 Drapeau : Géorgie Géorgie Stefane & 3G We Don't Want Put In Nous ne voulons pas le prendre en compte Infraction avec le règlement du concours
Drapeau : Hongrie Hongrie Mark Zentai If You Wanna Party Si tu veux faire la fête Publication avant la date autorisée
Kátya Tompos Magányos Csónak Bateau solitaire Indisponibilité de l'interprète
2010 Drapeau : Biélorussie Biélorussie 3+2 Far Away Loin Changement de chanson
Drapeau : Ukraine Ukraine Vasyl Lazarovitch I Love You Je t'aime Désaccords internes
Alyosha To Be Free Être libre Publication avant la date autorisée
2011 Drapeau : Biélorussie Biélorussie Anastasiya Vinnikova Born in Byelorussia / I am Belarussian Née en Biélorussie / Je suis biélorusse Publication avant la date autorisée
2012 Drapeau : Biélorussie Biélorussie Alena Lanskaya All My Life Toute ma vie Désaccords internes
Drapeau : Italie Italie Nina Zilli Per sempre Pour toujours Changement de chanson
Drapeau : Saint-Marin Saint-Marin Valentina Monetta Facebook (Uh oh oh) Facebook (Ah oh oh) Changement du titre et des paroles[58]
2013 Drapeau : Biélorussie Biélorussie Alena Lanskaya Rhythm of Love Rythme de l'amour Changement de chanson
Drapeau : Bulgarie Bulgarie Elitsa Todorova & Stoyan Yankulov Kismet Destin Changement de chanson
Drapeau : Macédoine Macédoine Vlatko Lozanoski & Esma Redžepova Imperija Empire Changement de chanson
2015 Drapeau : Albanie Albanie Elhaida Dani Diell Soleil Changement de chanson
Drapeau : Allemagne Allemagne Andreas Kümmert Heart of Stone Cœur de pierre Retrait pour motifs personnels
2016 Drapeau : Malte Malte Ira Losco Chameleon (Invincible) Caméléon (Invincible) Changement de chanson
Drapeau : Roumanie Roumanie Ovidiu Anton Moment Of Silence Moment de silence Disqualification pour non règlement de dettes
2017 Drapeau : Russie Russie Yulia Samoilova Flame Is Burning La flamme brûle Retrait causé par le conflit russo-ukrainien

Références[modifier | modifier le code]

  1. HAAN Marco, DIJKSTRA Gerhard et DIJKSTRA Peter, « Expert Judgment Versus Public Opinion – Evidence from the Eurovision Song Contest », Journal of Cultural Economics, 29, 2005, p.62.
  2. KENNEDY O’CONNOR John, The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History, Londres, Carlton Books Limited, 2005, p.8.
  3. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.10.
  4. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.44.
  5. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=305#About%20the%20show
  6. a, b et c Règles du Concours Eurovision de la chanson 2013, p.2, par l'Union européenne de radio-télévision, publié sur le site officiel du concours (www.eurovision.tv/page/baku-2012/about), consulté le 1er mai 2013.
  7. a, b et c Règles du Concours Eurovision de la chanson 2013, op.cit., p.3.
  8. http://www.diggiloo.net/?1956
  9. a et b KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.11.
  10. a et b KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.13.
  11. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.45.
  12. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=282#About the show
  13. a, b et c KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.28.
  14. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=283#About the show
  15. FEDDERSEN Jan & LYTTLE Ivor, Congratulations. 50 Years of The Eurovision Song Contest. The Official DVD. 1957-1980, Copenhague, CMC Entertainement, 2005, p.12.
  16. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.30.
  17. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.37.
  18. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.70.
  19. http://www.eurovision.tv/page/news?id=28723&_t=33_years_ago_today_-_izhar_cohen_and_alphabeta_seal_israels_maiden_win
  20. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.78.
  21. KENNEDY O’CONNOR John,op.cit., p.83.
  22. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., pp.97-98.
  23. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.105.
  24. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.114.
  25. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.75.
  26. http://www.diggiloo.net/?1993es
  27. http://www.diggiloo.net/?1994fr
  28. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.142.
  29. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.145.
  30. a et b http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=313#About%20the%20show
  31. http://www.eurovision.tv/page/news?id=7723&_t=the_end_of_a_decade_stockholm_2000
  32. a, b et c http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=217#About%20the%20show
  33. http://www.eurovision.tv/page/news?id=43253&_t=countdown_to_baku_-_athens_2006
  34. http://www.eurovision.tv/page/news?id=7843&_t=the_end_of_a_decade_athens_2006
  35. http://www.eurovision.tv/page/news/gossip?id=509&_t=controversy_after_steamy_super_saturday
  36. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.47.
  37. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.54.
  38. a et b KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.59.
  39. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.62.
  40. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.113.
  41. HAUTIER Jean-Pierre, La folie de l’Eurovision, Bruxelles, Editions de l’Arbre, 2010, p.129.
  42. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.170.
  43. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.174.
  44. http://www.eurovision.tv/page/news?id=7763&_t=the_end_of_a_decade_riga_2003
  45. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=333#About%20the%20show
  46. http://www.esctoday.com/15912/daniel_diges_i_wished_to_sing_twice_and_i_did_it/
  47. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.85.
  48. http://www.eurovision.tv/page/history/by-year/contest?event=295#About%20the%20show
  49. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.39.
  50. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.81.
  51. KENNEDY O’CONNOR John, op.cit., p.89.
  52. HAUTIER Jean-Pierre, op.cit., p.54.
  53. KENNEDY O'CONNOR John, op.cit., p.155.
  54. http://www.eurovision.tv/page/history/year/participant-profile/?song=29623
  55. http://www.nulpoints.net/gotaway.htm
  56. http://diggiloo.net/?1963
  57. http://www.diggiloo.net/?1987se11
  58. http://www.diggiloo.net/?2012sm11