Barbara Pravi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Barbara Pravi
Description de l'image Defaut.svg.
Informations générales
Nom de naissance Barbara Piévic
Naissance (28 ans)
Paris (France)
Activité principale
Genre musical
Années actives Depuis 2016
Labels Capitol Music France, Capitol Music
Site officiel barbarapravi.com
Description de cette image, également commentée ci-après
Logo de Barbara Pravi.

Barbara Piévic, dite Barbara Pravi, est une auteure-compositrice-interprète française, née le à Paris. Elle est révélée par sa participation au spectacle Un été 44 en 2016, et connue pour s'engager en faveur des droits des femmes. Elle représente la France au Concours Eurovision de la chanson 2021 avec sa chanson Voilà, terminant en deuxième position au classement final derrière le groupe italien Måneskin. C’est le meilleur classement français au concours international depuis 1991.

Biographie[modifier | modifier le code]

Barbara Pravi est née à Paris de parents français d'origine serbe et iranienne. Son nom de famille est Piévic, en cyrillique serbe Пјевић (Pjević). Elle a grandi au sein d'une famille d'artistes, au milieu des livres et de la musique. Pravi est un mot serbo-croate dérivé de prava signifiant « authentique », en hommage à son grand-père paternel d'origine serbe[1]. Elle bénéficie d'une éducation multiculturelle, son grand-père maternel étant d'origine iranienne. La mère de sa mère est juive polonaise et la mère de son père juive pied-noir d’Algérie. Son père enseigne l’éthique. « J’ai aussi grandi au milieu des tableaux...Ma mère est la fille d’un grand peintre iranien... inspectrice de l’Éducation nationale ...réserviste, engagée dans le travail de mémoire. »[2]

C'est en 2015 que Barbara Pravi est repérée par Capitol Records où elle signe son tout premier contrat[3].

Elle assure l’écriture de tous ses textes. Ses influences sont surtout Barbara mais aussi Jacques Brel, Georges Brassens, Françoise Hardy, Aragon[4].

Ses textes sont en grande partie autobiographiques. Par exemple, Deda (grand-père en serbe)[5] qui retrace l'histoire de sa famille ou Chair (sur l'avortement)[6],[7].

Carrière[modifier | modifier le code]

En , elle interprète On m'appelle Heidi, la version française du générique du film Heidi[8], une adaptation de 2015, sortie en France en 2016, de deux célèbres romans pour enfants[9].

Repérée par le producteur Valéry Zeitoun, elle est ensuite révélée par son rôle de Solange Duhamel, mettant en évidence son côté Piaf, dans le spectacle musical Un été 44 en en interprétant des textes écrits par Jean-Jacques Goldman, Charles Aznavour et Maxime Le Forestier. Le parolier et chroniqueur musical Frédéric Zeitoun dit d'elle « il y avait un moment magique dans cette comédie musicale, à la fin, un final, ce n'était même pas une chanson, un requiem composé par Charles Aznavour sur des paroles de Claude Lemesle, qui s'appelle Seulement connu de Dieu, il y avait une voix qui arrivait sur scène, cette jeune fille extrêmement frêle avec une voix où elle mettait tout le monde par terre, c'était vraiment LE moment de cette comédie musicale »[10].

Elle sort son premier single Pas grandir en 2017[11] ; il sera inclus dans son premier EP paru en 2017. Cette même année, elle obtient son premier rôle de comédienne dans un téléfilm intitulé La Sainte Famille, réalisé par Marion Sarraut et diffusé en sur France 2[12].

Fin 2017 et début 2018, elle assure 23 dates en première partie de la tournée 55 Tour de Florent Pagny[13] avec en point d'orgue un concert à l'Accor Hotels Arena, à Paris, le devant 19 000 personnes[14].

Fin 2018, souhaitant reprendre la main sur la production et mettre plus en avant son amour de la chanson française au détriment de l'aspect pop qui avait dominé le premier album[15], elle rompt avec son équipe initiale et commence à travailler avec sa nouvelle manager Élodie Papillon Filleul[16].

En , elle sort un nouvel EP de 5 titres Reviens pour l'hiver[17] dont elle est auteure, compositrice et coréalisatrice. Pour ces chansons, elle a collaboré avec Stan Neff, Lili Poe, Vincha, November Ultra et Wladimir Pariente[18].

À l'occasion du 8 mars 2021, journée internationale du droit des femmes, elle sort un nouvel EP composé de 6 titres Les Prières. Ce sont 6 chansons qui se nomment « prières » qu'elle définit comme « six chansons, six prières faites seule, six textes qui ont le goût de l'indépendance, du calme, des évasions et de la tendresse. De la douceur, de l'amour, des prières pour les autres, pour soi, pour tout ce qui nous entoure, et même ce qu'on ne voit pas[19]. »

Parallèlement à l'écriture et la composition de ses propres titres, elle écrit pour de nombreux autres artistes comme Yannick Noah[20], Julie Zenatti[21], Chimène Badi[22], Jaden Smith[12], Florent Pagny, Louane[23], Angelina, etc. Barbara Pravi et Igit cumulent à eux deux plus de 135 millions de vues sur YouTube avec leurs compositions pour les Kids.

