Concours Eurovision de la chanson 2005

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Concours Eurovision de la chanson 2005

Awakening

Description de l'image Logo Eurovision Kiev 2005.svg.
Dates
Demi-finale
Finale
Retransmission
Lieu Palais des Sports, Kiev
Drapeau de l'Ukraine Ukraine
Présentateur(s) Maria Efrosinina
Pavlo Shylko
Superviseur exécutif Svante Stockselius
Télédiffuseur hôte NTU
Ouverture Demi-finale : Forces armées ukrainiennes, ballet A-6 et Diezel DJ Power
Finale : Heart on Fire par Ruslana
Entracte Demi-finale : Life par les Mazur Dancers
Finale : ARS NOVA, Anatolly Zalevskiy et Ruslana
Participants
Nombre de participants 39
Débuts Bulgarie
Moldavie
Retour Hongrie
Retrait Aucun
Carte de participation.
  • Pays participants qualifiés pour la finale
  • Pays participants non qualifiés pour la finale
  • Pays ayant participé dans le passé, mais pas en 2005
Résultat
Chanson gagnante My Number One
par Helena Paparizou
Grèce
Système de vote Chaque pays attribua 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points à ses 10 chansons favorites.
Nul point Aucun

Le Concours Eurovision de la chanson 2005 fut la cinquantième édition du concours. Il se déroula les jeudi 19 et samedi , à Kiev, en Ukraine. Il fut remporté par la Grèce, avec la chanson My Number One, interprétée par Helena Paparizou, totalisant 230 points. Malte termina deuxième avec 192 points et la Roumanie, troisième avec 158 points. [1].

Organisation[modifier | modifier le code]

L’Ukraine, qui avait remporté l'édition 2004, se chargea de l’organisation de l’édition 2005[2]. La télévision publique ukrainienne obtint ainsi ce qu’elle avait souhaité dès ses débuts, l’année précédente : participer au concours une fois, le remporter une fois et l’organiser une fois[3].

L’organisation du concours rencontra un hiatus majeur : la Révolution orange. En , des élections présidentielles furent organisées en Ukraine, à l’issue desquelles le candidat communiste Viktor Ianoukovytch fut déclaré vainqueur. L’opposition libérale, menée par Viktor Iouchtchenko, réclama immédiatement l’annulation des résultats et de nouvelles élections, soupçonnant de nombreuses fraudes. Kiev fut le théâtre d’incessantes manifestations jusqu’à ce que l’opposition obtienne gain de cause. Les nouvelles élections consacrèrent la victoire des libéraux et Viktor Iouchtchenko devint le nouveau président ukrainien. Mais durant ces épisodes, l’organisation du concours demeura au point mort. Le nouveau régime, une fois en place, mit tout en œuvre pour rattraper le temps perdu et donner une image positive de l’Ukraine sur la scène internationale[3].

De son côté, l’UER instaura une nouvelle règle concernant le télévote. Désormais, un nombre déterminé de votes par téléphone devait être enregistré au niveau national pour que le télévote du pays concerné soit validé. En dessous de ce seuil, le télévote était invalidé et les résultats déterminés par le jury de substitution. Lors de l’édition 2005, cette règle fut appliquée en demi-finale (pour l’Albanie, Andorre et Monaco) et en finale (pour Andorre, la Moldavie et Monaco)[3].

Pays participants[modifier | modifier le code]

Trente-neuf pays participèrent au cinquantième concours, surpassant ainsi le record de l’année précédente[4].

La Hongrie fit son retour et deux pays firent leurs débuts : la Bulgarie et la Moldavie[5].

Initialement, le Liban devait aussi faire ses débuts. La chanson qui avait été retenue par la télévision publique libanaise était Quand tout s’enfuit, interprétée par Aline Lahoud[6]. Mais le pays se retira ultérieurement, un accord n’ayant pu être trouvé avec l’UER sur les modalités de retransmission du concours[5].

Format et thème[modifier | modifier le code]

Le concours eut lieu au Palais des Sports de Kiev[1], salle omnisports inaugurée en 1960.

Le superviseur délégué sur place par l'UER fut Svante Stockselius[1].

