Mary Hopkin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Mary Hopkin
Description de cette image, également commentée ci-après

Mary Hopkin lors de l'Eurovision en 1970

Informations générales
Naissance (65 ans)
Pontardawe, Pays de Galles
Genre musical Folk, pop, semi-classique, easy listening
Labels Apple
Trax et autres
Site officiel http://www.maryhopkin.co.uk/

Mary Hopkin est une chanteuse galloise qui est l'une des premières artistes à avoir signé chez Apple Records, le label des Beatles.

Elle possède une voix de soprano à la sonorité chaude.

Les débuts[modifier | modifier le code]

Mary nait le à Pontardawe, Pays de Galles dans une famille parlant gallois. Toute jeune dans l'église où elle chante le dimanche, sa voix est admirée par les fidèles. Elle commence sa carrière de chanteuse avec The Selby Set and Mary, un groupe folk local. Elle enregistre un EP en gallois pour le label local Cambrian, basé à Pontardawe, avant de signer chez Apple la maison des Beatles. Le mannequin Twiggy la remarque chantant sur la chaîne ITV dans l'émission destinée aux nouveaux talents, Opportunity Knocks, et la recommande à Paul McCartney. Après les Beatles, elle est la première artiste à signer pour le label Apple.

Le succès[modifier | modifier le code]

Son premier disque 45 tours, Those Were The Days, produit par Paul McCartney, sort en septembre 1968 (numéro de catalogue Apple 2 ; Apple 1 étant Hey Jude des Beatles).

La chanson connait un succès immédiat en Grande-Bretagne et aux États-Unis, malgré une compétition avec la chanteuse Sandie Shaw déjà populaire. Il fait partie des singles les plus vendus au monde. Mary l'a également chanté en allemand, italien, espagnol et en français, mais probablement à cause d'une reprise par une chanteuse francophone, seule la version française n'a encore jamais été rééditée en CD.

Mary représente la Grande-Bretagne au concours de l'Eurovision 1970 avec Knock Knock, Who's There?.

Son premier album Postcard est entièrement produit par Paul McCartney.

Elle enregistre ensuite quelques hits dont son deuxième album chez Apple Records Those Were the Days est une compilation.

Son troisième et dernier album chez Apple, de tendance plus folk, Earth Song, Ocean Song, sort fin 1971. Produit par son mari depuis peu Tony Visconti, il comprend des chansons de Cat Stevens, Gallagher and Lyle et Ralph McTell. Il représente beaucoup mieux la personnalité et le talent de Mary.

Elle quitte finalement Apple, fatiguée de cette vie de pop-star.

Milieu des années 1970[modifier | modifier le code]

Mary se consacre à sa famille, en particulier à ses quatre enfants, tout en participant à de nombreux enregistrements, souvent dans des voix d'arrière plan sur des enregistrements produit par son mari Tony Visconti. Nous pouvons citer Tom Paxton, Ralph McTell, David Bowie, Bert Jansch, The Radiators From Space, Thin Lizzy, Carmen, Sarstedt Brothers, Osibisa, Sparks, Hazel O'Connor et Elaine Paige. Elle enregistre If you love me reprise de l’Hymne à l'amour, chanson écrite et créée par Édith Piaf, sur une musique de Marguerite Monnot.

Les années 1980[modifier | modifier le code]

Mary et Tony divorcent en 1981. L'année suivante elle chante Rachel's Song pour la musique du film Blade Runner, cette contribution n'apparait pas dans le film tel qu'il a été monté et ne se trouve que sur le CD audio.

En 1984, Peter Skellern et Julian Lloyd Webber (frère de Andrew Lloyd Webber) font appel à Mary pour former un groupe semi-classique appelé Oasis, (sans rapport avec celui des frères Gallagher). Ensemble ils n'enregistrent qu'un seul album où la voix de Mary dialogue avec celle de Peter ou avec le violoncelle de Julian.

En 1989 elle enregistre Spirit, d'inspiration classique, elle chante ce qu'elle aime, sur des compositions de Schubert, Fauré, Puccini, Mascagni, Mozart, Andrew Lloyd Webber ainsi que l'hymne Jerusalem du poète William Blake mis en musique par Parry. La plupart des arrangements sont fait au synthétiseur ce qui a créé beaucoup de tort à cet album publié par la petite maison "Trax" et très mal distribué ; les ventes ont été confidentielles[1].

Les années 1990[modifier | modifier le code]

En 1990, elle rejoint The Chieftains au London Palladium pour un concert de charité et participe un peu plus tard à une tournée avec eux en Grande-Bretagne. Avec Julian Colbeck et Jonathan Cohen, et d'autres (dont Steve Hackett) elle participe à une expérience de musique new age influencé par Bach.
Elle a écrit et chante Old Faces at Heaven's Gate sur le CD Back to Bach.