Eurovision[modifier | modifier le code]

En 2019 et 2020, elle écrit avec Igit les chansons Bim bam toi et J'imagine respectivement présentées au Concours Eurovision de la chanson Junior 2019 et 2020. Bim bam toi, interprétée par Carla, termine cinquième du classement[24] et J'Imagine, interprétée par Valentina, gagne le concours 2020 avec 200 points[25] en tête aussi bien auprès du jury professionnel que des téléspectateurs[26]. Bim Bam Toi, reprise des millions de fois sur TikTok, leur a valu le premier TikTok d'or de l'histoire[27].

En 2020, après avoir décliné plusieurs sollicitations pour être candidate au Concours Eurovision de la chanson[28] — ne se sentant pas prête — elle participe à l'émission Eurovision France, c'est vous qui décidez !, sur France 2, qui sélectionne l'artiste français pour le Concours Eurovision de la Chanson 2021 avec la chanson Voilà, écrite et composée avec Igit[29]. Le 30 janvier 2021, elle gagne Eurovision France, c'est vous qui décidez ! en finissant première des votes du jury et des téléspectateurs avec un total de 204 points (104 points du jury et 100 points du public). Elle représente la France au Concours Eurovision de la chanson 2021 à Rotterdam aux Pays-Bas[30],[31], en direct sur France 2 le . À la suite de son interprétation lors de la sélection nationale, le compositeur André Manoukian a déclaré « Elle ramasse la flèche laissée par Édith Piaf ou Barbara et l'envoie encore plus loin »[32]. Le 22 mai 2021, à l'issue d'un vote mouvementé, la France termine à la deuxième place de l'Eurovision 2021 avec 499 points (248 des jurys professionnels + 251 du télévote), derrière l'Italie avec 524 points (206 jurys + 318 télévote) représentée par le groupe Måneskin et sa chanson Zitti e buoni. Barbara Pravi obtient le plus grand nombre de points pour la France depuis la création du concours et offre au pays son meilleur classement depuis Amina en 1991.

Phrasé[modifier | modifier le code]

Barbara Pravi roule légèrement et naturellement les r. Elle a conservé cette prononciation dans ses chansons en affirmant : "Ce n’était pas fait exprès mais c’est quelque chose que j’aime beaucoup, du coup tant mieux!"[33]

Engagements[modifier | modifier le code]

Barbara Pravi est très impliquée dans la lutte contre les violences faites aux femmes, ayant elle-même été confrontée à des violences conjugales[34], et s'engage fortement en faveur des droits des femmes. Elle enregistre au sein d'un collectif de 39 femmes le titre Debout les femmes, hymne du Mouvement de libération des femmes[35],[36]. De 2018 à 2020, le de chaque année, elle met en ligne une vidéo dans laquelle elle adapte ou crée un titre valorisant les droits et l'autonomie des femmes. En 2018, elle réécrit une version de la chanson Kid d'Eddy de Pretto[37] ; en 2019, elle publie une version féminine de Notes pour trop tard d'Orelsan en le mixant avec son titre le Malamour (les droits générés étant reversés à l'association La Maison des Femmes)[38] ; en 2020, elle écrit un titre fort, Chair, qui parle de l'avortement[6].

En 2019, le rappeur Black M lui demande d'être la voix d'une femme maltraitée par son compagnon dans son titre Pervers narcissique [réf. nécessaire]. La même année, elle évoque son parcours, et comment elle a su trouver la confiance en elle, dans le cadre d'un TEDx[39].

Sur Instagram, elle publie régulièrement depuis 2020 des Histoires de femmes, pour mettre en lumière de manière humoristique des femmes quelque peu oubliées de l'Histoire (Rosemary Kennedy, Zelda Sayre-Fitzgerald, Dido Elizabeth Belle)[40].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

EP[modifier | modifier le code]

Singles[modifier | modifier le code]

  • 2016 – On m'appelle Heidi
  • 2017 – Pas grandir
  • 2018 – You Are the Reason (French Duet Version), avec Calum Scott
  • 2019 – Le Malamour
  • 2020 – Reviens pour l'hiver
  • 2020 – Personne d'autre que moi
  • 2020 – Chair
  • 2020 – Voilà
  • 2021 – Le jour se lève
  • 2021 – L'homme et l'oiseau
  • 2021 – Saute

