Peyragudes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Station de sports d'hiver de Peyragudes
Vue aérienne de la station.
Vue de Peyragudes
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Haute-Garonne
Commune Gouaux-de-Larboust (31)
Germ (65)
Site web www.peyragudes.com
Géographie
Coordonnées 42° 47′ 05″ Nord 0° 27′ 35″ Est / 42.784623182574, 0.45961907737396 ()  
Massif Pyrénées
Altitude 1610 m
Altitude maximum 2261 m
Altitude minimum 1458 m
Ski alpin
Remontées
Nombre de remontées 17
Télésièges 9
Téléskis 6
Pistes
Nombre de pistes 50
     Noires 4
     Rouges 17
     Bleues 21
     Vertes 4
Total des pistes 60 km
Installations
Nouvelles glisses
half-pipe, boardercross, handrails
Neige artificielle
Canons 180
Superficie 15 km

Géolocalisation sur la carte : France

(Voir situation sur carte : France)
Peyragudes

Peyragudes est une station de sports d'hiver des Pyrénées située dans les départements des Hautes-Pyrénées et de la Haute-Garonne en région Midi-Pyrénées.

Cette station réunit depuis 1988 les stations de Peyresourde (versant Hautes-Pyrénées) et des Agudes (versant Haute-Garonne). Un de ses attraits est précisément cette double exposition. On peut passer entre ces deux versants par le col de la Flamme, ou le haut de la station.

Pistes et remontées mécaniques[modifier | modifier le code]

50 pistes :

  • 5 pistes vertes
  • 21 pistes bleues
  • 20 pistes rouges
  • 4 pistes noires

17 remontées mécaniques

  • 9 télésièges dont 4 débrayables (3 TSD 6 et 1 TSD4)
  • 6 téléskis
  • 2 tapis

C'est un endroit où les débutants peuvent apprendre le ski facilement, avec des pistes baby, des téléskis et télésièges pour débutants. Il y a des œufs (bosses serrées), un snowpark, un Boardercross, des compétitions organisées…

Compétitions[modifier | modifier le code]

Cyclisme[modifier | modifier le code]

  • Le 20 juin 2010, la station servit à l'arrivée de la troisième étape de la Route du Sud, un contre-la-montre de 16,4 km parti de Loudenvielle jusqu'à la station par une nouvelle route récemment construite. David Moncoutié fût le plus rapide dans cet exercice[1].
  • Le 19 juillet 2012, la station fut l'arrivée de la 17ème étape du Tour de France 2012. Alejandro Valverde, échappé, remporta l'étape de justesse[2], bénéficiant d'un concours de circonstance favorable: Christopher Froome, qui paraissait le plus fort et qui avait tenté d’attaquer dans les derniers kilomètres pour s’adjuger l’étape, avait pour consigne d'attendre son leader Bradley Wiggins, moins fort que lui en montagne et qui n’avait pu le suivre[3].
  • Le 8 septembre 2013, la station était l'arrivée de la 15ème étape de la Vuelta 2013. Au terme de cette étape, c'est Alexandre Geniez qui s'imposait en échappée avec plus de trois minutes d'avance sur le groupe des favoris. Alexandre Geniez avait faussé compagnie à son compagnon d'échappée dans la descente du port de Balès.

Longboard, longskate et luge[modifier | modifier le code]

  • Du 9 au 12 juillet 2008 : Peyragudes a accueilli le championnat du monde de descente
  • Du 9 au 12 août 2012 : Peyragudes a accueilli une manche du championnat de France et du monde de descente[4] : "Peyragudes Never Dies"
  • Du 8 au 11 août 2013 : Peyragudes accueillera étape du championnat de France de Descente 2013 et étape de la Coupe du Monde IDF : "Peyragudes Never Dies"[5]

Commerce[modifier | modifier le code]

On y trouve un self-bar (sur les pistes) des snack-bars, restaurants, chalets, location de skis, snowboard, patinettes. Un endroit adapté aux sorties de groupes (scolaires, clubs…).

Anecdote[modifier | modifier le code]

En 1997, la station a servi de lieu de tournage[6] pour le prélude du 18e James Bond, Demain ne meurt jamais, censé se passer dans le Caucase. James Bond y est infiltré pour espionner une vente d'armes à des terroristes, sur un altiport. Il s'échappe en avion de chasse, in extremis, avant qu'un missile mer-sol lancé par la Royal Navy ne détruise le site.

Pour l'occasion, la production du film a passé un contrat avec EDF afin d'enterrer plusieurs kilomètres de lignes à haute-tension.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. http://www.lequipe.fr/Cyclisme-sur-route/Actualites/Moncoutie-au-pouvoir/116165
  2. http://www.ladepeche.fr/article/2012/07/19/1403365-tour-de-france-la-17eme-etape-bagneres-peyragudes-en-direct.html
  3. http://www.rfi.fr/sports/20120719-alejandro-valverde-le-retour-banni
  4. http://www.e-adrenaline.fr/urbain/actualites/peyragudes-reunit-longskate-luge-et-roller-durant-quatre-jours/766
  5. http://www.peyragudesneverdies.com/fr/event-info/schedule/
  6. http://www.ina.fr/art-et-culture/cinema/video/TLC9705061110/james-bond-a-peyragudes.fr.html

Sur les autres projets Wikimedia :

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]