Le slogan retenu fut « Awakening » (« Le Réveil »)[1]. Il symbolisait le réveil du pays hôte, au cœur de l’Europe[4] : l’Ukraine se voulait désormais un pays réveillé, prêt à un nouveau départ[3].

La couleur dominante de la salle et des animations était le vert. Il s’agissait à nouveau d’un symbole : le vert représentait le mélange des deux couleurs du drapeau national ukrainien, le bleu et le jaune[3].

La scène se composait d’un vaste podium circulaire, comportant un double plancher. Le niveau supérieur était composé de carrés transparents reposant sur des piliers lumineux. Deux podiums circulaires secondaires flanquaient la scène. Ils servirent pour les présentateurs et les choristes. Le décor était constitué de nombreux cylindres translucides rétractables, suspendus au-dessus de la scène ; de panneaux rectangulaires mobiles, placés derrière la scène et de centaines de globes lumineux. Enfin, sept écrans convexes étaient installés au fond du podium principal.

Présentateurs[modifier | modifier le code]

Les présentateurs des deux soirées furent Maria Efrosinina et Pavlo Chylko (en)[1]. Ils s’exprimèrent en anglais, en français et en ukrainien.

Cartes postales[modifier | modifier le code]

Les cartes postales étaient des vidéos touristiques présentant la diversité et les contrastes de l’Ukraine.

Demi-finale[modifier | modifier le code]

La demi-finale eut lieu le jeudi et dura près de deux heures et dix-sept minutes.

Vingt-cinq pays concoururent pour une des dix places en finale.

Les chansons biélorusse, islandaise et néerlandaise étaient données favorites. Ce fut donc une grande surprise pour les observateurs lorsqu’aucune d'entre elles ne réussit à se qualifier pour la finale[5].

La candidate biélorusse, Angelica Agourbach, avait pourtant mené une vaste campagne d’autopromotion durant la semaine des répétitions. Elle avait notamment fait donner une grande fête pour toutes les délégations, représentants des médias et fans présents à Kiev[5].

Ouverture[modifier | modifier le code]

La demi-finale s’ouvrit sur une courte vidéo montrant Maria Efrosinina et Pavlo Shylko dans une voiture et se dirigeant vers le Palais des Sports. Enfin arrivés, ils montèrent les marches du palais. La caméra montra alors l’intérieur de la salle et tous deux firent leur entrée sur scène, pour les présentations d’usage.

S’ensuivit un interlude musical, alternant musique traditionnelle et musique contemporaine. La Compagnie de chant et de danse des Forces armées ukrainiennes débuta par une danse traditionnelle ukrainienne. Le corps de ballet A-6 suivit avec un numéro de danse moderne. La Compagnie des Forces ukrainiennes revint pour un chœur militaire. L’interlude se conclut par un morceau de Diezel DJ Power.

Pauses commerciales[modifier | modifier le code]

Durant la première pause commerciale, fut montrée une vidéo résumant les préparatifs du concours et l’accueil des concurrents à Kiev.

Durant la seconde pause, Maria Efrosinina et Pavlo Chylko se rendirent dans la green room. Ils chantèrent Diva avec les délégations étrangères, puis ils invitèrent les téléspectateurs à se rendre sur le site Internet www.eurovision.tv. Il s’agissait de participer au vote destiné à élire la meilleure chanson ayant jamais concouru à l’Eurovision.

Entracte[modifier | modifier le code]

Le spectacle d'entracte débuta par une courte vidéo résumant le montage de la scène et des décors. Suivit alors le ballet contemporain Life, chorégraphié par Irina Mazur et interprété par son groupe, les Mazur Dancers. L’entracte se conclut par la présentation des quatorze pays déjà qualifiés pour la finale.

Vote[modifier | modifier le code]

Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points. Le résultat du vote ne fut révélé qu’après la finale du samedi, pour maintenir le suspense intact[5].

Le vote fut lancé par Maria Efrosinina et Pavlo Chylko au moyen d’un mobile métallique et de la phrase rituelle : « Europe, start voting ! ». Pour la toute première fois, le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase « Europe, stop voting ! ».

Les résultats furent révélés en direct par les présentateurs. Ils ouvrirent au hasard dix enveloppes vertes, renfermant les noms des dix pays qualifiés.

