Philippe Mexès

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Philippe Mexès
Philippe Mexès 2012-06-11.jpg
Mexès avant le match France-Angleterre durant l'Euro 2012.
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Italie AC Milan
Numéro 5
Biographie
Nationalité Drapeau : France Français
Naissance 30 mars 1982 (32 ans)
Lieu Toulouse (France)
Taille 1,87 m (6 2)
Période pro. Depuis 1999
Poste Défenseur central
Parcours junior
Saisons Club
1990-1997 Drapeau : France Toulouse FC
1997-1999 Drapeau : France AJ Auxerre
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1999-2004 Drapeau : France AJ Auxerre 171 0(8)
2004-2011 Drapeau : Italie AS Rome 266 (15)
2011- Drapeau : Italie AC Milan 092 0(4)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
2001 Drapeau : France France -20 ans 009 0(3)
2002-2003 Drapeau : France France espoirs 007 0(0)
2002-2012 Drapeau : France France 029 0(1)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 15 décembre 2014

Philippe Mexès né le 30 mars 1982 à Toulouse, est un footballeur international français évoluant au poste de défenseur au sein de l'AC Milan.

Carrière[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Ses débuts[modifier | modifier le code]

Le jeune joueur s'initie au football à Toulouse (AS Toulouse Mirail puis Toulouse Football Club) avant de poursuivre sa formation à l'AJ Auxerre.

Alors qu'il vient à peine de remporter la Coupe Gambardella, il prend rapidement du galon au sein du club au point d'effectuer ses débuts en Ligue 1 à l'âge de 17 ans lors du match Auxerre-Troyes le 10 novembre 1999[1], puis d'inscrire son premier but le 8 décembre face à l'AS Monaco.

Mexès apparaît régulièrement au sein de la défense auxerroise à partir de la saison 2000-2001. Son premier match en Ligue des champions a lieu lors de la saison 2002-2003 où Auxerre élimine le Boavista Porto au tour préliminaire et se qualifie pour la première phase[2]. En fin de saison, l'AJA remporte la Coupe de France face au Paris SG[3].

En 2003-2004, lors de la dernière saison de Philippe Mexès à Auxerre, le club est battu en huitièmes de finale de la Coupe UEFA par le PSV Eindhoven[4].

AS Rome[modifier | modifier le code]

Un transfert houleux[modifier | modifier le code]

Au mois d'août 2004, Mexès quitte Auxerre pour l'AS Rome[5] dans des circonstances controversées, le club bourguignon demandant une compensation financière pour rupture abusive de contrat. La FIFA inflige au joueur une suspension de six semaines pour avoir signé avec la Roma alors qu'il était encore sous contrat avec Auxerre. Le Tribunal arbitral du sport (TAS), saisi par Mexès, accepte une requête d'effet suspensif lui permettant de reprendre la compétition en septembre 2004[6].

L'année suivante, la chambre de règlement des litiges de la FIFA fixe à 8 millions d'euros le montant de l'indemnité que devra verser l'AS Rome à Auxerre, montant ramené à 7 millions après que les deux clubs eurent fait appel. L'agent du joueur, Olivier Jouanneaux, sera de son côté suspendu six mois par la FIFA pour son implication dans la rupture unilatérale de contrat du défenseur[7].

Débuts difficiles[modifier | modifier le code]

Mexès rejoint un club en crise, en proie à de graves problèmes financiers. L'AS Rome doit se séparer de Walter Samuel, transféré au Real Madrid, tandis que Jonathan Zebina et Emerson suivent Fabio Capello parti rejoindre la Juventus. Mexès se retrouve alors orphelin de l'entraîneur qui l'avait fait venir et se retrouve également seul joueur français du club. Son adaptation promet d'être difficile et elle le sera.

