Aryan Nations

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Aryan Nations (Nations aryennes) est une organisation chapeautant plusieurs mouvements prônant le suprémacisme blanc extrémistes et racistes aux États-Unis. Elle est considérée en 2001 par le FBI comme une « menace terroriste » [1] alors que le Projet Megiddo un peu plus ancien la désigne comme potentiellement violente.

Histoire[modifier | modifier le code]

Aryan Nations a été créé aux États-Unis en 1974 par Richard G. Butler (ingénieur en aéronautique à la retraite, qui porte le titre de révérend) et est basée à Hayden Lake, dans l'Idaho. Elle se place dans la mouvance de Christian Identity, et dans la catégorie des mouvements suprémacistes blancs (pronant la supériorité des blancs, plus particulièrement chrétiens, sur les autres races).

On estime le nombre de ses activistes de 200 à 500 et le nombre de ses sympathisants de 6 000 à 15 000. Le mouvement entretient des contacts réguliers avec le Ku Klux Klan aux États-Unis et au Canada et l'Aryan Brotherhood.

Il existe d'autres appellations :

  • Church of Christian Aryan Nations ;
  • Church of Jesus Christ Christian.

Après des déboires financiers (un procès coûta à l'organisation 6,3 millions de dollars en dommages et intérêts en septembre 2000), Aryan Nations s'est divisé en trois groupes. August Kreis III et Charles Juba deviennent les leaders d'une scission en Pennsylvanie, Ray Redfeairn et Morris Gulett créent un nouveau groupe, l'Église des fils de YHVH/Légion des Saints (Church of the Sons of YHVH/Legion of Saints), tandis que la section de l'Idaho suit la pensée de Butler, mort en 2004, en revendiquant l'appellation Église de Jésus-Christ-Chrétien (Church of Jesus Christ-Christian) sous la direction de Gerald O'Brien.

Plusieurs groupes issus de l'organisation verseront dans le terrorisme : The Order (actif entre 1982 et 1984), Aryan Resistance Army (qui commet 22 hold-ups en 1994 et 1995 en vue de constituer des dépôts d'armes).

Ses principes[modifier | modifier le code]

Les principes fondateurs de Christian Identity sont :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Louis Freeh (en), « Threat of Terrorism to the United States », FBI,‎ 10 mai 2001 (consulté le 20 juillet 2009)

Articles connexes[modifier | modifier le code]