Clarence Seedorf

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Clarence Seedorf
C-Seedorf.jpg
Seedorf en 2008 avec l'AC Milan.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : République populaire de Chine Shenzhen Ruby FC (entraîneur)
Biographie
Nom Clarence Clyde Seedorf
Nationalité Drapeau : Pays-Bas Néerlandais
Naissance (40 ans)
Lieu Paramaribo, Suriname
Taille 1,77 m (5 10)
Période pro. 1992 - 2014
Poste Milieu de terrain puis entraîneur
Parcours junior
Saisons Club
- Drapeau : Pays-Bas AS 80 Almere
0000-1986 Drapeau : Pays-Bas Real Almere
1986-1992 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam
Parcours professionnel 1
Saisons Club 0M.0(B.)
1992-1995 Drapeau : Pays-Bas Ajax Amsterdam 090 0(11)
1995-1996 Drapeau : Italie Sampdoria 034 00(4)
1996-1999 Drapeau : Espagne Real Madrid 159 0(20)
1999-2002 Drapeau : Italie Inter Milan 093 0(14)
2002-2012 Drapeau : Italie AC Milan 432 0(62)
2012-2014 Drapeau : Brésil Botafogo 081 0(24)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe 0M.0(B.)
1994-2008 Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas 087 0(11)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2014 Drapeau : Italie AC Milan 22m
2016 Drapeau : République populaire de Chine Shenzhen Ruby FC
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 19 avril 2014

Clarence Seedorf, né le 1er avril 1976 à Paramaribo (Suriname), est un footballeur international néerlandais reconverti entraîneur.

Les supporters de l'AC Milan le surnomment « il professore » en référence à sa maîtrise de jeu. Réputé pour sa frappe de balle surpuissante, il a entre-autres gagné quatre Ligues des champions avec trois clubs différents.

Il a également créé sa propre écurie moto qui faisait partie du championnat du monde 125 cm3 : Valsir Seedorf Derbi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Jeunesse et formation[modifier | modifier le code]

Clarence Seedorf naît à Paramaribo, la capitale du Suriname (ex-Guyane néerlandaise). À tout juste deux ans, il quitte son pays natal avec ses parents Johan et Dulcie pour les Pays-Bas[1].

Seedorf-fils effectue ses premiers dribbles dans les basques de son père, ancien joueur professionnel du SV Transvaal, club phare de la capitale. Clarence continue le football sous les couleurs de l'AS 80 puis du Real d'Almere, clubs situés à une vingtaine de kilomètres d'Amsterdam. Déjà habile et poussé par un père qui corrige ses défauts balle au pied à l'aide d'une caméra, il participe au « Talent-Day », journée de détection sur candidatures spontanées de l'Ajax Amsterdam. L'essai est concluant, Seedorf assimile rapidement les programme de la Youth Education. Déjà inséparable avec Patrick Kluivert, le tandem fait des ravages dans les équipes de jeunes. Sacré champion chaque année dans les différentes catégories, Seedorf avale les progrès et les étapes[1].

Professionnel à l'Ajax et départ pour la Sampdoria (1992-1996)[modifier | modifier le code]

Au début de la saison 1992-1993, Louis van Gaal a eu vent des performances de Seedorf. Il lui fait disputer son premier match avec les professionnels en Coupe de l'UEFA contre le FC Kaiserslautern. Mieux, le 28 octobre 1992, Clarence devient le plus jeune joueur de l'Ajax Amsterdam à débuter dans le championnat des Pays-Bas à seize ans, six mois et vingt jours. Avec le numéro 16 sur le dos car il a demandé à avoir son âge sur son maillot, il dispute douze matchs et inscrit un but pour sa première saison avec les Lanciers. Ses efforts sont récompensés en fin de saison quand l'Ajax s'offre la Coupe nationale, Clarence est de la fête et est élu « Meilleur espoir 1993 »[1].

L'année suivante, balloté à plusieurs postes (milieu droit, meneur de jeu et même libéro), Seedorf dispute dix-neuf matchs pour quatre buts. Son jeu s'étoffe et il conserve son titre de « Meilleur espoir 1994 ». Dès lors, l'Ajax Amsterdam ne se passe plus de ses services. Titulaire indiscutable, il devient international en décembre 1994, joue 34 matchs et marque à six reprises lors de la saison 1994-1995. Lui et son club remporte le championnat hollandais mais surtout la Ligue des champions face à l'AC Milan. Les grands clubs sont alors à l'affut et Johan, le père-manager, filtre les appels. À 19 ans, Clarence efface un autre record : il devient le plus jeune joueur à quitter l'Ajax Amsterdam pour un club étranger[1].

Direction l'Italie et la Sampdoria. À son arrivée il est soutenu et hébergé par Ruud Gullit. Dans ce qui est alors le plus prestigieux des championnats européens, Seedorf est toujours aussi performant avec 31 matchs et deux buts en Serie A, son élégance et sa vivacité convaincant même les plus sceptiques. Il ne reste qu'une saison à Gênes pour rebondir au Real Madrid. « J'ai choisi le Real car c'est beaucoup plus fort que la Sampdoria »[1].

