Lordi

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lordi
Description de cette image, également commentée ci-après

Mr. Lordi et Ox, lors d'un concert au Magazzini Generali à Milan, en Italie, 2010.

Informations générales
Pays d'origine Drapeau de la Finlande Finlande
Genre musical Heavy metal, glam metal, hard rock, shock rock
Années actives Depuis 1992
Labels Sony BMG (2002-2005), Sony Music (depuis 2005), Drakkar (2002-2008), Great Unlimited Noises (2008-2009), Sanctuary (2004-2005), The End Records (2006), AFM Records (depuis 2013)
Site officiel lordi.fi
Composition du groupe
Membres Mr. Lordi
Amen
Ox
Mana
Hella
Anciens membres G-Stealer
Magnum
Kalma
Enary
Kita
Otus
Awa

Lordi est un groupe de heavy metal[1] finlandais formé en 1992 par le chanteur, auteur-compositeur du groupe et costume-concepteur, Mr. Lordi. Bien qu'il ne s'agisse pas d'un genre, on parle aussi de « monster metal »[1] à propos de leur musique eu égard au fait qu'ils développent une esthétique et une imagerie particulière en rapport à la thématique des monstres. Le groupe est connu pour faire toutes ses apparitions publiques déguisés en monstres, ainsi que pour sa victoire au Concours Eurovision de la chanson 2006.

Biographie[modifier | modifier le code]

Débuts (1992—2002)[modifier | modifier le code]

Le concept de Lordi voit le jour, alors que Mr. Lordi n'est âgé que de 18 ans. L'idée de ce projet est intimement liée à deux vocations de Mr. Lordi : le rock et le metal des années 1980 et le cinéma[1]. Il suit des études de cinéma où il se spécialise dans le maquillage et les story-boards pour publicités et court métrage[1]. Il doit choisir entre la musique et le cinéma et il finit par choisir la musique pensant pouvoir s'y épanouir davantage que dans la réalisation de publicités. À travers son projet musical, il pu finalement lier ses deux passions grâce à la réalisation de costumes, et de dessins de pochettes, notamment. Sachant jouer de tous les instruments, Mr. Lordi commence l'enregistrement de démos seul en 1992 dans sa ville natale de Rovaniemi en Finlande. Il décide donc d'appeler le concept Lordi (littéralement « Petit Seigneur » ; surnom que lui donnait sa grand-mère). Mais prenant conscience de ses limites au niveau instrumental, il décida de former un groupe pour passer au niveau supérieur et construire un vrai projet[réf. nécessaire].

Fan de Kiss, et fondateur de la Kiss Army finlandaise[1], Mr. Lordi, lors d'un concert de Kiss, trouva justement les futurs membres de son groupe, Lordi[réf. nécessaire]. Mais l'entreprise s'avère difficile car les labels ne sont pas faciles à trouver et à convaincre : le concept particulier de Lordi mêlant musique et costume a pu parfois dissuader certains labels d'investir dans ce groupe, certains n'étant pas convaincus soit par la musique soit par les costumes. Ces costumes ont été inspirés par leur goût pour les films d'horreur (notamment la trilogie des Evil Dead alliant un côté fun au côté « film d'horreur » au fur et à mesure des trois films) et par leurs idoles Kiss, qui se déguisaient eux aussi dans un compromis entre le rock/metal. Mais Lordi c'est aussi le retour aux sources du Heavy metal traditionnel des années 1980 avec des influences telles que AC/DC, Alice Cooper, Accept, Rob Zombie et bien d'autres, ... En 1997, Enary arriva dans le groupe[2] en même temps qu'Amen et G-Stealer.

En 1999, Magnum remplace G-Stealer[2], Kita lui arrive en 2000 (avant les membres comptaient utiliser un séquenceur ou une boite à rythmes)[réf. nécessaire] mais il part le 4 octobre 2010 pour poursuivre sa carrière publiquement. Enfin après avoir démarché énormément de labels, un petit label Allemand, Drakkar, adhère enfin à leur style si particulier[1].

Premiers succès (2002—2004)[modifier | modifier le code]

En 2002, Lordi sort son premier single : , le groupe rencontre le succès (il reste 10 semaines de suite dans le TOP 10 des ventes finlandaises)[3]. Leur premier album Get Heavy sort après et devient disque de platine en Finlande. La même année, Magnum est remplacé par Kalma mais il enregistra tous les morceaux de l'album Get Heavy à la basse[4] sauf Get Heavy (c'est Mr. Lordi qui fit ce morceau)[réf. nécessaire]. Deux ans plus tard, sort leur deuxième album : The Monsterican Dream qui rencontre lui aussi un grand succès (dépassant même les ventes du groupe Nightwish[réf. nécessaire] en Finlande). L'album devient disque d’or et le single My Heaven Is Your Hell connaît aussi un fort succès[réf. nécessaire].

