Sentier de grande randonnée 10

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis GR10)
Aller à : navigation, rechercher
GR 10
Image illustrative de l'article Sentier de grande randonnée 10
Le lac de Gaube (Hautes-Pyrénées).
Localisation Cordillère pyrénéenne
Payant
Désignation D'Hendaye à Banyuls
Type Sentier de grande randonnée Balisage blanc-rouge
Longueur 870 km
Points de départ Hendaye
Banyuls-sur-Mer
Altitude maximale Col de la Hourquette d'Ossoue
(2 734 m)
Saison de mi-juin à fin octobre[réf. nécessaire]

Le sentier de grande randonnée 10 ou GR 10 est un sentier de grande randonnée français qui traverse la chaîne des Pyrénées, reliant la mer Méditerranée à l'océan Atlantique.

Présentation[modifier | modifier le code]

D'Ouest en Est, il commence par grimper les flancs des collines du Pays basque depuis Hendaye au bord de l'océan Atlantique, sur la Côte basque, puis rejoint la mer Méditerranée à Banyuls-sur-Mer sur la Côte Vermeille.

Alternant la piste forestière, la route et le sentier de montagne, il permet au randonneur la découverte complète de ce massif.

Pour le parcours complet, un randonneur doit, en moyenne, compter une cinquantaine de jours, quelques petites variantes pouvant rallonger ou raccourcir la distance totale.

Le plus haut col emprunté par cet itinéraire est celui de la Hourquette d'Ossoue dans le massif du Vignemale (Hautes-Pyrénées) à 2 734 m d'altitude.

Le GR 10 a un jumeau, le GR 11, qui est son équivalent sur le versant sud (Espagne) ; le GR 10 est entièrement situé en France.

Historique[modifier | modifier le code]

Départ du GR 10, à Hendaye.

Hendaye – Saint-Jean-Pied-de-Port[modifier | modifier le code]

Une première étude de ce tronçon a été réalisée dès 1965 par le bureau de Biarritz du Touring club de France par Claude Breguet, avec l'aide de Jean Gayon et Charles Etchepare. Le balisage débute avec la participation des Scouts de France et des Routiers de Bayonne. Cette portion occidentale du GR 10 ne donne alors lieu à aucune publication et tombe dans l'oubli.

En 1968, Charles Etchepare guide de la Pierre Saint-Martin à l'océan l'équipe de Georges Véron (fondateur de la Haute randonnée pyrénéenne) qui effectue sa première traversée intégrale de la chaîne.

Au printemps 1972, ces deux hommes proposent de réétudier le tronçon HendayeSaint-Jean-Pied-de-Port et de le compléter jusqu'à Larrau. À la fin de 1972, ils balisent en 11 journées consécutives les 130 km du parcours.

Une première édition du guide du GR 10 en Pays basque est publiée en 1973, et donne lieu par la suite à de nombreuses rééditions, suite aux modifications de tracés et améliorations apportées pour s'éloigner des secteurs goudronnés, de plus en plus envahissants.

Pyrénées centrales[modifier | modifier le code]

Dans les Hautes-Pyrénées et l'Ouest de la Haute-Garonne, le GR 10 a été créé en 1963 ; la cheville ouvrière en a été Jean Adisson. L'itinéraire est aujourd'hui toujours entretenu par des bénévoles avec l'aide du Conseil général des Hautes-Pyrénées, sauf dans l'emprise du Parc national et de la réserve naturelle nationale du Néouvielle où les interventions sont menées par les services du Parc national des Pyrénées. Dans le Parc national aussi, ce sont les bénévoles de la fédération française de randonnée pédestre qui assurent le léger entretien et le balisage.

Pyrénées-Orientales[modifier | modifier le code]

Le GR 10 quitte l'Ariège de Mérens-les-Vals via le lac de Lanoux, Les Bouillouses, Superbolquère, Planès-en-Cerdagne, traverse le Conflent par le massif du Canigou Grand site de France par Carançà, Mantet, Mariailles, Cortalets, Estanyol, pour se rendre en Vallespir Batère, Arles-sur-Tech, Montalbà, puis devient frontalier dans les Albères La Selva, Le Perthus, La Tagnarède, jusqu'à la côte Vermeille, la tour Madeloc et arrive à Banyuls-sur-Mer.

Patrimoine et sites remarquables[modifier | modifier le code]

On peut notamment citer :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]