L'entraîneur Cesare Prandelli, nommé en remplacement de Fabio Capello, démissionnaire, est remplacé par Rudi Völler en début de saison. La première rencontre de Philippe Mexès dans le championnat d'Italie a lieu le 12 septembre 2004 lors de Roma-Fiorentina[8]. Sa participation à la ligue des champions restera marquée par les incidents du 15 septembre 2004. Mexès est expulsé pour avoir fait un croche pied à un joueur adverse lors du match AS Rome-Dynamo Kiev au Stadio Olimpico, peu après, alors que la mi-temps vient d'être sifflée, l'arbitre suédois Anders Frisk est victime de jets de projectiles de la part du public romain. Touché au visage l'arbitre suspend la rencontre. La commission de discipline de l'UEFA déclarera le club perdant par forfait et la Roma devra jouer les deux rencontres suivantes à huis clos. Quant à Mexès il écope de deux matchs de suspension pour « conduite particulièrement antisportive »[9].

À la suite de ces événements, et d'un début de saison calamiteux, Völler donne sa démission dès la fin du mois de septembre. Il est remplacé par Luigi Del Neri, qui lui aussi n'aura passé que deux mois dans son précédent club : le FC Porto. Ce dernier ne parviendra pas à redresser la barre du navire romain, qui terminera le championnat à une anonyme 8e place. Durant la saison 2004-2005, le jeune Mexès participera néanmoins à 28 matches.

Révélation sous la houlette de Spalletti[modifier | modifier le code]
Mexès à l'entraînement avec l'AS Rome en 2011.

L'année 2005-2006 commence sur la même base : un changement d'entraîneur. C'est au tour de Luciano Spalletti de relever le défi qu'est la succession de Capello. Le club romain recrute alors Samuel Kuffour, un concurrent de poids pour Mexès. Spalletti fait confiance au ghanéen et laisse le français sur le banc de touche. Barré dans son club, Mexès ne participe pas à la qualification pour le mondial 2006 avec la France, mais refuse pourtant à parler d'un transfert.

Kuffour s'absentant pour aller jouer la CAN, Spalletti va alors donner sa chance à celui qui n'est encore que « la danseuse » aux yeux des Italiens[10]. Il s'ensuit une série de onze victoires consécutives en championnat, record à l'époque en Serie A[11]. Le club qui se morfondait en milieu de tableau remonte aux premières places, Philippe Mexès est enfin adopté et reconnu par l'Italie du football. Malheureusement, la fin de saison est moins heureuse, la Roma échouant dans la course à la qualification pour la ligue des champions et en finale de la coupe d'Italie[12].

Finalement repêché en ligue des champions, après le scandale des matches truqués, l'AS Roma entame cette nouvelle saison pleine d'ambition. Philippe Mexès aussi, vexé de ne pas avoir participé à l'épopée des bleus au Mondial 2006, il entend confirmer avec la Roma et s'imposer en équipe nationale.

En défense centrale, il forme, avec Chivu, l'un des duos les plus techniques d'Europe et est l'une des pièces maîtresse du système mis en place par Spalletti. Au sein de cette équipe, Mexès brille, comme en 8e de finale de la ligue des champions contre l'Olympique lyonnais où, de retour sur le sol français, il rappelle au sélectionneur qu'il est un joueur d'une autre classe. Mais cette saison 2006-2007, est aussi marqué par la défaite monumentale reçue par la Roma à Old Trafford (Manchester United-AS Roma : 7-1)[13]. Mexès fut pourtant l'un des rares joueurs romains à tirer son équipe vers le haut. En championnat, la Roma finit 2e derrière l'Inter Milan et gagne la coupe d'Italie prenant sa revanche sur ce même Inter[14]. Cette coupe nationale constitue le premier titre de Mexès à l'étranger.

« Il francese » (son surnom en Italie[15]) est alors considéré comme l'un des meilleurs défenseurs évoluant en Italie.

À la fin de la saison, Mexès est courtisé par les plus grands clubs, mais il prolonge finalement son contrat avec la Roma à des conditions avantageuses[16],[17], avec notamment une clause lui permettant de quitter son club contre une somme modique par rapport à son niveau. Il confirme ainsi une volonté farouche de garder le contrôle de l'évolution de sa carrière, un peu comme il avait pu le faire lors de son arrivée à la Roma.