The Monster Show (2005)[modifier | modifier le code]

En 2005, Lordi sort un troisième album : The Monster Show, un album « hybride ». Il s'agit en fait d'un best-of compilant les titres des 2 premiers albums du groupe. Cet album sort sous le label Sanctuary, ce qui leur permit d'exporter leurs albums en dehors des frontières de l'Allemagne et de la Finlande. Leurs ventes jusqu'à lors étaient limitées à ces pays[5]. Lordi put conclure avec ce label grâce au bassiste du groupe Kiss, Gene Simmons[6].

Mr. Lordi a l'occasion de rencontrer Simons et il lui présenta leur premier album réalisé en forme d'hommage à l'album Love Gun de Kiss. Gene Simmons par la suite plaida pour Lordi auprès des patrons de Sanctuary et leur permit d'obtenir un contrat avec ce label[7]. Cet album est suivi d'une grande tournée en Europe. En 2005, Kalma décide de partir par choix personnel[8] et Enary est renvoyée[réf. nécessaire]. Awa prend la place d'Enary en octobre 2005[9], et Ox remplace Kalma[réf. nécessaire].

Concours Eurovision de la chanson (2006)[modifier | modifier le code]

Lordi et leurs déguisements de monstre.

Lordi représente la Finlande au concours Eurovision de la chanson 2006 avec le titre Hard Rock Hallelujah. Après avoir passé avec succès la demi-finale, le groupe a remporté le trophée à la surprise générale. Lordi obtient un score confortable de 292 points (record du concours jusqu'à ce qu'il soit battu en 2009 par Alexander Rybak pour la Norvège avec 387 points), le Russe Dima Bilan, deuxième du classement ne totalisant « que » 248 points. La prestation de Lordi a obtenu des points de la part de tous les pays à l'exception de l'Albanie, de l'Arménie et de Monaco. C'était un changement inattendu dans la grande tradition de l'Eurovision, qui avait été connu pour donner la première place à des ballades et des artistes populaires chaque année. C'était aussi la première victoire de la Finlande à ce concours, leur précédent record étant la sixième place.

La candidature de Lordi à l'Eurovision fait l'objet d'une polémique en Finlande, certains groupes conservateurs ayant demandé à la présidente Tarja Halonen d'empêcher le groupe de représenter le pays. Au retour des gagnants, celle-ci leur téléphone pour les féliciter en personne. Des groupements religieux grecs avaient, en vain, protesté contre la participation du groupe au concours. Malgré cette controverse (ou peut-être grâce à elle), Lordi a obtenu de la Grèce douze points, le nombre maximal possible. Le lendemain de la cérémonie, le chef de l'Église orthodoxe grecque, l'archevêque Christodoulos a protesté contre la victoire du quintette finlandais : « Qui pouvait s'attendre à ce que notre pays et toute l'Europe accorde le premier prix à [un groupe] qui s'est présenté comme des monstres, comme des Satans ? », a-t-il demandé au cours d'un sermon[10]. Devant la presse, le chanteur de Lordi explique que, quand on l'a appelé pour lui proposer de participer au concours de l'Eurovision, il croit d'abord à une erreur de numéro. Il explique aussi, par ironie, qu'ils se sentaient à l'Eurovision comme « des carnivores dans un restaurant végétarien ».

En France, la finale de l'Eurovision est diffusée sur la chaîne France 3[11] et commentée par les présentateurs Michel Drucker et Claudy Siar. Pendant le passage de Lordi et pendant le décompte des votes, les deux commentateurs ont ironisé sur le groupe[12]. Ces commentaires ont été dénoncés les jours suivants par les fans de hard rock entre autres sur Internet[13]. Une grande pétition a été lancée pour que les présentateurs s'excusent auprès des fans et du groupe, et un rendez-vous de rassemblement des fans a aussi été donné devant le siège de France Télévisions (le à 11 h 30). « Éloignez les enfants du poste, ils vont faire des cauchemars. J'imaginais pas les Lapons comme ça. Ils seront au zoo de Vincennes à la rentrée [...]. La Finlande, qui participe depuis 44 ans à l'Eurovision, n'a jamais gagné. C'est pas avec ça qu'ils gagneront. [...] Ce show fabuleux qui va être remporté par... du hard rock. (rires) Je vais le faire écouter à ma chienne, qui va devenir dingue[12]. »

Après l'Eurovision (2006—2010)[modifier | modifier le code]

Lordi à l'ouverture de l'Eurovision 2007.