Collaborations, reprises et duos[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Eurovision-fr.net - Informations -Eurovision FRANCE 2021 : Entrevue exclusive avec Barbara Pravi », sur Eurovision-fr.net - Parlez-vous français ? (consulté le ).
  2. «Il y a trois ans, j’étais à bout» : comment Barbara Pravi est devenue la favorite de l’Eurovision, Le Parisien
  3. Jean-Marie Louis, « Eurovision 2021 : 5 choses à savoir sur Barbara Pravi, la représentante de la France », sur ladepeche, (consulté le ).
  4. « Interview Barbara PRAVI : « je rêve de faire une voix Disney » », sur Mamusicale, (consulté le ).
  5. « "Deda" : Barbara Pravi dévoile une chanson touchante pour son grand-père (VIDÉO) », sur chartsinfrance.net (consulté le ).
  6. a et b La rédaction, « Barbara Pravi "Chair est ma vérité" », sur phenixwebtv.com, (consulté le ).
  7. Prisma Média, « Barbara Pravi contrainte d'avorter trois fois : la révélation d'un médecin sur sa « maladie » - Voici », sur Voici.fr (consulté le ).
  8. « la très jolie BO de Heidi avec Barbara Pravi au générique » (consulté le ).
  9. On m'appelle Heidi, (notice BnF no FRBNF45075710).
  10. Frédéric Zeitoun, « On encadre Barbara Pravi », sur france.tv, (consulté le ).
  11. Julien Goncalves, « "Pas grandir" : Barbara Pravi fait le grand saut avec un titre pétillant et féministe », sur chartsinfrance.net, (consulté le ).
  12. a et b « Barbara Pravi », sur animae-talents.com.
  13. Olivier Nuc, « Un dernier verre avec Barbara Pravi », sur Le Figaro.fr, (consulté le ).
  14. Jean-marie Louis, « Eurovision 2021 : 5 choses à savoir sur Barbara Pravi, la représentante de la France », sur Ladepeche.fr, (consulté le ).
  15. 6 Février 2020 | Min, « Barbara Pravi en interview « J’ai compris que j’avais besoin d’amour, de personnes bienveillantes » », sur aficia (consulté le ).
  16. (en) IRMA, « CNMwork », sur CNMwork (consulté le ).
  17. « Barbara Pravi », sur France Bleu (consulté le ).
  18. "Reviens pour l’hiver", le nouvel EP de Barbara Pravi.
  19. Fabien Randanne, « Journée des droits des femmes : Barbara Pravi livre six « prières » musicales », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  20. Julien Goncalves, « Eurovision : Barbara Pravi impressionne avec "Voilà", une chanson bouleversante », sur chartsinfrance.net, (consulté le ).
  21. « Julie Zenatti bientôt de retour dans les bacs », sur aficia.info, (consulté le ).
  22. Laetitia Reboulleau, « Qui est Barbara Pravi, la chanteuse féministe qui pourrait représenter la France à l'Eurovision ? », sur fr.news.yahoo.com, (consulté le ).
  23. « Eurovision: Barbara Pravi, une néo-Piaf pour représenter la France », sur LA VDN, (consulté le ).
  24. a et b (en) « Carla - France - Gliwice-Silesia 2019 », sur junioreurovision.tv (consulté le ).
  25. a et b (en) « Valentina - France - Poland 2020 », sur junioreurovision.tv (consulté le ).
  26. Fabien Randanne, « Eurovision Junior 2020: Valentina triomphe et offre à la France sa première victoire au concours », sur 20minutes.fr, (consulté le ).
  27. Eric Bureau, « Comment TikTok a boosté la carrière de la chanteuse Carla », sur Leparisien.fr, (consulté le ).
  28. Sébastien Barké, « Eurovision France 2021 : qui est Barbara Pravi, l'interprète de "Voilà" ? », sur programme-tv.net, (consulté le ).
  29. (en) « France has started their new selection process for Eurovision 2021 », sur Eurovision.tv, (consulté le ).
  30. « La chanteuse Barbara Pravi représentera la France à l’Eurovision 2021 », Le Monde.fr,‎ (lire en ligne, consulté le ).
  31. « Eurovision 2021 : la chanteuse Barbara Pravi représentera la France à Rotterdam », sur franceinfo, .
  32. « Eurovision: Barbara Pravi, "Voilà" la guerrière », sur TV5MONDE, (consulté le ).
  33. « Entretien avec Barbara Pravi, une voix de la pop française », sur L’Alter Ego – Les jeunes prennent la parole (consulté le )
  34. « TARATATA N°523 », sur mytaratata.com (consulté le ).
  35. « L'hymne féministe du MLF, "Debout les femmes", repris par 39 musiciennes », sur L'Obs (consulté le ).
  36. « L'oeil de Molkhou du 08 novembre 2020 », sur RTL.fr (consulté le ).
  37. « Barbara Pravi, la chanteuse qui ne voulait pas être une lolita », sur RTL.fr (consulté le ).
  38. Benjamin Pierret, « Barbara Pravi dévoile une chanson puissante et féministe pour la journée pour les droits des femmes », sur Bfmtv.com, (consulté le ).
  39. Aficia, « Barbara Pravi en interview « c'est à nous de faire en sorte que le 8 mars soit tous les jours » », sur aficia.info, (consulté le ).
  40. Copélia Mainardi, « Jalousée par Marie Myriam, comparée à Piaf : Barbara Pravi, l'espoir français pour l'Eurovision », sur www.marianne.net, 2021-02-02utc10:00:00+0000 (consulté le ).

Liens externes[modifier | modifier le code]