Élections législatives allemandes de juillet 1932

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
image illustrant une élection ou un référendum
Cet article est une ébauche concernant une élection ou un référendum.

Vous pouvez partager vos connaissances en l’améliorant (comment ?) selon les recommandations des projets correspondants.

Précédent 1930 Drapeau de l'Allemagne Novembre 1932 Suivant
Élections législatives allemandes de juillet 1932
608 sièges du Bundestag
Type d’élection législatives
Corps électoral et résultats
Inscrits 44 211 216
Votants 37 162 081
84,06 %  +2,1
Bundesarchiv Bild 183-S33882, Adolf Hitler (cropped).jpg Parti national-socialiste – Adolf Hitler
Voix 13 745 680
37,27 %
 +19
Sièges obtenus 230  +123
Otto Wels.jpg Parti social-démocrate – Otto Wels
Voix 7 959 712
21,58 %
 -3
Sièges obtenus 133  -10
Bundesarchiv Bild 102-12940, Ernst Thälmann (scrap).jpg Parti communiste – Ernst Thälmann
Voix 5 282 636
14,32 %
 +1,2
Sièges obtenus 89  +12
Ludwig Kaas Konkordatsunterzeichnung mini.jpg Parti du centre – Ludwig Kaas
Voix 4 589 430
12,44 %
 +0,6
Sièges obtenus 75  +7
Bundesarchiv Bild 183-2005-0621-500, Reichsminister Alfred Hugenberg.jpg Parti national du peuple allemand – Alfred Hugenberg
Voix 2 178 024
5,91 %
 -1,1
Sièges obtenus 37  -4
Chancelier du Reich
Sortant Élu
Franz von Papen Franz von Papen

Les septièmes élections fédérales allemandes se sont déroulées le 31 juillet 1932, sous la République de Weimar. Le nombre de sièges à pourvoir au Reichstag est passé de 577 en 1930 à 608 sièges. Le parti nazi confirme sa percée des élections précédentes et devient pour la première fois le premier parti allemand avec 37,3 % des suffrages (+ 19 points), passant de 107 sièges à 230.

Les élections se déroulent dans un climat de tension extrême avec de violentes émeutes qui ensanglantent le pays (près de 500 morts). Plusieurs régions allemandes (Bavière et Saxe notamment) sont le théâtre de violents affrontements entre militants communistes, nationalistes et nazis. Les forces de l'ordre dépassés, obligent les autorités à déployer l’armée pour maintenir l'ordre. Ces affrontement seront utilisés par le gouvernement de la république pour justifier l'instauration d'un régime de plus en plus autoritaire pour garantir l’unité du pays[réf. nécessaire].

Résultats[modifier | modifier le code]

Partis Suffrages Sièges
Parti national-socialiste (NSDAP) 37,3 % +19,0 230 +123
Parti social-démocrate d'Allemagne (SPD) 21,6 % -2,9 133 -10
Parti communiste d'Allemagne (KPD) 14,3 % +1,2 89 +12
Parti du centre (Z) 12,4 % +0,6 75 +7
Parti national du peuple allemand (DNVP) 5,9 % -1,1 37 -4
Parti populaire bavarois (BVP) 3,2 % +0,2 22 +3
Parti populaire allemand (DVP) 1,2 % -3,3 7 -23
Parti démocrate allemand (DStP) 1,0 % -2,8 4 -16
Christlich-Sozialer Volksdienst (CSVD) 1,0 % -1,5 3 -11
Parti impérial de la classe moyenne allemande 0,4 % -3,5 2 -21
Parti des fermiers allemands (DBP) 0,4 % -0,6 2 -4
Ligue agricole 0,3 % -0,3 2 -1
Paysans allemands 0,3 % -2,8 1 -18
Parti impérial pour le renforcement du droit public 0,1 % -0,7 1 +1
Autres 0,6 % -0,3 0 -7
Total 100,0% 608 +31