William Starke Rosecrans

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Général William Starke Rosecrans

William Starke Rosecrans (6 septembre 181911 mars 1898) est un inventeur, dirigeant de la coal-oil company, diplomate, politicien et officier de l'US Army.Il devint fameux en tant que général de l'Armée de l'Union lors de la guerre de Sécession.

Il est diplômé de l'académie militaire de West Point en 1838[note 1].

Il fut victorieux lors de nombreuses batailles sur le théâtre de l'ouest, où il eut un début de carrière prometteur, en particulier, dans l'armée du Mississippi (unioniste) , quand il participa à la bataille de Iuka et à Corinth.

Il tint tête aux confédérés lors de la Stones River et fut brillant lors de la Campagne de Tullahoma. Mais sa carrière militaire prit fin avec une désastreuse défaite : la Chickamauga en 1863.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • The edge of glory; a biography of General William S. Rosecrans, U.S.A. ; William M Lamers; New York, Harcourt, Brace 1961. (OCLC 784346)
  • Rosecrans, William Starke (1819-1898). de Stewart Sifakis dans Wo was who in the Civil War. (OCLC 74420171)
  • Rosecrans, William Starke dans American national biography. v. 18 1999. (OCLC 61704448)
  • Major-General William Starke Rosecrans, U.S. Army. ; G C Kniffin ; Washington, 1908. (OCLC 4485196)
  • William Starke Rosecrans : his life and public services : reasons why he should be elected to Congress ; William Prescott Frost; San Francisco : Democratic Congressional Committee, 1880. (OCLC 15014136)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Il est de la même promotion que les futurs généraux Napoleon Jackson Tecumseh Dana, Abner Doubleday, Henry Lawrence Eustis, John Newton, John Pope, George Sykes, Seth Williams et Daniel Harvey Hill, James Longstreet, Mansfield Lovell, Lafayette McLaws, Gustavus Woodson Smith, Martin Luther Smith, Alexander Peter Stewart, Earl Van Dorn. Les sept premiers ont combattu dans les rangs de l'Union et les huit derniers dans ceux confédérés.

Références[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]