White League

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dessin paru dans le Harper's Magazine d'octobre 1874, dénonçant l'alliance de la White League et du Ku Klux Klan contre la reconstruction du Sud.

La White League est une organisation paramilitaire apparue à l'époque de la reconstruction du Sud, après la Guerre de Sécession. Bien que souvent liée aux sociétés secrètes du Ku Klux Klan et des Knights of the White Camelia, les membres de la White League agissent à visage découvert, sans masques et en groupe nombreux. Il se spécialisent dans l'intimidation des carpetbagger, ces hommes du Nord venus s'installer dans le Sud vaincu, pendant la période de la reconstruction. Ils s'opposent ainsi, souvent avec violence, aux républicains « parachutés » par Washington, et le Massacre de Coushatta est leur œuvre.

En 1874, la police de La Nouvelle-Orléans et des miliciens pro-noir tentent d'intercepter une cargaison d'armes destinées à la League. La réaction de celle-ci est violente, conduisant à un affrontement sur la Liberty Place. Les membres de la White League dépassent en nombre les forces de police et occupent brièvement la State House et le City Hall, avant de se retirer à l'arrivée des troupes fédérales.

La White League est parfois mentionnée comme étant mêlée au Massacre de Colfax de 1873, mais cette organisation n'apparaît sous ce nom qu'en 1874.

Notes et références[modifier | modifier le code]


Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]