Gérard Buscher

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Buscher.
Gérard Buscher
Pas d'image ? Cliquez ici.
Biographie
Nom Gérard Buscher
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 5 novembre 1960 (53 ans)
Lieu Alger (Algérie Française)
Taille 1,82 m (6 0)
Poste Attaquant
Parcours junior
Saisons Club
1965-1974 Drapeau : France EP Manosque
1974-1977 Drapeau : France OGC Nice
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1977-1983 Drapeau : France OGC Nice 150 0(27)
1983-1984 Drapeau : France FC Nantes 024 00(5)
1984-1987 Drapeau : France FC Brest 119 0(57)
1987-1988 Drapeau : France Matra-Racing 045 00(6)
1988-1989 Drapeau : France Montpellier HSC 019 00(5)
1989-1990 Drapeau : France FC Brest 029 0(10)
1990-1992 Drapeau : France US Valenciennes 039 00(4)
1992-1994 Drapeau : France OGC Nice 015 00(1)
1977-1994 Total 439 (112)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1980-1987 Drapeau : France France olympique 003 00(1)
1986-1987 Drapeau : France France 002 00(0)
Équipes entraînées
Années Équipe Stats
2005 Drapeau : France OGC Nice
2009-2010 Drapeau : Tunisie CS Hammam Lif
2010 Drapeau : Tunisie CA Bizerte
2010-2013 Drapeau : Tunisie AS Marsa
2013- Drapeau : Arabie saoudite Al Ittihad Kalba
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.

Gérard Buscher, né le 5 novembre 1960 à Alger, est un footballeur français devenu entraîneur. Il évolue au poste d'avant-centre du milieu des années 1970 au milieu des années 1990.

Formé à l'OGC Nice, il évolue notamment au FC Nantes, au FC Brest et au Matra-Racing avant de terminer sa carrière dans son club formateur. Il compte deux sélections avec l'équipe de France.

Devenu entraîneur, il dirige l'OGC Nice puis les clubs tunisiens du CS Hammam Lif, du CA Bizerte, et l'AS Marsa. En juillet 2013, après avoir emmené l´AS Marsa à la cinquième place de la ligue 1 Tunisienne, il signe en faveur de l'Ittihad Kalba en Arabie Saoudite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Joueur[modifier | modifier le code]

Gérard Buscher débute le football au EP Manosque à cinq ans[1]. Repéré par l'OGC Nice à l'occasion du concours du jeune footballeur, il rejoint à 14 ans le centre de formation niçois[2]. Il début en équipe première lors de la saison 1977-1978 et s'impose dès l'année suivante comme titulaire. Ses bonnes performances avec l'OGC Nice lui valent d'être appelé en équipe de France espoirs, le 25 mars 1980 face aux Pays-Bas. La rencontre se termine sur la victoire des Français trois à deux[3]. Il dispute ensuite avec les Bleuets le tournoi de Toulon où les Français s'inclinent en finale face aux Brésiliens, deux à un. Buscher marque trois buts lors de cette compétition[4]. Le 23 avril 1980, il est appelé en sélection olympique pour disputer un match décisif contre l'Espagne en qualification des Jeux olympiques de 1980 à Moscou. Les Français s’inclinent trois à un[5]. En fin de saison 1982, le club niçois est relégué en division 2 et malgré plusieurs offres, il reste au club[2].

Gérard Buscher rejoint en 1983 le FC Nantes mais ne parvient pas à s'imposer comme titulaire chez les « Canaris »[6]. Il s'engage alors avec le FC Brest Armorique et réussit une saison pleine marquant 19 buts. Il est alors rappelé en équipe de France espoirs, le 7 décembre 1984 face à la RDA, par Marc Bourrier. Buscher marque le but de l'égalisation à la 73e minute[7]. Henri Michel, le sélectionneur de l'équipe de France l'appelle alors dans le groupe pour jouer contre la Yougoslavie, à Sarajevo le 3 avril 1984. Il n'entre cependant pas en jeu lors de ce match qui se conclue sur un match nul zéro partout[8]. Sélectionné de nouveau face aux Bulgares le match suivant, il n'entre pas non plus en jeu[9]. En 1986, il fait ses débuts sous le maillot bleu, le 19 août, face à la Suisse dans un match amical que les Français perdent deux à zéro. Titulaire au coup d'envoi, il cède sa place à Bruno Bellone à la 68e minute de jeu[10]. Il dispute également deux matchs amicaux avec la sélection olympique lors de cette saison[11]. Cette année-là, il marque 15 buts en championnat terminant 2e meilleur buteur derrière Bernard Zénier, 17 buts, et à égalité avec Philippe Fargeon. Il déclare de son passage à Brest qu'« ici on m'a mis en confiance c'est ce qui me manquait le plus ces dernières saisons »[12].

Après trois ans au Brest Armorique, il rejoint le Matra Racing de Jean-Luc Lagardère en 1987. En août, il connaît sa seconde et dernière sélection face à la RFA. Il rentre à la place de Jean-Pierre Papin à la 55e minute du match qui voit la défaite de la France deux à un[13]. Il n'inscrit que six buts en 36 matchs lors de cette saison. L'année suivante, il est prêté au mois de novembre au Montpellier HSC avec qui il marque cinq buts en 17 matchs de championnat[14].

Gérard Buscher revient en 1989 à Brest. Les Bretons sont derniers du championnat fin octobre mais ils enchainent ensuite les victoires. Buscher inscrit ainsi le but décisif face au Racing Paris, lors d'une victoire deux buts à un, puis un doublé face à Lille OSC, synonyme de victoire deux buts à zéro[15]. L'année suivante, il signe à l'US Valenciennes-Anzin, club de deuxième division. L'équipe échoue dans la course à la montée en barrages la première année. En 1991, il joue peu mais en fin de saison, le club remporte le groupe de A de division 2 et termine vice-champion de France après une défaite face aux Girondins de Bordeaux dans le match des champions sur le score de sept à deux.

Il rejoint alors l'OGC Nice, le club de ses débuts professionnels, qui est en deuxième division. Il ne dispute que 15 matchs en deux saisons et met un terme à sa carrière sur le titre de champion de France de deuxième division en 1994.

Entraîneur[modifier | modifier le code]

Après la fin de sa carrière de joueur, Gérard Buscher s'est reconverti en tant qu'entraîneur tout en continuant à joueur en amateur au ROS Menton de 1994 à 1996 puis à l'US Cagnes sur Mer de 1996 à 1998[1],[2]. Parallèlement, il entraîne les poussins cagnois de 1996 à 1999 puis l'équipe réserve en 1999. Il devient entraîneur de l'équipe U15 de l'OGC Nice en 2000 puis à la demande des dirigeants prend en charge en mars 2002 l'équipe réserve des Aiglons niçois, alors en difficulté en championnat[1].

En fin de saison 2004-2005, il remplace Gernot Rohr à la tête de l'équipe première. Il accueille cette nomination en déclarant : « Je suis entraîneur pro formé à Nice. Je ne pouvais refuser cette offre: je n'en ai ni le droit ni l'envie »[16]. Il réussit à sauver l'équipe niçoise de la relégation puis retourne diriger l'équipe réserve.

En 2008, il devient responsable du Centre de formation de l'Espérance sportive de Tunis[17] puis et est engagé le 1er novembre 2009 comme entraineur du Club sportif de Hammam Lif en championnat de Tunisie. Il remplace Fethi Laâbidi avec pour objectif de sauver le club de la relégation. Dernier du championnat, celui-ci ne compte seulement que 4 points après 9 journées[18]. Le CSHL termine en fin de saison 9e du championnat.

Gérard Buscher est alors engagé en juin 2010 par le Club athlétique bizertin pour la saison 2010/2011[19]. Deux mois après son arrivée à la tête du CAB, il est limogé après deux défaites lors des trois premières journées[20]. Il rejoint en décembre l'AS Marsa en remplacement d'Habib Mejri[21]. En fin de saison, il s'engage avec l'AS Marsa pour deux saisons supplémentaires[22].

Son fils Michael est également joueur de football. Formé à l'OGC Nice, il a ensuite joué au Gretna Football Club en Écosse puis a rejoint son père au CSHL et au CAB[23].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Statistiques[modifier | modifier le code]

Le tableau ci-dessous résume les statistiques en match officiel de Gérard Buscher durant sa carrière de joueur professionnel[24],[25].

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupe d'Europe Sélection
Division Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1977 - 1978 OGC Nice Drapeau de la France France Division 1 3 0 2 0 - - - - -
1978 - 1979 OGC Nice Drapeau de la France France Division 1 28 6 5 2 - - - - -
1979 - 1980 OGC Nice Drapeau de la France France Division 1 26 2 2 1 - - - - -
1980 - 1981 OGC Nice Drapeau de la France France Division 1 27 6 1 0 - - - - -
1981 - 1982 OGC Nice Drapeau de la France France Division 1 28 5 2 0 - - - - -
1982 - 1983 OGC Nice Drapeau de la France France Division 2 26 5 - - - - - - -
1983 - 1984 FC Nantes Drapeau de la France France Division 1 16 3 6 2 C1 2 0 - -
1984 - 1985 FC Brest Drapeau de la France France Division 1 35 19 3 2 - - - - -
1985 - 1986 FC Brest Drapeau de la France France Division 1 34 14 4 2 - - - - -
1986 - 1987 FC Brest Drapeau de la France France Division 1 37 15 5 2 - - - 1 0
1987 - 1988 Matra-Racing Drapeau de la France France Division 1 36 6 3 0 - - - 1 0
1988
novembre→
Matra-Racing Drapeau de la France France Division 1 6 0 - - - - - - -
novembre→
1988 - 1989
Montpellier HSC Drapeau de la France France Division 1 17 5 2 0 - - - - -
1989 - 1990 FC Brest Drapeau de la France France Division 1 28 10 1 0 - - - - -
1990 - 1991 US Valenciennes Drapeau de la France France Division 2 27 3 3 0 - - - - -
1991 - 1992 US Valenciennes Drapeau de la France France Division 2 8 1 1 0 - - - - -
1992 - 1993 OGC Nice Drapeau de la France France Division 2 14 1 - - - - - - -
1993 - 1994 OGC Nice Drapeau de la France France Division 2 1 0 - - - - - - -
Total 397 101 40 11 - 2 0 2 0