Le 24 mai 2008, il inscrit un but lors de la finale de la Coupe d'Italie contre l'Inter Milan que la Roma gagne 2-1[18].

Le 3 avril 2011, Philippe Mexès se blesse au genou lors de la 31e journée de Serie A face à la Juventus, souffrant d'une rupture du ligament croisé du genou gauche[19]. Suite à cette défaite de l'AS Rome à domicile face à la Juve, Mexès, sorti sur blessure et blessé jusqu’à la fin de la saison, annoncera quelque temps après que ce fut son dernier match sous les couleurs giallorossi.

AC Milan[modifier | modifier le code]

Convoité depuis plusieurs saisons par l’AC Milan (et également par le Real Madrid[20]), tout juste sacré champion d’Italie, le Français décide de plier les bagages pour la Lombardie et partir après sept belles saisons dans la capitale italienne en ayant gagné le cœur des tifosi romains[21],[22].

Le 19 octobre, il entre en jeu lors du match de Ligue des champions contre le BATE Borissov en remplaçant Alessandro Nesta en fin de rencontre, c'est sa première apparition sous le maillot milanais[23]. Quelque temps après ce match, Philippe Mexès se blesse à l'entrainement et souffre d'une fracture à l'os trapézoïde de la main gauche[24]. Opéré le 31 octobre 2011[25], sa convalescence est estimée à trois semaines.

Le 21 novembre 2012, lors d'un match de Ligue des champions contre le RSC Anderlecht, il marque son premier but sous les couleurs milanaises d'un superbe contrôle poitrine-retourné qui file en lucarne[26].

Le 19 mai 2013, pour le 38e et dernier match de Serie A, il marque le but décisif contre Sienne et permet au Milan AC de gagner le match 2-1 et de se qualifier pour le tour préliminaire de la Ligue des champions.

Équipe nationale[modifier | modifier le code]

Philippe Mexès lors de l'Euro 2012.

Philippe Mexès a toujours fait partie de l'équipe de France depuis la catégorie des moins de 15 ans[27].

Champion d'Europe de la catégorie des moins de 18 ans en 2000 à Nuremberg[28], il est finaliste deux ans plus tard du championnat d'Europe espoirs et le plus jeune représentant d'une sélection composée de ses coéquipiers auxerrois Jean-Alain Boumsong, Djibril Cissé et Olivier Kapo, mais aussi de joueurs comme Julien Escudé, Sidney Govou, Benoît Pedretti et Anthony Réveillère[29].

À tout juste 20 ans, Mexès honore sa première sélection avec l'équipe de France le 16 octobre 2002[30] en tant que remplaçant, à l'occasion d'un match face à Malte lors des qualifications pour le championnat d'Europe 2004. Il effectue son entrée à la 85e minute en remplacement de Lilian Thuram et est ensuite rappelé le 20 novembre 2002 et le 30 avril 2003 pour affronter la Yougoslavie, puis l'Égypte, au Stade de France. Mexès participe à la coupe des confédérations 2003 : après avoir joué deux rencontres en tant que titulaire face à la Colombie et à la Nouvelle-Zélande, il remporte l'épreuve avec l'équipe de France[31]. Il dispute encore le match amical du 18 février 2004 opposant la France à la Belgique, mais n'est pas convoqué par Jacques Santini en vue de l'Euro 2004[32].

Il est appelé par Raymond Domenech en vue d'un match amical précédant la liste des 23 Bleus pour la Coupe du monde 2006 en Allemagne, mais le sélectionneur lui préfère finalement la polyvalence de Gaël Givet et l'apport d'un deuxième latéral droit, Pascal Chimbonda[33].

