Stéphane Guivarc'h

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Stéphane Guivarc'h
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance (43 ans)
Lieu Concarneau (Finistère)
Période pro. 1989-2002
Poste Attaquant
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1989-1991 Drapeau de la France Brest Armorique 16 (2)
1991-1995 Drapeau de la France EA Guingamp 120 (68)
1995-1996 Drapeau de la France AJ Auxerre 31 (4)
1996-1997 Drapeau de la France Stade Rennais 45 (30)
1997-1998 Drapeau de la France AJ Auxerre 53 (46)
1998 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United 04 (1)
1998-1999 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers 14 (5)
1999-2001 Drapeau de la France AJ Auxerre 68 (30)
2001-2002 Drapeau de la France EA Guingamp 12 (1)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1997-1999 Drapeau : France France 14 (1)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2007-2011 Drapeau de la France US Trégunc
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Stéphane Guivarc'h, né le 6 septembre 1970 à Concarneau (Finistère), est un ancien footballeur international français.

Il a évolué au poste d'attaquant au niveau professionnel entre 1989 et 2002.

Biographie[modifier | modifier le code]

Les débuts[modifier | modifier le code]

Stéphane Guivarc'h arrive au centre de formation de Brest à l'âge de 14 ans[1]. Il y effectue ses débuts professionnels et passe deux saisons en D1 (9 matchs disputés en 1989 et 1991), puis six mois en D2 (1 but en 6 matchs) avec la perte par le club de son statut professionnel et la dispersion de l'effectif en décembre 1991.

Stéphane Guivarc'h rejoint alors un autre club breton de D2 : l'EA Guingamp où il s'affirme comme un buteur prolifique (28 buts en 46 matchs de décembre 1991 à mai 1993). À l'issue de la saison 1993, Guingamp est relégué en National. Grâce à ses 28 buts en 33 rencontres, Guivarc'h est l'un des grands artisans de la remontée du club en D2 dès 1994. En 1994-1995, avec 23 buts en 41 matchs, Guivarc'h réalise une nouvelle brillante saison, ce qui lui vaut d'être élu meilleur joueur de D2 par le magazine France Football et d'être recruté par Guy Roux et l'AJ Auxerre.

Ses grandes années[modifier | modifier le code]

À Auxerre, malgré un départ canon en championnat avec deux buts lors des trois premières journées, une légère blessure le freine alors pour s'imposer comme titulaire (3 buts au total en 23 matchs), étant aussi barré par le très régulier Lilian Laslandes. Il remporte quand même le Championnat de France de D1 et la Coupe de France, même s'il ne rentre pas en jeu lors de la finale contre le Nîmes Olympique. La saison suivante, il tente de se relancer et il rejoint Rennes en prêt. Il retrouve ses sensations de buteur (36 matchs, 22 buts) et devient pour la première fois meilleur buteur de D1. Guy Roux le réintègre dans son effectif pour la saison 1997-1998, étant donné que Lilian Laslandes a été transféré aux Girondins de Bordeaux. En grande confiance, sa saison s'avère excellente (32 matchs, 21 buts) puisque non seulement Stéphane conserve son titre de meilleur buteur de D1 mais termine également meilleur buteur de la Coupe Intertoto 1998 (10 buts), de la Coupe UEFA 1998 (7 buts) et de la Coupe de la Ligue 1998 (7 buts) soit un total de quarante-cinq buts cette année-là. Stéphane goûte aussi aux joies de l'équipe de France. Il connaît sa première sélection fin 1997 contre l'Afrique de Sud (2-1) et inscrit à cette occasion son premier et unique but avec les Bleus[2].

Stéphane Guivarc'h décroche dans la foulée logiquement sa place dans la liste des 22 pour la Coupe du monde 1998. Le bilan de cette Coupe du monde reste plus que mitigé pour Stéphane. Il connaît certes le bonheur d'être sacré champion du monde mais sans être parvenu à se mettre en évidence tout au long de la compétition. Blessé dès le premier match contre l'Afrique du Sud, il ne retrouve le terrain que lors du dernier match de poule contre le Danemark en entrant en cours de jeu. Également titulaire lors de la finale contre le Brésil, Guivarc'h, qui conduit l'attaque française, rate successivement trois occasions de but. Ce manque de réussite chronique durant la compétition va peser lourd dans la suite de sa carrière, aussi bien en club qu'en équipe nationale.

Une délicate aventure à l'étranger[modifier | modifier le code]

La période auxerroise conclue par la Coupe du monde est le sommet de la carrière de Guivarc'h. La suite est en effet un lent déclin. Transféré à Newcastle, pour un peu plus de 30 millions de francs (somme très importante pour un transfert à l'époque), il éprouve les pires difficultés à s'y imposer (blessures à la cheville, concurrence, limogeage de l'entraîneur qui l'avait fait venir, mise à l'écart...). Son passage en Premier League ne reste pas dans les mémoires (4 matchs, 1 but). Après seulement quelques semaines à Newcastle, Guivarc'h tente de faire rebondir sa carrière aux Glasgow Rangers, où il retrouve notamment le gardien de but Lionel Charbonnier, son ancien coéquipier de l'AJ Auxerre et de l'équipe de France. Pour son premier match, Stéphane reçoit un accueil des plus chaleureux, les supporters entonnant la Marseillaise pour saluer son entrée en jeu. Pour son premier match à Ibrox Park, Guivarc'h inscrit d'ailleurs un doublé. Miné par des blessures à répétition (dues à sa première blessure à la cheville contractée à Newcastle et à un retour trop tôt à la compétition) il ne joue pas en Écosse en étant au meilleur de sa forme, mais remporte quand même le Championnat d'Écosse en 1999 (5 buts en 14 matchs). Cette expérience peut malgré tout, au vu du statut de « champion du monde » du joueur, être considérée comme étant un échec sportif.

En 2009, il est désigné par le Daily Mail[3] comme étant le pire attaquant qu'ait connu la Premier League.

Retour en France et fin de carrière[modifier | modifier le code]

Après cette expérience étrangère plutôt mitigée, Stéphane Guivarc'h revient à l'AJ Auxerre, pour la même somme que son transfert de départ, c'est-à-dire aux alentours de 30 millions de francs. Guy Roux avait appelé Stéphane pour qu'il revienne en France afin qu'il retrouve son niveau mais également pour qu'il apporte son expérience aux jeunes joueurs d'alors (la génération des Cissé, Kapo, Mexès, Boumsong...). Son retour est prometteur, puisqu'il prend rapidement la tête du classement des buteurs de Division 1. Cette forme lui permet d'être rappelé par Roger Lemerre en équipe de France. Il connaît contre la Croatie sa dernière sélection avec les Bleus le 13 novembre 1999 (il sera une dernière fois convoqué pour le match du 23 février 2000 contre la Pologne, mais il ne rentrera pas en jeu).

L'année 2000 est difficile pour Guivarc'h. Il marque moins, voire plus, et voit poindre l'émergence du jeune attaquant auxerrois Djibril Cissé. Malgré son statut de capitaine, il est relégué à la fin de l'exercice 2000-2001 sur le banc des remplaçants. Si sa troisième expérience auxerroise aura été moins prolifique que la précédente, Guivarc'h aura inscrit tout de même 25 buts en 60 matchs pour le club bourguignon.

Son avenir n'étant plus dans l'Yonne, Guivarc'h retrouve à l'été 2001 le club qui l'a fait connaître, à savoir Guingamp. Mais l'expérience est de courte durée, puisque l'ancien attaquant des Bleus se blesse assez rapidement grièvement (11 matchs, 1 but en championnat). Diminué par une blessure récurrente au cartilage du genou, il ne retrouvera jamais la compétition. Il met fin à sa carrière à l'issue de la saison 2001-2002.

Au début de sa retraite sportive, Stéphane Guivarc'h collabore avec le service des sports de Canal+ en tant que consultant. Il intègre en parallèle le staff technique de l'En Avant de Guingamp. Il prête également sa voix dans le jeu vidéo Pro Evolution Soccer 3 pour commenter les matchs.

Aujourd'hui, Stéphane Guivar'ch est commercial dans la vente de piscines et de produits de balnéothérapie[4].

Débuts d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En mai 2007, il s'engage avec le club de l'US Trégunc (Promotion d'honneur), le club de ses débuts situé dans la Ligue de Bretagne, pour y commencer sa carrière d'entraîneur. Il fait monter le club en division régionale d'honneur puis en division supérieure régionale en 2009.

Le , il est nommé président de l'US Trégunc à la suite de la démission de Stéphane Floch[5]. Guivarc'h cumulera ainsi les fonctions de président et d'entraîneur.

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

Distinctions personnelles[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Clubs[modifier | modifier le code]

Statistiques de Stéphane Guivarc'h au 30 juin 2006[6]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Drapeau : France France Total
Division M B M B C M B M B M B
1989-1990 Drapeau de la France Brest Armorique D1 1 - - - - - - - - 1 0
1990-1991 Drapeau de la France Brest Armorique D1 8 - 1 - - - - - - 9 0
1991-1992 Drapeau de la France EA Guingamp D2 12 3 3 3 - - - - - 15 6
1992-1993 Drapeau de la France EA Guingamp D2 33 14 2 - - - - - - 35 14
1993-1994 Drapeau de la France EA Guingamp D3 33 28 3 3 - - - - - 36 31
1994-1995 Drapeau de la France EA Guingamp D2 41 23 4 4 - - - - - 45 27
1995-1996 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 23 3 6 1 C3 2 - - - 31 4
1996-1997 Drapeau de la France Stade rennais D1 36 22 5 4 CI 4 4 - - 45 30
1997-1998 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 32 21 5 8 CI+C3 16 17 10 1 63 47
août-nov. 1998 Drapeau de l'Angleterre Newcastle United D1 4 1 - - - - - 3 - 7 1
nov. 1998-1999 Drapeau : Écosse Glasgow Rangers D1 14 5 - - - - - - - 14 5
1999-2000 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 32 14 - - - - - 1 - 33 14
2000-2001 Drapeau de la France AJ Auxerre D1 28 11 2 1 CI 6 4 - - 36 16
2001-2002 Drapeau de la France EA Guingamp D1 11 1 1 - - - - - - 12 1
Total sur la carrière 307 146 32 24 - 28 25 14 1 381 196
  • Drapeau : France 171 matchs et 72 buts en Division 1
  • Drapeau : France 86 matchs et 40 buts en Division 2
  • Drapeau : France 33 matchs et 28 buts en National
  • Drapeau : Écosse 14 matchs et 5 but en Scottish Premier League
  • Drapeau : Angleterre 4 matchs et 1 but en English Premier League

Sélections[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]