La production commit une erreur dans l'attribution des drapeaux nationaux. Lors de l'ouverture de la première enveloppe, Maria Efrosinina montra à la caméra une carte sur laquelle était inscrit Hungary. Mais le drapeau qui y figurait était celui de la Bulgarie.

Résultats[modifier | modifier le code]

Durant l’annonce des résultats, la caméra fit systématiquement un plan sur les artistes qualifiés. Apparurent ainsi à l'écran et dans l'ordre  : Nox, Luminița Anghel, Wig Wam, Zdob și Zdub, Shiri Maimon, Jakob Sveistrup, Martin Vučić, Boris Novković, Vanilla Ninja et Walters & Kazha.

Dix pays se qualifièrent donc pour la finale : la Croatie, le Danemark, la Hongrie, Israël, la Lettonie, la Macédoine, la Moldavie, la Norvège, la Roumanie et la Suisse[7]. La demi-finale se conclut par la montée sur scène et l’acclamation des dix nouveaux finalistes. Les quinze pays non qualifiés conservèrent leur droit de vote pour la finale.

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue(s) Place Points
01 Autriche Global Kryner Y así Anglais, espagnol 21 30
02 Lituanie Laura & The Lovers Little by Little Anglais 25 17
03 Portugal 2B Amar Portugais, anglais 17 51
04 Moldavie Zdob și Zdub Boonika bate toba Anglais, roumain 2 207
05 Lettonie Walters & Kazha The War is not Over Anglais 10 85
06 Monaco Lise Darly Tout de moi Français 24 22
07 Israël Shiri Maimon Hasheket Shenish'ar
(השקט שנשאר)
Hébreu, anglais 7 158
08 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Angelica Agourbach Love me Tonight Anglais 13 67
09 Pays-Bas Glennis Grace My Impossible Dream Anglais 14 53
10 Islande Selma If I Had Your Love Anglais 16 52
11 Belgique Nuno Resende Le Grand Soir Français 22 29
12 Estonie Suntribe Let's Get Loud Anglais 20 31
13 Norvège Wig Wam In My Dreams Anglais 6 164
14 Roumanie Luminița Anghel & Sistem Let Me Try Anglais 1 235
15 Hongrie Nox Forogj, világ! Hongrois 5 167
16 Finlande Geir Rönning Why? Anglais 18 50
17 Macédoine Martin Vučić Make My Day Anglais 9 97
18 Andorre Marian van de Wal La mirada interior Catalan 23 27
19 Suisse Vanilla Ninja Cool Vibes Anglais 8 114
20 Croatie Boris Novković feat. Lado Members Vukovi umiru sami Croate 4 169
21 Bulgarie Kaffe Lorraine Anglais 19 49
22 Irlande Donna & Joe Love? Anglais 14 53
23 Slovénie Omar Naber Stop Slovène 12 69
24 Danemark Jakob Sveistrup Talking to You Anglais 3 185
25 Pologne Ivan & Delfin Czarna dziewczyna Polonais, russe 11 81

Finale[modifier | modifier le code]

La finale eut lieu le samedi et dura près de trois heures et vingt-six minutes.

Vingt-quatre pays concoururent pour la victoire.

La chanson ukrainienne dut être modifiée car elle était initialement porteuse d’un message politique, en rapport avec la Révolution orange[3].

Controverse[modifier | modifier le code]

Le compositeur David Brandes était l’auteur des chansons estonienne et allemande[5]. Il fut cause d’une vaste controverse, lorsqu’il admit avoir manipulé les ventes de disques de la chanteuse Gracia pour lui permettre d’atteindre la première place des classements allemands. Il avait en effet acheté en masse les singles de sa chanson Run & Hide. Gracia le défendit publiquement et malgré les demandes pressantes d’autres artistes, refusa de retirer sa candidature[3].

Ouverture[modifier | modifier le code]

La finale s’ouvrit directement sur la scène. Après l’introduction musicale de Wild Dances, Ruslana apparut et interpréta Heart on Fire.

Maria Efrosinina et Pavlo Shylko firent alors leur entrée pour les présentations d’usage.