Il fait partie de la liste de 20 joueurs que le sélectionneur établit pour le match amical opposant la France à la Bosnie-Herzégovine le 16 août 2006. Cependant, le fait que Lilian Thuram continue en sélection le prive d'une place sur le banc, étant donné qu'à son poste (défenseur central), outre Thuram, peuvent jouer Jean-Alain Boumsong, Julien Escudé, Gaël Givet, William Gallas, et Sébastien Squillaci.

Il fait partie de la liste élargie de Raymond Domenech pour l'Euro 2008 en Suisse et Autriche, mais n'est pas retenu dans les 23[34].

Il retrouve la sélection pour les éliminatoires de la Coupe du Monde 2010, mais vit un calvaire lors du premier match en Autriche (défaite 3-1), durant lequel il marque contre son camp et provoque grossièrement un penalty. Il n'est pas sélectionné pour la Coupe du monde 2010[35].

Le 5 août 2010, Laurent Blanc, nouveau sélectionneur des Bleus, communique une liste de 22 noms pour affronter la Norvège, le 11 août. Philippe Mexès figure parmi les 22[36]. Il est nommé capitaine lors du premier match sous l'ère Laurent Blanc, et est ensuite titularisé pour les quatre premiers matchs des éliminatoires pour l'Euro 2012 contre la Biélorussie, la Bosnie-Herzégovine, la Roumanie et le Luxembourg.

Le 9 février 2011, l'équipe de France affronte le Brésil en amical, Philippe Mexès encore une fois titulaire aux côtés d'Adil Rami réalise une prestation de haut vol et contribue ainsi à la victoire 1-0. Son bon match lui vaudra le titre d'homme du match ainsi que de nombreux éloges de la part des journalistes et de son entraîneur Laurent Blanc[37].

Le 25 mars 2011, il marque son premier but international en reprenant de la tête un coup franc de Samir Nasri lors du match qualificatif pour l'Euro 2012 face au Luxembourg (victoire 2-0)[38].

Philippe Mexès dispute ensuite l'Euro 2012 en tant que titulaire, aux côtés d'Adil Rami, et la France atteint les quarts-de-finale, éliminée par l'Espagne (défaite 2-0)[réf. nécessaire].

Plus d'un an après l'Euro, n'ayant toujours pas été appelé par Didier Deschamps, le successeur de Laurent Blanc, il déclare vouloir « laisser la place aux jeunes » et ainsi mettre un terme à sa carrière internationale[39].

But international[modifier | modifier le code]

Date Lieu Adversaire Résultat Compétition
1. 25 mars 2011 Luxembourg Drapeau : Luxembourg Luxembourg 2-0 Éliminatoires Euro 2012

Statistiques[modifier | modifier le code]

Statistiques de Philippe Mexès au 15 décembre 2014[40]
Saison Club Championnat Coupe(s) nationale(s) Compétition(s)
continentale(s)
Total
Division M B M B C M B M B
1999-2000 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 5 0 1 0 - - - 6 0
2000-2001 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 32 0 4 0 CI 3 0 39 0
2001-2002 Drapeau de la France AJ Auxerre Division 1 30 3 2 0 - - - 32 3
2002-2003 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 34 1 4 0 C1+C3 7+4 0 49 1
2003-2004 Drapeau de la France AJ Auxerre Ligue 1 32 3 8 1 C3 5 0 45 4
Sous-total 133 7 19 1 - 19 0 171 8
2004-2005 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 27 0 6 1 C1 3 0 36 1
2005-2006 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 27 3 7 0 C3 9 0 43 3
2006-2007 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 27 3 7 0 C1 7 0 41 3
2007-2008 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 31 1 5 1 C1 9 0 45 2
2008-2009 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 29 2 3 0 C1 6 0 38 2
2009-2010 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 19 1 4 1 C3 9 0 32 2
2010-2011 Drapeau de l'Italie AS Rome Serie A 22 1 3 0 C1 6 1 31 2
Sous-total 182 11 35 3 - 49 1 266 15
2011-2012 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 14 0 4 0 C1 6 0 24 0
2012-2013 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 25 1 1 0 C1 6 1 32 2
2013-2014 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 22 2 2 0 C1 7 0 31 2
2014-2015 Drapeau de l'Italie AC Milan Serie A 5 0 0 0 - - - 5 0
Sous-total 66 3 7 0 - 19 1 92 4
Total sur la carrière 381 21 61 4 - 87 2 529 27