Après leur victoire à l'Eurovision le groupe effectue un concert à Helsinki pour fêter leur victoire et sort son nouvel album : The Arockalypse. L'album est le premier distribué en Amérique où il eut de bonnes critiques et au Japon, où il fut aussi très apprécié. Lors de l'Eurovision 2007, Lordi fit l'ouverture avec une nouvelle vidéo faite spécialement pour l'occasion. Lordi fait beaucoup de tournées (principalement aux États-Unis) et fit ce dont le chanteur avait toujours rêvé : un film d'horreur, Dark Floors. Peu après, ils commencèrent à enregistrer leur nouvel album Deadache qui sort fin 2008. Le premier single tiré de l'album, Bite It Like a Bulldog sort le 3 septembre 2008 et arrive premier des charts finlandaise[réf. nécessaire]. Une tournée internationale commençant par les États-Unis eu lieu[réf. nécessaire].

Le cinquième album du groupe nommé Babez For Breakfast est sorti le 15 septembre 2010 et le premier single This Is Heavy Metal le 9 août 2010. Mr. Lordi passe une semaine en septembre 2009 aux États-Unis avec l'ex guitariste de Kiss Bruce Kulick, il en découla deux chansons : Cut Off My Head (cette chanson n'est pas retenue dans l'album car trop différente des autres) et Call Off The Wedding. En février 2010, Lordi va enregistrer son cinquième album à Nashville dans le Tennessee avec comme nouveau producteur Michael Wagener. Le groupe entame une tournée de concerts dans toute l'Europe, appelée Europe For Breakfast. Quatre concerts étaient prévus pour la France fin novembre mais deux d'entre eux (Montpellier et Strasbourg) ont été annulés. Kita ayant été renvoyé juste avant le début de la tournée, c'est avec Otus que Lordi donna leur premier concert d'une longue série à Saint Petersbourg. Fin 2011, Mr.Lordi participa à l'émission Kuorosota (équivalent finlandais de Clash of the choirs) avec sa ville natale de Rovaniemi.

Nouveau changement (2012—2013)[modifier | modifier le code]

Au début de l'année 2012 le groupe annonce la mort de son batteur Otus arrivé deux ans auparavant. Il sera remplacé durant les concerts par un batteur de session nommé the drummer. Le choix de ne pas lui donner de nom est pris par respect pour Otus mort récemment. La même année, Awa annonce son départ du groupe pour raisons personnelles. Le nouvel album est enregistré durant l'été, toujours avec Michael Wagener comme producteur. Les deux nouveaux membres : Mana (remplaçant d'Otus) et Hella (remplaçante d'Awa) sont annoncés le 17 décembre en même temps que le titre de l'album To Beast or Not To Beast.

To Beast or Not To Beast et nouvel album (depuis 2013)[modifier | modifier le code]

Le groupe effectue sa tournée européenne après la sortie de son nouvel album To Beast or Not to Beast. Le groupe participe au Hellfest dans la soirée du 23 juin 2013. La tournée européenne se terminera en décembre 2013.

Le 1er janvier 2014, le groupe annonce qu'il va commencer le travail sur le nouvel album et que celui-ci devrait sortir dans le courant de l'année. De plus le groupe annonce les initiales de cet album : SFO. Le 31 juillet, Lordi annonce sur les réseaux sociaux que l'album, nommé Scare Force One, sortira fin octobre à l'approche d'Halloween[réf. nécessaire].

Influences[modifier | modifier le code]

Lordi fut influencé principalement par Kiss, Twisted Sister, Alice Cooper, W.A.S.P. et Accept. Plus généralement, Lordi s'inspire des groupes de hard rock des années 1980[réf. nécessaire].

Style[modifier | modifier le code]

Costumes[modifier | modifier le code]

Lordi en concert.

Les costumes de monstres sont un élément essentiel de l'image du groupe : la plupart des clips qu'ils tournent sont mis en scène à la manière des films d'horreur américains où des adolescents sont victimes de monstres qui, en l'occurrence, sont incarnés par les membres du groupe[réf. nécessaire].

Le chanteur déclare avoir été influencé par Kiss et les films d'horreur. L'utilisation de costumes de monstres ont fait apparaitre des comparaisons avec le groupe américain de Thrash metal Gwar, qui utilise lui aussi des costumes de monstres en latex, bien que les 2 groupes possèdent des styles très différents. M. Lordi a affirmé dans des interviews qu'il n'avait jamais entendu parler de Gwar quand il a commencé à former Lordi et que Gwar n'était connu que depuis peu en Finlande. Oderus Urungus le chanteur de Gwar a estimé que Lordi n'avait pas copié Gwar et que les deux groupes devaient leur image à Kiss. Une légère rivalité existe entre les deux groupes : Lordi ne cache pas ne pas vraiment aimer Gwar et Gwar n'apprécie pas non plus Lordi[réf. nécessaire].