Sommets avec le Real Madrid (1996-1999)[modifier | modifier le code]

À peine arrivé dans la capitale espagnole, Seedorf flambe immédiatement au sein de la Liga. Sous son impulsion (38 matchs et six buts), le Real est sacré champion d'Espagne dès la première saison[1]. L'année suivante, il devient champion d'Europe pour la deuxième fois. En décembre 1999, Clarence Seedorf s'envole vers l'Inter de Milan qui finalement conclut la transaction pour 24 millions d'euros.

Retour en Italie, à l'Inter (1999-2002)[modifier | modifier le code]

À l'Inter il n'a pas la même réussite que dans ses anciens club mais il joue un rôle important, dans la seconde place en championnat glanée par les nerazzurri en 2002.

Star du Milan AC (2002-2012)[modifier | modifier le code]

La même année, Seedorf est contacté par le club rival, l'AC Milan. Avec les rossoneri, il remporte la Serie A, mais également une Ligue des champions en 2003. En 2007, le club lombard gagne une 7e Ligue des champions, soit une 4e pour son palmarès personnel. Il devient ainsi, en 2007, l'unique joueur à avoir remporté 4 fois la compétition reine européenne avec 3 clubs différents.

Il fait partie des 50 nominés du Ballon d'or 2007 donné par le magazine France Football, et termine à la 19e place du classement.

En équipe nationale (1994-2008)[modifier | modifier le code]

Clarence Seedorf débute avec les Oranjes à Rotterdam le 14 décembre 1994 contre le Luxembourg et marque d'une frappe puissante. Il n'est cependant pas retenu pour la Coupe du monde des moins de 20 ans 1995 au Qatar[1].

Ses bonnes prestations en club lui permettent d'être retenu pour l'Euro 96 mais il est l'auteur du tir au but raté qui élimine les Pays-Bas contre la France en quarts[1]. Il représente les Pays-Bas au Mondial 98, et aux Euros 2000 et 2004 (il ne joue pas le Mondial 2002 car les Pays-Bas ne sont pas qualifiés).

À la fin de la saison 2005-2006, il n'est pas retenu par le sélectionneur Marco van Basten pour disputer la Coupe de monde 2006 en Allemagne. À cette date, il comptabilise pourtant 407 rencontres de championnat avec les plus grands clubs, pour 53 buts inscrits, 104 matchs de Coupe d'Europe pour 9 réalisations.

Seedorf est rappelé en sélection nationale pour jouer les éliminatoires de l'Euro 2008 grâce à ses bonnes performances en club. Cependant, à la surprise générale, le 13 mai 2008, il annonce qu'il choisit de ne pas participer à la compétition[2]. On peut logiquement penser que les raisons de cette décision sont semblables à celles qui ont poussé ses coéquipiers Mark van Bommel et Ruud van Nistelrooy à refuser la sélection depuis 2006. Solidaire, il avait alors été du nombre de ces joueurs expérimentés de la sélection qui avaient critiqué les méthodes du sélectionneur néerlandais Marco van Basten.

Fin à Botafogo avant d'entraîner le Milan (depuis 2012)[modifier | modifier le code]

En juillet 2012, il quitte l'AC Milan et rejoint le club brésilien de Botafogo à Rio de Janeiro (Brésil)[3].

Le 14 janvier 2014, il annonce la fin de sa carrière de joueur et son arrivée au poste d'entraîneur à l'AC Milan[4]. Le 19 janvier 2014, il a décroché, pour son premier match sur le banc rossonero la sixième victoire de l'AC Milan en Serie A[5].

Style de jeu[modifier | modifier le code]

Polyvalent dans l'entre-jeu, ce droitier au gabarit moyen (1,76 m) perce les défenses. Il est aussi le premier à participer aux tâches défensives[1].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Générales par saison[modifier | modifier le code]

Ce tableau présente les statistiques en carrière de Clarence Seedorf[6],[7] :