Pauses commerciales[modifier | modifier le code]

Durant la première pause commerciale, fut montrée une vidéo résumant le déroulement de la demi-finale et la sélection des dix qualifiés. Maria Efrosinina et Pavlo Shylko présentèrent ensuite au public « The Eurovision Song Contest. 50 Years. The Official History », livre rédigé par John Kennedy O’Connor, sur demande de l’UER pour célébrer le cinquantième anniversaire du concours.

La seconde pause débuta dans une certaine confusion, Maria Efrosinina voulant poursuivre la procédure de vote. Finalement, Ruslana et le boxeur Wladimir Klitschko apparurent à l’écran et discutèrent ensemble depuis la green room.

Entracte[modifier | modifier le code]

Le spectacle d'entracte s’ouvrit sur une vidéo montrant les préparatifs du concours dans Kiev et la fête en plein air organisée pour la demi-finale. La caméra fit ensuite un plan sur Ioulia Tymochenko et Viktor Iouchtchenko, assis dans la salle. Enfin, Maria Efrosinina et Pavlo Shylko furent mis en communication avec la Place de l’Indépendance à Kiev.

Suivit alors un numéro musical en trois parties. Se succédèrent l’ensemble de percussions ARS NOVA, le contorsionniste Anatolly Zalevskiy et Ruslana qui interpréta cette fois The Same Star.

L’entracte sur conclut par une intervention de Pavlo Shylko, depuis la green room. Il échangea quelques mots avec Helena Paparizou et Boris Novković.

Vote[modifier | modifier le code]

Les téléspectateurs votèrent par téléphone et par SMS pour leurs chansons préférées. Les votes ainsi exprimés furent agrégés en 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 10 et 12 points[1]. Les pays furent contactés par satellite : tout d’abord les pays non qualifiés, suivant leur ordre de passage en demi-finale ; ensuite, les pays qualifiés, dans leur ordre de passage en finale. Les points furent énoncés dans l’ordre ascendant, de un à douze.

Le vote fut lancé par les boxeurs Vitali et Wladimir Klitschko au moyen d’un mobile métallique et de la phrase rituelle : « Europe, start voting ! ». Le temps imparti pour le télévote fut conclu par un décompte des dix dernières secondes et la phrase « Europe, stop voting ! ».

La procédure de vote ne connut qu'un seul hiatus, lors du vote ukrainien. La porte-parole se trompa dans l’attribution des points et annonça successivement "trois points" pour la Serbie-et-Monténégro et la Russie. Le superviseur fit interrompre la procédure et demanda à la porte-parole de reprendre depuis le début. Mais elle réattribua trop rapidement les points et le tableau numérique ne put la suivre. Pavlo Shylko dut l’interrompre à nouveau pour lui demander d’attendre la mise à jour des scores.

Durant le vote, la caméra fit systématiquement un plan sur les participants qui recevaient "douze points". Apparurent ainsi à l'écran No Name, Walters & Kazha, Luminița Anghel, Shiri Maimon, Natalia Podolskaya, Gülseren, Wig Wam, Helena Paparizou, Vanilla Ninja, Son de Sol, Boris Novković, GreenJolly, Constantínos Christofórou, Zdob și Zdub, Jakob Sveistrup, Ledina Çelo et Chiara Siracusa.

La première partie du vote ne permit pas un pays d’émerger clairement. Les neuf premiers "douze points" furent en effet attribués à neuf pays différents. Pas moins de huit pays se disputèrent la tête : le Danemark, la Grèce, Israël, la Lettonie, Malte, la Moldavie, la Roumanie et la Suisse. Il fallut attendre le vingt-et-unième vote, le vote turc, pour que la Grèce s’empare de la première place. Elle mena ensuite le vote jusqu’à la fin.

Résultats[modifier | modifier le code]

Ce fut la première victoire de la Grèce au concours[8].

Helena Paparizou reçut le trophée de la victoire des mains de Ruslana, gagnante de l’année précédente. Le président Iouchtchenko monta ensuite sur la scène pour la féliciter personnellement et lui remettre une médaille d’honneur.

En 2005, lors de l'émission spéciale Congratulations, My Number One fut élue quatrième meilleure chanson à jamais avoir été présentée au concours[9].