Les années 2000[modifier | modifier le code]

Mary apparaît sur plusieurs CD de Catheryn Craig et de Brian Willoughby, dans un style très folk. Plusieurs CD regroupant des enregistrements inédits des années 70 sont édités.

Les années 2010[modifier | modifier le code]

Mary chante sur le CD de sa fille Jessica Lee Morgan qui a hérité de sa voix. Son fils Morgan Visconti fait également des arrangements sur ses compositions.

En 2013, l'album Painting by Numbers est publié par Mary Hopkin Music, il comprend dix chansons écrites par Mary, dont deux sont co-écrites avec des amis Brian Willoughby et Benny Gallagher.

À Noël 2014, Mary a préparé un simple avec son fils et sa fille[2].

Discographie solo (LP, CD uniquement)[modifier | modifier le code]

  • Post Card Apple Records (1969)
  • Earth song / Ocean song Apple Records (1970)
  • Those Were The Days Apple Records (1970)
  • The Welsh World of Mary Hopkin Decca pour Cambrian enregistré en 1968 (1970)
  • Spirit Trax (1989)
  • Live At The Festival Hall MHM enregistré en 1972 (2005)
  • y caneuon cynnar Sain (Recordiau) enregistré en 1968 (1996) id. à Welsh World mais mixage différent
  • Valentine MHM enregistré entre 1973 et 1983 (2007)
  • Recollections MHM enregistré entre 1973 et 1983 (2008)
  • Christmas songs MHM enregistré en 1972 (2008)
  • Now and Then MHMenregistré entre 1973 et 1983 (2009)
  • Blodeugerdd: Song of the Flowers - An Anthology of Welsh Music and Song (compilation) (2009)
  • You look familiar avec Morgan Visconti (2010)
  • Painting by Numbers (2013)

Mary fait partie d'un groupe - Discographie[modifier | modifier le code]

Mary invitée - Discographie[modifier | modifier le code]

  • Where's Jack? une chanson Where's jack musique de film (1969)
  • Kidnapped une chanson For All My Days musique de film (1969)
  • The King of Elfland's daughter avec Bob Johnson, Pete Knight etc. (1977)
  • Blade Runner une chanson Rachel song musique de film (1982)
  • Under Milk Wood (1988) une chanson duo avec Freddie Jones
  • Norwegian Wood deux chansons avec R.A.M. Pietsch (and the Munich Philharmonic) (1988)
  • The Collector avec Marc Cerrone (1988)
  • The King of Elfland's Daughter avec Bob Johnson, Peter Knight etc. (1991)
  • Back to Bach avec Julian Colbeck {une chanson reprise deux fois} E.G. Records (1992)
  • Black and White avec Brian Willoughby titre 'Love Belongs Right Here' uniquement (1998)
  • Those Were The Days avec Dolly Parton titre 'Those Were The Days' en duo (2005)
  • I Am not avec Jessica Lee Morgan (2010)

Discographie Mary dans les chœurs[modifier | modifier le code]

  • Woyaya : Osibisa (1971)
  • Not till Tomorrow : Ralph McTell (1972)
  • Peace Will Come : Tom Paxton
  • Moonshine : Bert Jansch (1973) titre "The First Tile I Saw your Face"
  • Bad Reputation : Thin Lizzy (1977)
  • Dancing on a Cold Wind : Carmen (1973)
  • World Apart Together : Sarstedt Brothers titre "Glory,Glory"
  • Indiscreet : Sparks (1975) : titre "Looks,looks,looks"
  • Inventory : Tony Visconti (1977)
  • Low : David Bowie (1977) : titre "Sound and Vision"
  • The Radiators From Space (1979) : titre "Ghost Town"
  • Hazel O'Connor (1981) : titre "Cover plus"
  • Chagall Jon Anderson (1982) [bootleg] : titres "Duet" et "Stained Glass"
  • Elaine Paige (1986) : titre "Christmas"
  • Jon and Vangelis (1989) (1998) : titre "Change We must"
  • Cold Cuts 2 Paul McCartney [bootleg] (1995) : titre "Love's full of glory"
  • Live 2002 Robin Williams (2002) : titre "The Grim Rapper"
  • Blue Angel : Strawbs (2003)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Un peu plus tard, il atteignait souvent des sommes astronomiques dans les ventes aux enchères quand il était disponible. Depuis, il a été réédité par Mary Hopkin Music la maison de disque autoproduite de Mary.
  2. http://www.southwales-eveningpost.co.uk/Pontardawe-singer-Mary-Hopkin-making-Christmas/story-24621148-detail/story.html#5MT80vez7EEff6vG.01