Statistiques de Clarence Seedorf au 27 février 2016[8]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Supercoupe Compétition(s)
continentale(s)
Supercoupe UEFA Coupe Intercontinentale Coupe du monde des clubs Drapeau : Pays-Bas Pays-Bas Total
Division M B Pd M B Pd M B Pd C M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd M B Pd
1992-1993 Drapeau des Pays-Bas Ajax Amsterdam Eredivisie 12 1 - 3 0 - - - - C3 1 0 - - - - - - - - - - - - - 16 1 0
1993-1994 Drapeau des Pays-Bas Ajax Amsterdam Eredivisie 19 4 - 2 0 - 1 0 - C2 2 0 - - - - - - - - - - - - - 24 4 0
1994-1995 Drapeau des Pays-Bas Ajax Amsterdam Eredivisie 34 6 1 3 0 - - - - C1 11 0 - - - - - - - - - - 5 2 - 53 8 1
Sous-total 65 11 1 8 0 - 1 0 - - 16 0 - - - - - - - - - - 5 2 - 95 13 1
1995-1996 Drapeau de l'Italie Sampdoria Gênes Serie A 32 3 - 2 1 - - - - - - - - - - - - - - - - - 10 3 - 44 7 0
Sous-total 32 3 - 2 1 - - - - - - - - - - - - - - - - - 10 3 - 44 7 0
1996-1997 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 38 6 2 4 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - 9 1 - 51 7 2
1997-1998 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 36 6 - - - - 2 1 - C1 11 0 1 - - - - - - - - - 11 1 - 60 8 1
1998-1999 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 37 3 3 5 1 - - - - C1 8 3 1 1 0 - 1 0 - - - - 7 0 - 59 7 4
1999 Drapeau de l'Espagne Real Madrid Liga 10 0 - - - - - - - C1 6 0 1 - - - - - - - - - 6 0 - 22 0 1
Sous-total 121 15 5 9 1 - 2 1 - - 25 3 3 1 0 - 1 0 - - - - 33 5 - 192 25 8
dec 1999-2000 Drapeau de l'Italie Inter Milan Serie A 20 3 5 5 2 1 - - - - - - - - - - - - - - - - 6 0 - 31 5 6
2000-2001 Drapeau de l'Italie Inter Milan Serie A 24 2 5 3 0 - 1 0 - C1+C3 2+5 0+3 - - - - - - - - - - 6 2 - 41 7 5
2001-2002 Drapeau de l'Italie Inter Milan Serie A 20 3 3 2 1 - - - - C3 10 0 - - - - - - - - - - 2 1 - 34 5 3
Sous-total 64 8 13 10 3 1 1 0 - - 17 3 - - - - - - - - - - 14 3 - 106 17 14
2002-2003 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 29 4 3 3 2 - - - - C1 16 1 3 - - - - - - - - - 6 1 2 54 8 8
2003-2004 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 29 3 4 3 2 - 1 0 - C1 8 0 1 1 0 - 1 0 - - - - 12 0 - 55 5 5
2004-2005 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 32 5 2 4 1 - - - - C1 13 1 0 - - - - - - - - - - - - 49 7 2
2005-2006 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 36 4 6 2 1 - - - - C1 11 1 1 - - - - - - - - - - - - 49 6 7
2006-2007 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 32 7 2 5 0 2 - - - C1 14 3 4 - - - - - - - - - 4 0 1 55 10 9
2007-2008 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 32 7 5 - - - - - - C1 7 2 1 1 0 0 - - - 2 1 0 6 0 - 48 10 6
2008-2009 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 33 6 4 4 1 - - - - C3 7 0 1 - - - - - - - - - - - - 44 7 5
2009-2010 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 29 5 4 - - - - - - C1 8 1 4 - - - - - - - - - - - - 37 6 8
2010-2011 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 30 4 6 2 0 - - - - C1 8 0 1 - - - - - - - - - - - - 40 4 7
2011-2012 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 18 2 1 3 1 - 1 0 1 C1 8 0 2 - - - - - - - - - - - - 30 3 4
Sous-total 300 47 37 25 5 2 2 0 1 - 100 9 18 2 0 - 1 0 - 2 1 0 28 1 3 460 63 61
2012 Drapeau du Brésil Botafogo Série A 24 8 4 - - - - - - CS 1 1 1 - - - - - - - - - - - - 25 9 5
2013 Drapeau du Brésil Botafogo Série A 48 15 8 8 0 - - - - - - - - - - - - - - - - - - - - 56 15 8
Sous-total 72 23 12 8 0 - - - - - 1 1 1 - - - - - - - - - - - - 81 24 13
Total sur la carrière 654 107 78 62 10 3 6 2 1 - 159 16 22 3 0 - 2 0 - 2 1 0 87 11 3 975 147 107

Buts en sélection[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Ajax d'Amsterdam
Real Madrid
Inter Milan
AC Milan
Botafogo

En équipe nationale[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Polémique[modifier | modifier le code]

Il est cité dans l'affaire des Panama Papers pour avoir eu recours à une société offshore à partir de 2005 basée aux Iles Vierges britanniques afin de cacher les droits de sponsorings de son écurie de moto[9].

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i Laurent Maltret & Eric Renard, « Seedorf, le dernier empereur », Onze Mondial, no 105,‎ , p. 36 à 39 (ISSN 0995-6921)
  2. Ouest-France, « Seedorf dit non à l'Euro », 13 mai 2007
  3. « Seedorf finira au Brésil », So Foot,‎ (lire en ligne)
  4. Seedorf annonce qu'il va entraîner l'AC Milan, rtbf.be
  5. Seedorf, première réussie avec Milan, sur lequipe.fr
  6. (en) « Archives », sur soccer-europe.com (consulté le 27 février 2016)
  7. (en) « Clarence Seedorf », sur espnfc.com (consulté le 27 février 2016)
  8. « Statistiques de Clarence Seedorf », sur footballdatabase.eu
  9. Panama Papers - Clarence Seedorf et son écurie moto ont eu recours à une société-écran, www.rtl.be, le 5 avril 2016