Malgré cette approche très stricte du déguisement, le magazine people finlandais Seiska publie une photo de Lordi sans son costume, montrant en partie son visage. Le chanteur a considéré qu'il s'agissait d'une insulte envers le groupe et une tentative pour détruire l'image de monstres qu'ils essaient de construire depuis plus de dix ans[réf. nécessaire]. Pour préparer leurs costumes et leurs maquillages, il faut trois heures et demie de préparation, et une heure et demie pour tout enlever. Le chanteur du groupe dit dans une interview : « Nous passons plus de temps à nous préparer qu'à jouer sur scène (rires) » [citation nécessaire]. Les costumes changent à chaque album[réf. nécessaire].

Satanisme[modifier | modifier le code]

Leur imagerie ainsi que la thématique de leurs chansons leur ont parfois valu d'être assimilé à un groupe satanique. Le groupe dément pourtant ces affirmations. Au contraire, dans les textes d'une chanson comme Devil Is a Loser, le groupe semble plutôt se placer dans une position dédaigneuse vis-à-vis de la figure du diable, considéré dans cette chanson comme un « loser »[non neutre], un perdant, un raté. Lors d'un passage dans l'émission On a tout essayé, Mr. Lordi a d'ailleurs déclaré à propos du rapprochement que l'on fait entre son groupe et le satanisme (d'après la traduction) : « Il y a toujours des gens, notamment religieux, qui pensent que dès lors que vous avez des costumes de monstres, vous faites de la musique satanique », et aussi « Les gens font parfois preuve d'une étroitesse d'esprit, c'est assez inquiétant[14]. »

Membres[modifier | modifier le code]

Membres actuels[modifier | modifier le code]

Anciens membres[modifier | modifier le code]

  • G-Stealer - basse (1996-1999)
  • Magnum - basse (1999-2002)
  • Kalma - basse (2002-2005)
  • Enary - clavier (1997-2005)
  • Kita - batterie (2000-2010)
  • Otus † - batterie (2010-2012)
  • Awa - clavier (2005-2012)

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

Albums studio
Compilations

Singles et EP[modifier | modifier le code]

Clips[modifier | modifier le code]

DVDs[modifier | modifier le code]

Reprises[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Comics[modifier | modifier le code]

  • Monster Magazine (2002)
  • Keräilijä (2006)
  • Alkuperä (2006)
  • Verenjano (2007)
  • Verensininen (2008)
  • Graphic Novels (2013)

Livres[modifier | modifier le code]

  • Mie Oon Lordi (2006)
  • Songs For The Rockoning Day (songbook) (2007)

Autre partie de Lordi[modifier | modifier le code]

  • Lordi a 3 produits à son nom : le Lordi Cola (plus commercialisé), les Bonbons Lordi et des pétards Lordi.
  • Il y a aussi le Lordi's Rocktaurant en Finlande.
  • Lordi détient le record du monde karaoké avec le plus grand nombre de personnes chantant la meme chanson en mème temps (70 000 personnes chantant Hard Rock Hallelujah), qui s'est déroulé le 26 mai 2006 à Helsinki.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (en) Garry Sharpe-Young in Metal: The Definitive Guide, Jawbone Press, 2007, p. 398, (ISBN 978-1-906002-01-5)
  2. a et b Site officiel - "past member"
  3. Classement des ventes de Would You Love A Monsterman sur le site français sur Lordi.
  4. Magnum sur le site français sur Lordi
  5. The Monster Show sur le site français sur Lordi
  6. Rock Hard numéro 40 de l'article Lordi, Monster et Cie, page 70 à 73, janvier 2005, Grand malades éditions, Paris.
  7. Lordi dans Rock Hard numéro 40, janvier 2005, Grand malades éditions, Paris .
  8. Testament de Kalma sur le site français sur Lordi.
  9. Awa sur le site français sur Lordi.
  10. La polémique n'épargne pas non plus l'édition 2007 du même concours en particulier avec le groupe israélien Teapacks dont le titre Push the Button faillit être refusé par les organisateurs en raison de son texte évoquant la menace nucléaire et les dictatures
  11. Passage de Lordi à l'Eurovision sur France 3
  12. a et b Nicolas Benard,Lordi et metalmania - Site Info-Finlande, 13 juin 2006
  13. Lordi à l'Eurovision sur le forum de France3
  14. Interview Lordi, On a tout essayé du , présentée par Laurent Ruquier
  15. http://www.lordiarmy.com/bendoverandprayth.htm
  16. a et b Les reprises sur le site français sur Lordi

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :