John Sulston

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

John Sulston

Description de cette image, également commentée ci-après

John Sulton

Naissance
Nationalité Drapeau : Royaume-Uni britannique
Champs Biologie moléculaire, biotechnologie
Institutions Sanger Institute, Université de Cambridge
Diplôme Université de Cambridge
Renommé pour Travaux sur le génome et la morphogénèse de Caenorhabditis elegans
Distinctions Prix Nobel de physiologie ou médecine 2002, Prix Prince des Asturies

John E. Sulston, né le au Royaume-Uni, est un biologiste britannique. Il reçoit le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 2002 pour ses travaux fondamentaux sur Caenorhabditis elegans.

Biographie[modifier | modifier le code]

John Sulston obtient sa thèse de chimie au Pembroke College de l'Université de Cambridge à la fin des années 1960. Il part ensuite aux États-Unis faire un post-doc au Salk Institute. Il retourne travailler à Cambridge auprès de Sydney Brenner.

En 2002, il reçoit, avec Sydney Brenner et Robert Horvitz, le Prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur la division cellulaire chez le nématode.

Sulston est un ardent défenseur de la non-brevétabilité des génomes qu'il considère comme un bien commun (une découverte et non une invention) et des questions d'éthique en biologie. En 2007, il prend la direction de l'« Institute for Science, Ethics and Innovation » de l'Université de Manchester.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

John Sulston activement participé au séquençage du génome de C. elegans au sein du Sanger Institute qu'il dirigea de nombreuses années. Au sein de son laboratoire, ses travaux ont essentiellement portés sur la description précise de toutes les divisions cellulaires permettant l'embryogénèse et la morphogénèse du nématode.

Distinctions et honneurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]