Esma Redžepova

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Esma Redžepova
Description de l'image Esma.jpg.
Informations générales
Nom de naissance Esma Redžepova
Ecма Реџепова (mk)
Naissance (71 ans)
Skopje
Activité principale chanteuse
Genre musical Musique tzigane, musique macédonienne
Années actives Depuis 1956
Site officiel www.esma.com.mk

Esma Redžepova (en macédonien : Ecма Реџепова), née le 8 août 1943 à Skopje, en République socialiste de Macédoine, est une chanteuse et actrice rom macédonienne. Elle est considérée comme étant la reine de la musique tsigane dans le monde.

Biographie[modifier | modifier le code]

Esma Redžepova est née le 8 août 1943 dans le centre de Skopje, au 20 rue Ivo Lola Ribar, dans une maison qui n'existe plus. Son père, Ibrahim, était cireur de chaussures et jouait parfois de la musique (percussions) et chantait lors de mariages roms. Esma a de nombreux frères et sœurs, dont certains accompagnent leur père lors des cérémonies. Elle-même danse et chante, et prend souvent part à des spectacles scolaires[1].

Lorsqu'elle a dix ans, le directeur de son école la remarque et lui propose de chanter à un concours de Radio Skopje. Esma participe sans le dire à ses parents, car ceux-ci ne veulent pas qu'elle suive le chemin de sa sœur aînée de 17 ans qui chante déjà dans les cafés. Esma gagne avec la chanson traditionnelle « A bre babi », puis reçoit une proposition de Stevo Teodosievski qui veut la faire intégrer son ensemble. Les parents d'Esma, d'abord réticents, finissent par accepter. Esma finit ses études élémentaires puis suit Stevo à Belgrade en 1960 et se marie avec lui lorsqu'elle a 23 ans[1].

Esma enregistre son premier succès, « Čaje šukarije », en 1959 sous le label croate Jugoton[2]. Sa carrière est très prolifique les années suivantes, et elle chante devant Tito, Indhira Gandhi, Muammar Khaddafi, Reza Pahlavi[1]...

Le 28 décembre 2012, elle est choisie pour représenter la Macédoine au Concours Eurovision de la chanson 2013 à Malmö, en Suède en duo avec Vlatko Lozanoski. Leur chanson, Pred da se razdeni (Пред да се раздени), s'est classée à la 16e place en 2e demi-finale mais ne se sont pas qualifiés.

Vie personnelle et engagements[modifier | modifier le code]

Stevo Teodosievski, le mari d'Esma Redžepova, mort en 1997.

Esma a adopté 47 enfants avec son mari Stevo, décédé alors qu'elle avait 51 ans[1]. Elle en a élevé cinq personnellement et a garanti un toit et une éducation aux autres[2]. Elle a aujourd'hui 121 petits-enfants et un arrière-petit-fils, tous engagés dans la musique[1]. Esma est également connue pour ses foulards et turbans et en possède plus de 300[2].

Esma Redžepova soutient d'abord la cause rom dans le monde entier, notamment en récoltant des fonds lors de ses concerts, et lutte également contre les discriminations et les exclusions ethniques en général. Elle est aussi engagée dans la cause féminine en République de Macédoine, défendant le droit d'entreprise pour les femmes ainsi que leur accès aux postes importants. Elle est d'ailleurs membre du VMRO-DPMNE, parti macédonien de centre-droite, et a été élue conseillère municipale de Skopje en 2009[2].

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Son œuvre comprend à ce jour plus de 580 morceaux enregistrés et commercialisés, dont deux disques de platine et huit disques d’or. Esma a tenu à ce jour plus de 22 000 concerts, dont un tiers pour des œuvres caritatives. Avec l'ensemble Teodosievski, elle a enregistré 108 titres, 32 cassettes audio, 15 CD, six cassettes vidéo et d'innombrables émissions de télévision. Elle est aussi apparue dans six films documentaires[2],[1].