Pour la première fois de l’histoire du concours, les « Big Four » (les quatre plus importants contributeurs financiers de l’UER – l’Allemagne, l’Espagne, la France et le Royaume-Uni) terminèrent aux quatre dernières places du classement final[8].

Ordre Pays Artiste(s) Chanson Langue(s) Place Points
01 Hongrie Nox Forogj, világ! Hongrois 12 97
02 Royaume-Uni Javine Touch My Fire Anglais 22 18
03 Malte Chiara Angel Anglais 2 192
04 Roumanie Luminița Anghel & Sistem Let Me Try Anglais 3 158
05 Norvège Wig Wam In My Dreams Anglais 9 125
06 Turquie Gülseren Rimi rimi ley Turc 13 92
07 Moldavie Zdob și Zdub Boonika bate toba Anglais, roumain 6 148
08 Albanie Ledina Çelo Tomorrow I Go Anglais 16 53
09 Chypre Constantínos Christofórou Éla Éla Anglais 18 46
10 Espagne Son de Sol Brujería Espagnol 21 28
11 Israël Shiri Maimon Hasheket shenish'ar
(השקט שנשאר)
Hébreu, anglais 4 154
12 Serbie-et-Monténégro No Name Zauvijek moja Monténégrin 7 137
13 Danemark Jakob Sveistrup Talking to You Anglais 9 125
14 Suède Martin Stenmarck Las Vegas Anglais 19 30
15 Macédoine Martin Vučić Make My Day Anglais 17 52
16 Ukraine (hôte) GreenJolly Razom nas bahato
(Разом нас багато)
Ukrainien, anglais 19 30
17 Allemagne Gracia Run & Hide Anglais 24 4
18 Croatie Boris Novković feat. Lado Members Vukovi umiru sami Croate 11 115
19 Grèce Helena Paparizou My Number One Anglais 1 230
20 Russie Natalia Podolskaya Nobody Hurt No One Anglais 15 57
21 Bosnie-Herzégovine Feminnem Call me Anglais 14 79
22 Suisse Vanilla Ninja Cool Vibes Anglais 8 128
23 Lettonie Walters & Kazha The War is Not Over Anglais 5 153
24 France Ortal Chacun pense à soi Français 23 11

Anciens participants[modifier | modifier le code]

Artiste Pays Année(s) précédente(s)
Chiara Malte 1998
Constantínos Christofórou Chypre 1996, 2002 (comme membre de ONE)
Helena Paparizou Grèce 2001 (comme membre de Antique)
Selma Islande 1999

Tableaux des votes[modifier | modifier le code]

Demi-finale[modifier | modifier le code]

Points attribués
Drapeau de l'Autriche Drapeau de la Lituanie Drapeau du Portugal Drapeau de la Moldavie Drapeau de la Lettonie Drapeau de Monaco Drapeau d’Israël Flag of Belarus (1995–2012).svg Drapeau des Pays-Bas Drapeau de l'Islande Drapeau de la Belgique Drapeau de l'Estonie Drapeau de la Norvège Drapeau de la Roumanie Drapeau de la Hongrie Drapeau de la Finlande Drapeau de la Macédoine du Nord Drapeau d'Andorre Drapeau de la Suisse Drapeau de la Croatie Drapeau de la Bulgarie Drapeau de l'Irlande Drapeau de la Slovénie Drapeau du Danemark Drapeau de la Pologne Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de Malte Drapeau de la Turquie Drapeau de l'Albanie Drapeau de Chypre Drapeau de l'Espagne Drapeau de Serbie-et-Monténégro Drapeau de la Suède Drapeau de l'Ukraine Drapeau de l'Allemagne Drapeau de la Grèce Drapeau de la Russie Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Drapeau de la France Total
Pays Autriche   7 6 10 5 1 1 30
Lituanie   8 5 4 17
Portugal   10 12 5 12 12 51
Moldavie 8 10 8   10 10 10 8 4 5 1 12 6 3 10 4 6 3 7 6 5 12 3 8 1 6 12 6 12 6 5 207
Lettonie 12 4   6 7 2 10 3 7 6 6 5 12 2 2 1 85
Monaco 2   10 10 22
Israël 2 6 5 12   12 10 3 8 5 1 1 12 3 4 7 4 4 6 6 6 7 3 4 3 5 3 8 8 158
Biélorussie 3 3 1 2   6 12 1 7 3 7 4 8 10 67
Pays-Bas 8 5   12 1 5 2 4 6 2 8 53
Islande 10 4   8 6 10 3 2 7 2 52
Belgique 12 3 6   1 7 29
Estonie 5 1 12   1 6 1 2 3 31
Norvège 2 6 1 8 6 7 5 2 12 2 6   7 12 2 5 2 10 3 12 7 7 3 2 2 4 4 8 6 4 7 164
Roumanie 10 10 12 7 12 3 8 5 8 1 7   12 4 5 4 4 1 5 8 1 7 8 8 10 7 12 12 5 5 1 7 12 3 5 6 235
Hongrie 7 7 5 8 4 7 6 4 6 10   5 4 1 1 8 7 4 1 12 1 2 8 6 3 8 3 10 5 7 3 4 167
Finlande 6 1 8 10   3 8 10 4 50
Macédoine 4 3 3 4   8 12 10 8 10 12 10 1 2 10 97
Andorre 4 7   6 10 27
Suisse 1 8 2 7 2 3 8 6 12 2 2 3 10 3   3 3 2 5 2 5 1 5 2 4 6 3 2 2 114
Croatie 12 4 3 6 4 5 1 4 4 1 3 4 6 8 2 12 10   8 12 3 10 12 6 7 10 12 169
Bulgarie 7 8   5 4 10 6 1 7 1 49
Irlande 2 5 10 2 5 1   2 12 5 4 1 4 53
Slovénie 3 4 1 2 1 2 7 7 10   8 7 3 6 8 69
Danemark 6 7 5 2 10 12 10 7 7 12 3 7 8 8 7 6 12   10 10 4 8 12 5 2 4 1 185
Pologne 5 1 1 6 5 3 5 5 4 2   1 7 2 8 8 10 5 3 81
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury
  • Télévote

Finale[modifier | modifier le code]

Eurovision Song Contest logo.svg Points attribués
Drapeau de l'Autriche Drapeau de la Lituanie Drapeau du Portugal Drapeau de Monaco Flag of Belarus (1995–2012).svg Drapeau des Pays-Bas Drapeau de l'Islande Drapeau de la Belgique Drapeau de l'Estonie Drapeau de la Finlande Drapeau d'Andorre Drapeau de la Bulgarie Drapeau de l'Irlande Drapeau de la Slovénie Drapeau de la Pologne Drapeau de la Hongrie Drapeau du Royaume-Uni Drapeau de Malte Drapeau de la Roumanie Drapeau de la Norvège Drapeau de la Turquie Drapeau de la Moldavie Drapeau de l'Albanie Drapeau de Chypre Drapeau de l'Espagne Drapeau d’Israël Drapeau de Serbie-et-Monténégro Drapeau du Danemark Drapeau de la Suède Drapeau de la Macédoine du Nord Drapeau de l'Ukraine Drapeau de l'Allemagne Drapeau de la Croatie Drapeau de la Grèce Drapeau de la Russie Drapeau de la Bosnie-Herzégovine Drapeau de la Suisse Drapeau de la Lettonie Drapeau de la France Total
Pays Hongrie 2 2 6 2 3 6 5 10   8 6 7 5 8 6 1 2 6 2 3 1 3 3 97
Royaume-Uni 8   4 1 5 18
Malte 5 2 5 5 5 4 8 4 8 10 1 5 10   2 10 8 4 6 7 10 10 6 10 8 4 8 12 3 5 7 192
Roumanie 6 12 4 1 3 5 7 7 8 5 7 10 7   6 4 7 5 8 12 12 3 3 2 2 5 2 5 158
Norvège 5 4 1 12 3 8 12 2 1 4 4 8 5 5   3 3 3 1 2 12 8 6 4 3 6 125
Turquie 7 12 10 3 1 3   8 8 4 10 8 6 12 92
Moldavie 2 10 10 7 8 1 6 6 3 3 4 2 2 12 7   2 4 4 5 5 12 1 1 7 10 4 8 2 148
Albanie 3 2   8 12 2 10 5 10 1 53
Chypre 10 3 12 1 7   1 12 46
Espagne 8 12   4 4 28
Israël 1 3 5 12 8 7 6 1 5 8 6 8 7 8 7 5 3 6 3 6   5 1 7 5 8 1 2 10 154
Serbie-et-Monténégro 12 6 3 4 4 10 2 6 1 6 10   4 10 3 3 12 6 6 10 12 1 6 137
Danemark 4 1 10 8 10 4 5 2 3 7 5 6 8 3 4 12 10 3   10 6 4 125
Suède 3 6 1 5 2 7   6 30
Macédoine 1 7 5 5 10 7   8 7 2 52
Ukraine 7 12 8 1   2 30
Allemagne 2 2   4
Croatie 8 6 7 2 1 2 1 2 12 2 7 5 2 2 10 8 8 2   1 12 8 7 115
Grèce 4 1 3 10 2 12 3 4 12 2 2 1 12 12 6 10 4 12 4 12 12 8 7 12 2 12 7 12 5   4 6 7 8 230
Russie 7 12 7 7 10 4   10 57
Bosnie-Herzégovine 10 6 1 8 4 7 10 4 4 7 3 10   5 79
Suisse 8 4 8 10 7 12 10 1 3 6 6 3 1 3 4 2 1 5 5 4 3 3 7   12 128
Lettonie 12 6 6 3 5 10 4 10 12 7 4 1 6 10 8 12 1 6 6 3 1 7 7 1 5   153
France 5 1 5   11
Le tableau suit l'ordre de passage des candidats.
  • Jury
  • Télévote

Douze points[modifier | modifier le code]

Demi-finale[modifier | modifier le code]

Nombre Récipiendaire Votant(s)
6 Roumanie Chypre, Espagne, Grèce, Hongrie, Israël, Moldavie
5 Croatie Autriche, Bosnie-Herzégovine, Macédoine, Serbie-et-Monténégro, Slovénie
4 Danemark Irlande, Norvège, Pays-Bas, Suède
Moldavie Roumanie, Russie, Turquie, Ukraine
3 Israël Andorre, Drapeau de la Biélorussie Biélorussie, Monaco
Norvège Danemark, Finlande, Islande
Portugal Allemagne, France, Suisse
2 Lettonie Lituanie, Malte
Macédoine Albanie, Croatie
1 Belgique Portugal
Drapeau de la Biélorussie Biélorussie Bulgarie
Estonie Lettonie
Hongrie Pologne
Irlande Royaume-Uni
Pays-Bas Belgique
Suisse Estonie

Finale[modifier | modifier le code]

Nombre Récipiendaire Votant(s)
10 Grèce Albanie, Allemagne, Belgique, Bulgarie, Chypre, Hongrie, Royaume-Uni, Serbie-et-Monténégro, Suède, Turquie
3 Lettonie Irlande, Lituanie, Moldavie
Norvège Danemark, Finlande, Islande
Roumanie Espagne, Israël, Portugal
Serbie-et-Monténégro Autriche, Croatie, Suisse
2 Chypre Grèce, Malte
Croatie Bosnie-Herzégovine, Slovénie
Moldavie Roumanie, Ukraine
Suisse Estonie, Lettonie
Turquie France, Pays-Bas
1 Albanie Macédoine
Danemark Norvège
Espagne Andorre
Israël Monaco
Malte Russie
Russie Drapeau de la Biélorussie Biélorussie
Ukraine Pologne

Prix Marcel-Bezençon[modifier | modifier le code]

Lise DARLY
Catégorie Pays Artiste(s) Chanson Place Points
Prix de la meilleure performance artistique Grèce Helena Paparizou My Number One 1 230
Prix de la presse Malte Chiara Angel 2 192
Prix de la meilleure composition Serbie-et-Monténégro No Name Zauvijek moja 7 137

Télédiffuseurs[modifier | modifier le code]

Ordre Pays Télédiffuseur(s) Commentateur(s) Porte-parole
23 Albanie RTSH Leon Menkshi Zhani Ciko
32 Allemagne Das Erste Peter Urban Thomas Hermanns
Deutschlandfunk Thomas Mohr
11 Andorre RTVA Meri Picart & Josep Lluís Trabal Ruth Gumbau
01 Autriche ORF 2 Andi Knoll Dodo Roščić
Hitradio Ö3 Martin Blumenau
08 Belgique La Une Jean-Pierre Hautier Armelle Gysen
La Première Patrick Duhamel & Carlo de Pascale
Één André Vermeulen & Anja Daems
Radio 2 Julien Put & Michel Follet
05 Drapeau de la Biélorussie Biélorussie BTRC Denis Kurian Elena Ponomareva
36 Bosnie-Herzégovine BHT1 Dejan Kukric Ana Mirjana Račanović
12 Bulgarie BNT Elena Rosberg & Georgi Kushvaliev Evgenia Atanasova
24 Chypre RIK 1 Evi Papamichail Melani Steliou
33 Croatie HRT Aleksandar Kostadinov Barbara Kolar
28 Danemark DR1 Jørgen de Mylius Gry Johansen
25 Espagne TVE1 Beatriz Pécker Ainhoa Arbizu
09 Estonie ETV Marko Reikop Maarja-Liis Ilus
10 Finlande YLE TV2 Jaana Pelkonen, Heikki Paasonen & Asko Murtomäki Jari Sillanpää
YLE Radio Suomi Sanna Kojo & Jorma Hietamäki
39 France France 4 (Demi-finale) Peggy Olmi Marie Myriam
France 3 (Finale) Julien Lepers & Guy Carlier
France Bleu Jean-Luc Delarue
34 Grèce ET1 Alexandra Pascalidou Alexis Kostalas
16 Hongrie MTV1 Zsuzsa Demcsák, András Fáber & Dávid Szántó Zsuzsa Demcsák
13 Irlande RTÉ One Marty Whelan Dana
RTÉ Radio 1 Ronan Collins
07 Islande Sjónvarpið Gísli Marteinn Baldursson Ragnhildur Steinunn Jónsdóttir
26 Israël Aroutz 1 pas de commentateur Dana Herman
38 Lettonie LTV Kārlis Streips Marija Naumova
02 Lituanie LRT Darius Užkuraitis Rolandas Vilkončius
30 Macédoine MRT Milanka Rašik Karolina Gočeva
18 Malte PBS Eileen Montesin Valerie Vella
22 Moldavie TRM ? Elena Camerzan
04 Monaco TMC Bernard Montiel & Génie Godula Anne Allegrini
20 Norvège NRK1 Jostein Pedersen Ingvild Helljesen
06 Pays-Bas Nederland 2 Willem van Beusekom & Cornald Maas Nancy Coolen
Radio 3 Hijlco Span & Ron Stoeltie
15 Pologne TVP 1 Artur Orzech Maciej Orłoś
03 Portugal RTP1 Eládio Climaco Isabel Angelino
19 Roumanie TVR2 Andreea Demirgian Berti Barbera
17 Royaume-Uni BBC Three (Demi-finale) Paddy O’Connell Cheryl Baker
BBC One (Finale) Terry Wogan
BBC Radio 2 Ken Bruce
35 Russie Perviy Kanal Yuri Aksyuta & Yelena Batinova Yana Churikova
27 Serbie-et-Monténégro RTS1 Duška Vučinić-Lučić & Mladen Popović Nina Radulović
TVCG2 Dražen Bauković, Tamara Ivanković & Danijel Popović
14 Slovénie SLO1 Mojca Mavec Katarina Čas
29 Suède SVT1 Pekka Heino Annika Jankell
SR P3 Carolina Norén
37 Suisse TSR 2 Jean-Marc Richard & Marie-Thérèse Porchet Cécile Bähler
SF1 Sandra Studer
TSI 1 Daniela Tami & Claudio Lazzarino
21 Turquie TRT 1 Bülend Özveren Meltem Ersan Yazgan
TRT Radyo 3 Ümit Tunçağ & Canan Kumbasar
31 Ukraine NTU Oles Kruglyakov Maria Orlova
NRU Olena Zelinchenko

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :