When Johnny Comes Marching Home

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Couverture de la partition, 1863.

When Johnny Comes Marching Home (ou When Johnny Comes Marching Home Again) est une chanson populaire américaine datant de la Guerre de Sécession qui exprime le désir des populations de voir s'achever la guerre afin de retrouver leurs familles et leurs amis. Elle fut écrite par Patrick Gilmore en 1863 et publiée sous le pseudonyme de Louis Lambert.

Origines[modifier | modifier le code]

Fichier audio
When Johnny Comes Marching Home (info)
When Johnny Comes Marching Home par Patrick Gilmore

Des difficultés  pour  écouter le fichier ? Des problèmes pour écouter le fichier ?

La mélodie est reprise de Johnny, I Hardly Knew Ya, une chanson populaire irlandaise antiguerre datant vraisemblablement du début du XIXe siècle. L'origine exacte de cette chanson reste toutefois incertaine.

Les paroles de la version When Johnny Comes Marching Home sont dues à Patrick Gilmore, un compositeur et chef de fanfare d'origine irlandaise qui vécut aux États-Unis après 1848. Il les écrivit lors de la Guerre de Sécession, alors qu'il servait dans l'armée de l'Union. La chanson est probablement dédiée à sa sœur Annie Gilmore qui priait pour voir revenir sain et sauf de la guerre son fiancé John O'Rourke, capitaine d'artillerie légère de l'Union. Cette chanson était chantée aussi bien par les civils attendant le retour de leurs proches partis combattre que par les soldats des deux camps. Bien que nettement plus héroïque que le chant d'origine, Johnny, I Hardly Knew Ya, les paroles ne sont pas bellicistes, mais elles mettent l'accent sur la joie du retour au foyer.

Autres versions[modifier | modifier le code]

De nombreuses variations de la chanson sont apparues depuis sa sortie en 1863, tant dans les paroles que dans la mélodie.

  • Un an après When Johnny Comes Marching Home, la chanson For Bales reprend le même thème musical. Elle est utilisée par les Confédérés pour parodier la tendance présumée au pillage de certains soldats de l'Union.
  • Une variante intitulée When Tommy Comes Marching Home date de la Première Guerre mondiale.
  • The Ants Go Marching est une chanson enfantine sur le même thème.
  • En 1964, Ils sont partis, par la chanteuse Dalida, reprend la mélodie.
  • English Civil War est une chanson de 1979 du groupe punk-rock The Clash reprenant la mélodie avec d'autres paroles.
  • En 1983-84, le groupe de punk français Bérurier Noir reprend la mélodie sur le morceau Johnny Revient de la Guerre (instrumental) issu de l'album Macadam Massacre.
  • Civil War (1990) du groupe de hard rock américain Guns n' Roses. Le chanteur Axl Rose siffle brièvement une adaptation de la mélodie au début.
  • Le titre controversé French Power du groupe French Gabber Team reprend également la mélodie dans les années 2000.
  • Vers 2008, Verkko Heiluu du groupe de metal finlandais Turmion Kätilöt reprend, elle aussi, le même air.
  • En 2007, le groupe américain Dropkick Murphys reprend la chanson irlandaise originale du XIXe, Johnny, I Hardly Knew Ya .
  • Le chant facultaire du Comité de Baptême Informatique de l'ULg est repris sur cet air.
  • Le chant facultaire du Cercle Polytechnique de l'Université libre de Bruxelles l'est également.
  • Un chant des supporters de Manchester United pour John O'Shea, chanté bien avant que Torres ne porte le maillot de Liverpool.
  • Un chant des supporters du Liverpool FC à l'encontre de Fernando Torres lorsqu'il portait le maillot du club.
  • L'hymne officiel du Stade Malherbe de Caen depuis octobre 2010.
  • Le chant du 54e régiment de transmissions "Les traqueurs d'ondes" est basé sur cette mélodie.
  • "Les méchants baptisés" est le chant proposé au 39ème festival de la chanson estudiantine par la Faculté Polytechnique de Mons.
  • "Nos pères les Gaulois" le chant régimentaire du 92e Régiment d'infanterie (Clermont-ferrand) est basé sur cette mélodie.

Cinéma[modifier | modifier le code]

La chanson, ou simplement la mélodie de When Johnny Comes Marching Home ont souvent été utilisées au cinéma, on les retrouve par exemple dans la bande son de :

Paroles[modifier | modifier le code]

When Johnny comes marching home again
Hurrah! Hurrah!
We'll give him a hearty welcome then
Hurrah! Hurrah!
The men will cheer and the boys will shout
The ladies they will all turn out
And we'll all feel gay
When Johnny comes marching home.
The old church bell will peal with joy
Hurrah! Hurrah!
To welcome home our darling boy,
Hurrah! Hurrah!
The village lads and lassies say
With roses they will strew the way,
And we'll all feel gay
When Johnny comes marching home.
Get ready for the Jubilee,
Hurrah! Hurrah!
We'll give the hero three times three,
Hurrah! Hurrah!
The laurel wreath is ready now
To place upon his loyal brow
And we'll all feel gay
When Johnny comes marching home.
Let love and friendship on that day,
Hurrah, hurrah!
Their choicest pleasures then display,
Hurrah, hurrah!
And let each one perform some part,
To fill with joy the warrior's heart,
And we'll all feel gay
When Johnny comes marching home.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Louis Lambert (Patrick Gilmore), When Johnny Comes Marching Home, Boston, Henry Tolman & Co.,‎ 1863

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]