Style musical[modifier | modifier le code]

Esma Redžepova pendant sa performance au Concours Eurovision de la chanson 2013

Le répertoire d'Esma Redžepova inclut un grand nombre de chansons traditionnelles macédoniennes, chantées en macédonien et en romani, ainsi que des compositions, notamment des duos avec son mari Stevo Teodosievski. Le style d'Esma Redžepova se caractérise par une voix puissante et des mélodies orientales. Elle chante souvent avec des orchestres traditionnels qui emploient des instruments comme la zurna et le tapan.

Parmi ses chansons les plus emblématiques, il a Dželem dželem, Romano Horo, Čaje Čukarije, Hajri Ma Te Dike et Bašal Seljadin en romani, et Zapej Makedonijo, Blagujno Dejče, Ciganka je Malena et Zošto si me Majko Rodila en macédonien.

Elle a opté pour un style musical plus contemporain en 2002, lorsqu'elle a enregistré un duo avec le chanteur macédonien Toše Proeski, l'un des artistes balkaniques les plus connus de sa génération. Ce duo, Magija, a été inclus sur l'album Ako Me Pogledneš Vo Oči du chanteur. Elle a aussi chanté deux de ses chansons (Ibrahim et Nakelaviše) avec la Fanfare Ciocărlia pour l'album Queens and kings, sorti en 2007. Cet album de la fanfare roumaine a regroupé quelques-uns des plus grands chanteurs roms, comme Ljiljana Buttler et Šaban Bajramović. Elle a également chanté avec le Kočani Orkestar à plusieurs reprises.

Sa chanson Čaje Čukarije, tout comme le morceau Siki, Siki Baba du Kočani Orkestar ont été utilisés dans la bande originale du film Borat, sorti en 2006. Néanmoins, les artistes n'avaient pas donné leur accord et ont porté plainte contre Sacha Baron Cohen, en lui réclamant 800 000 euros. La chanteuse n'a cependant reçu que 62 000 euros de dédommagement, car l'équipe du film avait obtenu la permission du producteur, sans que ce dernier n'informe la chanteuse[3].

Discographie sélective[modifier | modifier le code]

  • Esma i Ansambl Teodosievski, Jugoton, 1971.
  • Zošto Si Me Majko Rodila, avec l'Ansambl Teodosievski, Jugoton, 1974.
  • Belly Dances, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP-RTB, 1974.
  • Makedonske Pesme I Ora - Ciganske Pesme I Čočeci, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP-RTB, 1977.
  • Kroz Jugoslaviju, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP-RTB, 1977.
  • Volim Te Veruj Mi, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP-RTB, 1978.
  • Ah, Devla, avec l'Ansambl Teodosievski, Jugoton, 1980.
  • Esma, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP RTB, 1980.
  • Makedonska Ora i Čočeci, avec l'Ansambl Teodosievski, PGP RTB, 1987.
  • Songs Of A Macedonian Gypsy, avec Usnija Redžepova et les ensembles Stevo Teodosievski et Nasko Džorlev Ensemble, Monitor Records, 1994.
  • Queen of the Gypsies, World Connection, 2000.
  • Tu me Duj Dzene, Mister Company, 2008.

Filmographie[modifier | modifier le code]

  • Krst Rakoc, 1962.
  • Zapej Makedonijo, 1968.
  • Jugovizija, 1971.
  • Im Herzen des Lichts - Die Nacht der Primadonnen, 2002.
  • When the Road Bends: Tales of a Gypsy Caravan, 2006.
  • Rromani Soul, 2008.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e et f (sr) « Intervju : Esma Redžepova: ‘Prvu zaradu sam krila u gaćama’ » (consulté le 26 octobre 2012)
  2. a, b, c, d et e (mk) « Есма Реџепова : страст за хуманоста », SETimes,‎ (consulté le 26 octobre 2012)
  3. « Esma wins lawsuit against Sacha Kohen », Makfax,‎

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]