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

 

En club[modifier | modifier le code]

   

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. La Fiche de Philippe Mexès - Lequipe.fr
  2. Cissé met Auxerre sur orbite FOOTBALL, LIGUE DES CHAMPIONS/BOAVISTA - AUXERRE 0-1. — leparisien.fr
  3. PSG-Auxerre — mai 2003 : finale de coupe de France — psgmag.net
  4. Match Auxerre-Eindhoven: 4e Tour - Coupe de l'UEFA 2003-2004 - Football — eurosport.fr
  5. Mexès signe à Rome — eurosport.fr
  6. TAS: SENTENCE ARBITRALE rendue par le: TRIBUNAL ARBITRAL DU SPORT: Mexès et Roma contre AJ Auxerre
  7. Olivier Jouanneaux: L'agent de Mexès suspendu 6 mois par la Fifa — sport.fr
  8. Philippe Mexès : biographie — france-sports.fr
  9. Les 50 stars de l’Euro 2012 (21) : Philippe Mexès, le retour du grand blond — starstory.fr
  10. Philippe Mexes : ciseau en Ligue des Champions ! — ligue-des-champions.fr
  11. Football - Record, Saison, AS Rome — actualite-sportive.lalibre.be
  12. COUPE D'ITALIE - FINALE, 11/05/2006, Stade: Giuseppe Meazza (San Siro), INTER MILAN (3 - 1) AS ROME
  13. (it) Roma, incubo inglese Il Manchester vince 7-1 — gazzetta.it
  14. (it) Coppa Italia, Roma - Inter 6 - 2 risultato finale
  15. Mexès ‘Il francese’ à Milan — passion-acmilan.com
  16. Football: Philippe Mexes prolonge jusqu'en 2011 avec la Roma — lepoint.fr
  17. AS Rome: le défenseur français Mexès prolonge jusqu'en 2011 — fifa.com
  18. Foot en direct: AS Rome Inter Milan 24 mai 2008 à 21 heures — footendirect.com
  19. Mexès blessé au genou
  20. Milan AC: Philippe Mexès a failli signer au Real Madrid — chronofoot.com
  21. Transfert - Milan AC : Mexès et Taiwo ont signé — rtl.fr
  22. Philippe Mexès détaille les raisons de sa signature au Milan AC — footmercato.net
  23. Le grand jour de Mexès — lequipe.fr
  24. Mexès encore forfait — lefigaro.fr
  25. Mexès opéré ce lundi — lequipe.fr
  26. VIDEO. Retourné acrobatique : Mexès imite Zlatan — leparisien.fr
  27. Nos parrains sportifs — unmaillotpourlavie.com
  28. Fiche Philippe Mexès — rugby.lemonde.fr
  29. Philippe Mexès - UEFA.com
  30. Ménez et Mexès préconvoqués chez les Bleus — fifa.com
  31. FFF: Mexès
  32. Mexès, à la recherche du temps perdu — fifa.com
  33. Mexès, le souffre douleur — sport24.com
  34. Euro 2008 : la liste des 23 Bleus — lefigaro.fr
  35. Karim Benzema, Samir Nasri et Philippe Mexès font leur retour en équipe de France — lejpb.com
  36. Avec Benzema et Ben Arfa
  37. Mexès : « Gagner contre le Brésil, ce n’est pas rien » — rmcsport.fr
  38. Vidéo but Philippe Mexès contre Luxembourg (25/03/2011) — football360
  39. « Mexès renonce aux Bleus et affiche ses nouvelles ambitions », Foot Mercato, 30 juillet 2013.
  40. Statistiques de Philippe Mexès sur footballdatabase.eu

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :