Romuald Figuier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Figuier (homonymie).
Romuald Figuier
une illustration sous licence libre serait bienvenue
Biographie
Naissance
Nationalité
Activités

Romuald Figuier, plus connu sous le seul prénom de Romuald, est un chanteur et compositeur français, né le [2] à Saint-Pol-de-Léon (Bretagne).

Biographie[modifier | modifier le code]

Romuald débute sa carrière au Théâtre des Variétés où il joue La Grosse valse de Robert Dhéry, entre octobre 1962 et janvier 1964[3].

Il représente Monaco au Concours Eurovision de la chanson en 1964 avec la chanson Où sont-elles passées ? et il arrive à la troisième place.

En 1967, il est la voix française de George Chakiris dans le film Les Demoiselles de Rochefort de Jacques Demy.

En 1968, Romuald représente la Principauté d'Andorre au 3e Festival international de la chanson de Rio tenu au stade du Maracanazinho (Rio de Janeiro, Brésil). Il obtient la cinquième place avec la chanson Le Bruit des vagues (paroles de Pascal Sevran/Serge Lebrail[4] et musique de Romuald). L'année suivante, il représente à nouveau la Principauté à ce même festival, et obtient la même place avec une chanson écrite par les mêmes auteurs, Tous les printemps du monde.

En 1969, il participe au Concours Eurovision, cette fois pour le Luxembourg, mais se classe seulement à la onzième place avec son interprétation de Catherine.

En 1973, il représente la France au 14e Festival de Viña del Mar (Chili) avec la chanson Laisse-moi le temps et il arrive à la deuxième place. Quelques mois après, Paul Anka achète les droits de cette chanson aux auteurs (paroles de Michel Jourdan et musique de Caravelli/Romuald), Sammy Cahn l'adapte en anglais sous le titre Let me Try Again et Frank Sinatra l'interprète (Ol' Blue Eyes Is Back, Reprise Records, octobre 1973).

En 1974, concourant pour la 3e fois à l'Eurovision et encore pour Monaco, Romuald se classe quatrième avec Celui qui reste et celui qui s'en va. Compositeur de la musique de films pour Robert Thomas, Mon curé chez les nudistes, et Mon curé chez les Thaïlandais.

Il compose de nombreuses chansons avec la parolière Magali Fallourd (alias Magali Déa) dont, notamment : Algalis, Tous les deux, Plumes et paillettes, Ballet des grandes jambes, Qu'elle est belle la vie et King Kong[5].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. André Siscot, « Les gens du cinéma © », sur www.lesgensducinema.com (consulté le 10 mai 2017)
  2. D'après [1] citant l'extrait de naissance. De nombreuses sources indiquent cependant une naissance le 5 mai 1941.
  3. « Interview de M. Romuald FIGUIER du 24 février 2016 par Franck et Jérôme », sur wwww.autourdelouisdefunes.fr, (consulté le 12 mars 2017)
  4. Nom de plume la SACEM crédite Simone Gaffie, son nom de naissance, comme coauteur.
  5. Inscription de M. Déa à la Sacem

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]