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c Ludovic Billac, Phlippe Le Brech et Denis Troch, DT Foot Le guide du football 2004-2005, Saint-Germain en Laye, DT Sport International,‎ 2004, 736 p. (ISBN 2951565046), p. 368
  2. a, b et c Yannick Pelayo, « Gérard Buscher, l'homme de la situation », sur www.ogcnissa.com,‎ 12 mai 2005 (consulté en 9 août 2011)
  3. L'Équipe Football 81, L'Équipe,‎ septembre 1980, 290 p. (ISSN 0153-1069), p. 154
  4. « 8ème Festival Foot "Espoirs" », sur www.festival-foot-espoirs.com (consulté en 9 août 2011)
  5. L'Équipe Football 81, L'Équipe,‎ septembre 1980, 290 p. (ISSN 0153-1069), p. 155
  6. « La saison 1984-85 du FC Nantes », sur www.fcnhisto.fr,‎ 2 septembre 2009 (consulté en 9 août 2011)
  7. Jacques Ferran et Jean-Philippe Réthacker, « Sélections françaises », Football 85-86, Les guides de l'Équipe,‎ 1985, p. 145
  8. « Buscher sélectionné chez les Bleus, mais sans jouer - Brest », sur www.ouest-france.fr, Ouest-France,‎ 16 mai 2011 (consulté en 9 août 2011)
  9. « Bulgarie 2-0 France », sur www.fff.fr, FFF (consulté en 9 août 2011)
  10. « Suisse 2-0 France », sur www.fff.fr, FFF (consulté en 9 août 2011)
  11. (en) Erik Garin, « France - Olympic - International Results - Details », RSSSF,‎ 23 janvier 2005 (consulté en 9 août 2011)
  12. Guy Champagne, « Football club Armorique Brest », Football 86/87, hors série But no 2627,‎ 5 août 1986, p. 42
  13. « RFA 2-1 France », sur www.fff.fr, FFF (consulté en 9 août 2011)
  14. « Fiche de Gérard Buscher », sur www.mhscfoot.com, MHSC (consulté en 10 août 2011)
  15. « Saison 1989-90 (Division 1) », sur www.sb29.com, Stade brestois 29 (consulté en 10 août 2011)
  16. « Foot - L1 - Nice - Gernot Rohr remercié », sur www.lequipe.fr, L'Équipe,‎ 26 avril 2005 (consulté en 10 août 2011)
  17. BL, « EST : Gérard Buscher responsable du centre de formation du club », sur www.kawarji.com,‎ 19 octobre 2007 (consulté en 10 août 2011)
  18. Karray Bradai, « CSHL - Gérard Buscher arrive - Laâbidi s'en va et laisse la place à l'ex-DTN des jeunes de l'EST », sur fr.allafrica.com, La Presse de Tunisie,‎ 3 novembre 2009 (consulté en 10 août 2011)
  19. « Gérard Buscher entraîneur de Bizerte », sur fr.fifa.com, FIFA,‎ 3 juin 2010 (consulté en 10 août 2011)
  20. « CAB: Gérard Buscher limogé », sur www.team-tunisie.net,‎ 26 août 2010 (consulté en 10 août 2011)
  21. « Tunisie : Gerard Buscher nouvel entraîneur de la Marsa », sur www.footafrique.com,‎ 15 décembre 2010 (consulté en 10 août 2011)
  22. Walid Nalouti, « Buscher rempile pour 2 ans... », sur www.footafrique.com,‎ 28 juin 2011 (consulté en 10 août 2011)
  23. « Michael Buscher », sur www.footballdatabase.eu (consulté en 10 août 2011)
  24. « Gérard Buscher », sur www.footballdatabase.eu (consulté le 28 juillet 2011)
  25. « Fiche de Gérard Buscher », sur www.fff.fr, FFF (consulté le 26 juillet 2011])

Source[modifier | modifier le code]

  • Collectif, Les Jaunes en Bleu, l'album des 62 internationaux nantais, hors série Presse-Océan, 2008, cf. page 54.