Icelandair

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Iceland (homonymie).
Icelandair
Logo de cette compagnie
AITA OACI Indicatif d'appel
FI ICE ICEAIR
Repères historiques
Date de création 1937
Généralités
Basée à Aéroport international de Keflavík
Programme de fidélité Saga Club
Taille de la flotte 32 +2 cargo
Nombre de destinations 44
Siège social Reykjavik, Islande Drapeau de l'Islande Islande
Société mère Icelandair Group
Société sœur Air Iceland Connect
Icelandair Cargo
Effectif 1 678 (2015)
Site web www.icelandair.com

Icelandair (code AITA : FI ; code OACI : ICE) est une compagnie aérienne régulière islandaise, fondée en 1937 et basée à l'aéroport international de Keflavík de Reykjavik. La position de l’île à mi-chemin entre l’Europe et les États-Unis est au cœur de sa stratégie. Elle a transporté plus de 3 millions de passagers en 2015[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Les débuts de la compagnie[modifier | modifier le code]

Le premier Douglas DC-4 de Flugfélag Islands à Heathrow en 1953.

La compagnie aérienne Flugfélag Akureyrar est fondée en 1937 à Akureyri, sur la côte Nord de l’Islande, et commence ses opérations un an plus tard avec un hydravion de type Waco YKS-7. À la suite de la destruction de son unique avion, elle se base en 1940 à Reykjavik sous le nom de Flugfélag Islands, affiché en Iceland Airways pour les étrangers[2]. Ses premiers vols internationaux vers l’Écosse (Glasgow Prestwick) et le Danemark (Copenhague) ont lieu en 1945. La même année, le premier Douglas DC-3 fait son entrée dans la flotte. Au total six de ces appareils ont été opérés par la compagnie jusqu'en 1972. Dans les années 1950, le nom "Icelandair" fait sa première apparition pour les vols internationaux.

Jusqu'à la fin des années 1960, Flugfélag Islands se concentrait principalement sur les vols domestiques, en concurrence avec la compagnie Loftleiðir. Après l'échec d'une première tentative de fusion, Loftleiðir abandonne le marché intérieur pour se concentrer sur les vols internationaux, laissant Flugfélag Islands devenir la principale compagnie domestique. En 1967, Flugfélag procède à l'acquisition d'un Boeing 727 (nommé Gullfaxi) et devient la première compagnie aérienne islandaise à utiliser un avion à réaction.

Fusion avec Loftleiðir[modifier | modifier le code]

Deux Douglas DC-8 d'Icelandair à Luxembourg-Findel en 1983.

Jusqu'en 1972, la compagnie utilise une flotte de DC3-Dakota. En 1967, elle exploite un jet, le Boeing 727. En 1973, sous la pression du gouvernement et à la suite du premier choc pétrolier, elle fusionne avec Loftleiðir, fondée en 1944 et qui proposait depuis 1953 des vols au-dessus de l’Atlantique nord. Leur flotte comprend alors des DC-3, DC-10 et Boeing 727. La holding, nommée Flugleiðir, prend le contrôle des opérations de deux compagnies en 1979 et adopte le nom Icelandair, gardant son appellation islandaise uniquement pour les vols intérieurs[3].

Icelandair après la fusion[modifier | modifier le code]

Boeing 757-200 (TF-FIU) avec une livrée spéciale aurore boréale.

Le hub européen à Luxembourg-Findel, auparavant utilisé par Loftleiðir, est repris par Icelandair. Cette plateforme de correspondance est maintenue jusqu'en 1995, année où le nombre de passagers transportés atteint le million, avant d'être démantelée et remplacée par le réseau décentralisé actuel, reliant Keflavik aux grandes villes européennes sans escale.

En 1997, la gestion des vols domestique est transférée vers une nouvelle filiale Air Iceland, laissant Icelandair se concentrer sur les vols internationaux.

En 2003, Flugleiðir est réorganisé et devient Icelandair Group, Icelandair étant la filiale la plus importante de cette nouvelle société.

La compagnie depuis 2010[modifier | modifier le code]

Après avoir été touchée, comment beaucoup d'entreprises islandaises, par la crise financière de 2008, ainsi que par l'éruption de l'Eyjafjallajökull en 2010, la compagnie connait une forte croissance avec l'ouverture de nouvelles routes vers l'Amérique du Nord.

Destinations[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Destinations d'Icelandair.

Partage de codes[modifier | modifier le code]

Boeing 757 d'Icelandair
Boeing 767 d'Icelandair

Flotte[modifier | modifier le code]

En novembre 2017, les appareils suivants sont en service au sein de la flotte d'Icelandair[5]:

Flotte d'Icelandair
Appareils En Service Commandes Passagers[6] Notes
C Y+ Y Total
Boeing 737 MAX 8 9[7],[8]
TBA
Livraisons entre 2018 et 2021
Boeing 737 MAX 9 7[7],[8]
TBA
Livraisons entre 2018 et 2021
Boeing 757-200 27 22 24 137 183 Dont TF-FIU en livrée Aurore Boréale
20 28 136 184
Boeing 757-300 1 22 65 135 222
Boeing 767-300ER 4 25 21 216 262 Appareils d'occasion, ex-Air New Zealand[9]
Boeing 787-8 1[10]
TBA
Commande réduite de quatre appareils à un seul[11]
Total 32 17

Politique de flotte[modifier | modifier le code]

Pour son cinquantième anniversaire en 1987, elle signe un contrat de renouvellement de sa flotte internationale avec Boeing, achetant des 737-400 pour la desserte de l’Europe et des 757-200 pour les vols vers les États-Unis. En 2003, sa flotte ne compte plus que des Boeing 757. En 2005 elle commande ses deux premiers Boeing 787-8 Dreamliner, commande portée ensuite à quatre exemplaires – mais trois seront transférés à Norwegian Air Shuttle[11]. L’Icelandair Group, formé en octobre 2005, prend le contrôle de la majorité du capital de la compagnie tchèque Travel Service en 2007. En 2012, la compagnie annonce l'achat de douze Boeing 737 MAX, huit en version 8 de 153 passagers et 4 en version 9 (172 passagers contre 183 pour les 757-200)[12], commande confirmée en 2013 et porté à seize avions (9+7).

Flotte retirée du service[modifier | modifier le code]

'
Appareils Entrée en service Retrait du service
Boeing 727
Boeing 737-300
Boeing 737-400
Douglas DC-3 -
Douglas DC-4 -
Douglas DC-6
Douglas DC-8
McDonnell Douglas DC-10
Fokker F27
Fokker 50
Vickers Viscount
Canadair CL-44


Cliquez sur une vignette pour l’agrandir.

Icelandair Cargo[modifier | modifier le code]

Boeing 757-200 d'Icelandair Cargo

Icelandair Cargo est une filiale d'Icelandair Group. En 1973, une division cargo fut créée au sein d'Icelandair, avant de devenir une entité distincte en 2000. La compagnie utilise deux Boeing 757 depuis sa base de Keflavik. Elle dessert les aéroports de Boston, New York, East Midlands et Liège.

Flotte d'Icelandair Cargo
Appareils En Service Commandes
Boeing 757-200PF 2

Chiffres[modifier | modifier le code]

Statistiques passagers[modifier | modifier le code]

Statistiques pour les vols internationaux 2010-2016[13]
2010 2011 2012 2013 2014 2015 2016
Nombre de passagers 1 482 775 1 743 728 2 020 377 2 257 503 2 605 532 3 072 653 3 674 592
Taux de remplissage 76,17% 77,67% 79,25% 78,00% 79,17% 82,08% 81,17%

Incidents et accidents[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Le nombre de passagers Icelandair en 2015 vient d'atteindre les 3 millions | Icelandair.fr », sur www.icelandair.fr (consulté le 28 juin 2016)
  2. (en)«A brief history commercial Air ICELAND»
  3. (en)«Icelandair History», Icelandair
  4. « Profile on Icelandair », sur Centre for Aviation
  5. « Icelandair Fleet Details », sur planespotters.net
  6. http://www.icelandair.co.uk/information/about-icelandair/our-fleet
  7. a et b (en) « Icelandair Group and Boeing finalize orders for 737 MAX », sur Icelandair Group hf., (consulté le 13 février 2013)
  8. a et b (en) « Boeing Commercial Airplanes – Orders and Deliveries – 737 Model Summary », sur boeing.com, (consulté le 22 mars 2016)
  9. (en) « Icelandair to take to two more 767s »,
  10. Boeing reports by customer at http://www.boeing.com/commercial/
  11. a et b (en) Alan Dron, « Icelandair To Transfer Purchase Rights on Three 787s to Norwegian », sur flightglobal.com, (consulté le 25 février 2015)
  12. « Icelandair Group et Boeing signent un accord pour de nouveaux appareils | Icelandair.fr », sur www.icelandair.fr, (consulté le 27 novembre 2015)
  13. (en) « Traffic data » (consulté le 23 janvier 2017)
  14. (en) « ASN Aircraft accident Douglas C-47A-25-DK TF-ISI Hjedinsfjordur », Aviation-safety.net (consulté le 28 janvier 2017)
  15. (en) « ASN Aircraft accident Douglas C-47A-10-DK TF-ISG Hafnarfjördur », Aviation-safety.net (consulté le 30 janvier 2017)
  16. (en) « Accident description », Aviation Safety Network (consulté le 30 janvier 2017)
  17. (en) « ASN Aircraft accident Fokker F-27 Friendship 300 TF-FIL Vagar, Faroe Islands », Aviation-safety.net (consulté le 30 janvier 2017)

Site internet en français[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :