Achinoam Nini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Sauter à la navigation Sauter à la recherche
Shalom2.svg Cette page contient des caractères hébreux. En cas de problème, consultez Aide:Unicode ou testez votre navigateur.
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nini (homonymie) et NOA.
Noa
Description de cette image, également commentée ci-après
Noa en 2012.
Informations générales
Nom de naissance Achinoam Nini
Naissance (49 ans)
Tel Aviv, Drapeau d’Israël Israël
Activité principale Chanteuse
Genre musical Pop, musique israélienne, world music, jazz, blues
Années actives 1991 - présent
Labels Geffen Records, Universal Records
Site officiel www.noasmusic.com

Achinoam Nini (en hébreu אחינועם)[1], connue sous le nom de Noa en Europe, est une chanteuse israëlo-américaine née à Tel Aviv en Israël, le [2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Achinoam est un nom biblique signifiant "mon frère est agréable"[3]. Alors qu’elle a deux ans, son père et sa mère, issus d’une famille juive d’origine yéménite, décident d’émigrer aux États-Unis. Ils s’installent alors dans le quartier du Bronx à New York[4].

À 17 ans, elle quitte l’école des arts de New York pour retourner en Israël où elle fera 24 mois de service militaire (obligatoire pour les femmes en Israël)[5]. Puis, elle étudie à la Rimon School of Jazz and Contemporary Music, à Ramat HaSharon, où elle rencontre le guitariste et compositeur Gil Dor en 1990. Ensemble, ils créent un premier album en hébreu dans un style pop/jazz en 1991, puis un second, recueil de poèmes chantés en 1993, qui la rend célèbre en Israël[6].

Peu de temps après, Achinoam Nini et Gil Dor rencontrent le célèbre guitariste Pat Metheny qui coproduit l’album Noa. C’est le premier album diffusé dans le monde entier. C’est le début de la carrière internationale d’Achinoam Nini[7].

En France, elle participe à l'émission de télévision musicale Taratata entre 1995 et 2001. Elle y chantera notamment Your Song en duo avec Zucchero[8].

En 1997, l’auteur Luc Plamondon et le compositeur Richard Cocciante lui demandent de tenir le rôle de la bohémienne Esmeralda dans leur nouvelle comédie musicale Notre-Dame de Paris adaptée de l’œuvre de Victor Hugo, Notre-Dame de Paris. Elle accepte et interprétera 3 chansons sur l’album studio original vendu à plus de 2 millions d’exemplaires en France et devenant ainsi le 13e album le plus vendu en France. Mais malgré l’immense succès de l’album, Noa refusera d'interpréter le rôle sur scène au Palais des congrès par peur de rencontrer des difficultés dans la langue française et sera donc remplacée par Hélène Ségara[9].

Noa est attachée aux valeurs humaines et milite pour le droit des femmes, des enfants, la paix dans le monde et plus particulièrement dans les relations israëlo-palestiniennes[10].

Elle représente Israël lors du Concours Eurovision de la chanson 2009, qui se déroule à Moscou (Russie). Elle interprète un titre en duo avec la chanteuse Mira Awad[11], avec qui elle avait déjà chanté en 2002 dans son disque Now, pour le titre We can work it out.

Le 12 Février 2010, Noa, de son union avec son époux Asher Barak, médecin, donne naissance à son troisième enfant, Yum, signifiant "la mer" en Hébreu. La petite fille rejoint ainsi Ayehli, née en 2001 et Enea, née en 2005[12].

Discographie[modifier | modifier le code]

[13]

  • Noa ( - premier album international)
  • Calling ( - album international)
  • Notre Dame de Paris (version studio originale de la comédie musicale ; rôle d’Esmeralda sur 3 chansons ; 1997 - album français)
  • Achinoam Nini & the Israel Philharmonic Orchestra ()
  • Genes and jeans (2008)
  • Les femmes (avec Amine) (single) (2009)
  • Noa & Mira Awad - There Must Be Another Way (Mai 2009)
  • Noapolis - Noa Sings Napoli (Février 2011) (reprise de l'album Napoli-Tel-Aviv mais chanté cette fois en napolitain)
  • “The Israeli Songbook” (Eretz Shir)(Mars 2011) (avec l'orchestre symphonique de Jérusalem)
  • “Classic" (3 CD - 2012)
  • Letters to Bach (Mars 2019)

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Modèle {{Lien web}} : paramètre « titre » manquant. http://radiant-bellevue.fr/medias/pdf/Noa-presentation-public.pdf, sur radiant-bellevue.fr (consulté le 6 décembre 2018)
  2. « Noa, Ahinoam Nini », sur www.terredisrael.com (consulté le 6 décembre 2018)
  3. « Achinoam Nini : définition de Achinoam Nini et synonymes de Achinoam Nini (français) », sur dictionnaire.sensagent.leparisien.fr (consulté le 6 décembre 2018)
  4. « Achinoam Nini (Noa) », sur cussuzfra.motards.net (consulté le 6 décembre 2018)
  5. « Noa, Achinoam Nini, chanteuse israélienne », sur Blog terredisrael.com, (consulté le 6 décembre 2018)
  6. « Radio Swiss Jazz », sur www.radioswissjazz.ch (consulté le 6 décembre 2018)
  7. « Biographie de Noa », sur Universal Music France (consulté le 6 décembre 2018)
  8. « Taratata », sur mytaratata.com (consulté le 6 décembre 2018)
  9. [http://www.chartsinfrance.net/Noa/news-75725.html « "Notre-Dame" : H�l�ne Segara remplacera Noa »], sur chartsinfrance.net (consulté le 6 décembre 2018)
  10. « Noa ambassadrice de la paix à travers le monde », sur Projecteur TV, (consulté le 6 décembre 2018)
  11. Haï, « La chanteuse Noa milite contre l’Eurovision à Jérusalem », sur JForum, (consulté le 6 décembre 2018)
  12. « La chanteuse Noa est maman pour la troisième fois ! », sur www.purepeople.com (consulté le 6 décembre 2018)
  13. Track list de Noa - Hrmusic

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :