Azet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Azet
Image illustrative de l'article Azet
Blason de Azet
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Midi-Pyrénées
Département Hautes-Pyrénées
Arrondissement Bagnères-de-Bigorre
Canton Vielle-Aure
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Vallée d'Aure
Maire
Mandat
Jean-Michel Carrot
2008-2014
Code postal 65170
Code commune 65058
Démographie
Gentilé Azetois-Azetoise
Population
municipale
158 hab. (2011)
Densité 5,9 hab./km2
Géographie
Coordonnées 42° 48′ 41″ N 0° 21′ 09″ E / 42.8114, 0.3525 ()42° 48′ 41″ Nord 0° 21′ 09″ Est / 42.8114, 0.3525 ()  
Altitude Min. 1 055 m – Max. 3 020 m
Superficie 26,63 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte administrative des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Azet

Géolocalisation sur la carte : Hautes-Pyrénées

Voir sur la carte topographique des Hautes-Pyrénées
City locator 14.svg
Azet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Azet

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Azet

Azet est une commune française, située dans le département des Hautes-Pyrénées en région Midi-Pyrénées.

Géographie[modifier | modifier le code]

Cette commune se situe dans les Pyrénées sur un plateau assez vaste et traversé par un petit cours d'eau, la Mousquère, lequel traverse du sud au nord et de l'est à l'ouest, et va se jeter dans la rivière Neste de la vallée d'Aure, en dessous de Vielle. La place publique se situe à 1 172 mètres d'altitude, au croisement de la vallée d'Aure et du Louron par le col d'Azet. La commune est limitée au sud par des montagnes escarpées qui bornent l'Espagne. À l'est par une haute colline, appelée Serre, qui borne les communes d'Adervielle, Génost et Louron. Au nord, elle est limitée par les montagnes des communes de Estensan, Camparan, Grailhen et Gouaux. À l'ouest, elle est délimitée par des montagnes et des terres arables des communes d'Ens et de Bourisp.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes d’Azet
Bourisp,
Estensan
Camparan Grailhen
Ens Azet Adervielle-Pouchergues
Saint-Lary-Soulan Génos

Climat[modifier | modifier le code]

Azet subit un climat montagnard avec des températures élevées l'été.

Toponymie[modifier | modifier le code]

L'étymologie probable du nom est Adet, adou, ados, âne, asou, Azet. C'est-à-dire le lieu où l'on pouvait arriver autrefois qu'à dos d'âne et dont le terrain ne s'exploite qu'à dos d'âne ou de chevaux[1].

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason Blasonnement :
D'azur au sapin au naturel sur une terrasse de sinople, accosté de deux ânes de sable, accompagné en chef d'une croisette d'argent[2].
Commentaires : * Il y a là non-respect de la règle de contrariété des couleurs : ces armes sont fautives.

Histoire[modifier | modifier le code]

Peu d'éléments permettent de retracer l'origine du village si ce n'est l'église qui date du quatrième quart du XIIe siècle[3]. En 1887, le village possédait deux écoles primaires. Les ressources du village provenaient principalement du pastoralisme avec l'élevage de bêtes à laine, vaches, chevaux et ânes, mais aussi de la culture agricole comme le froment, le seigle, le méteil, l'orge, le sarrasin ou millet carré (mimourou), haricots, pois, fèves, pomme de terre, navets, lin choux, foin et regain[4].

Les loisirs consistait dans la chasse à l'izards. À partir des années 1880, la population décroit à cause des vagues de fièvre typhoïde pour l'année 1886-1887 et l'exode rural des populations jeunes[5].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2014 Jean-Michel Carrot PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 158 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].
           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
406 398 430 491 480 505 471 500 505
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
465 476 437 438 413 412 386 411 402
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
401 416 415 275 260 243 228 198 190
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2008 2011
185 174 163 146 135 146 159 163 158
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Église Notre-Dame de l'Assomption
  • Église Notre-Dame de l'Assomption de la fin du XIIe siècle. Récemment, des peintures murales de la seconde moitié du XVe siècle. L'église est inscrite au titre des monuments historiques par arrêté le 6 octobre 1995[3].
Le village d'Azet

La Maison pyrénéenne du pastoralisme[modifier | modifier le code]

Azet représente un village symbole de l'activité pastorale accueillant la Maison pyrénéenne du pastoralisme. Né du dynamisme des élus locaux et des techniciens du Centre des ressources pastorales et de gestion de l'espace des Hautes-Pyrénées, le projet a pour vocation de présenter les enjeux économiques, environnementaux et sociaux du pastoralisme. Cette Maison pyrénéenne du pastoralisme, consacrée à l'activité pastorale, sensibilise les visiteurs aux enjeux que représente cette activité et se veut un outil de développement pour ses professionnels.

La Maison est un centre d'accueil touristique, pédagogique et de communication sur le pastoralisme et la montagne qui produit… un lieu de promotion sur ce que la montagne donne à ceux qui n'y sont pas, espace consacré aux métiers liés au pastoralisme à l'échelle de l'espace pyrénéen.

Pierre angulaire de l'établissement, un musée retrace l'histoire et l'évolution du pastoralisme en France et dans le monde. Deux points Internet, un centre de documentation et des salles de réunion et de vidéoprojection complètent ce dispositif, qui est également ouvert à la coopération transfrontalière par le biais de projets communs, notamment avec le Mali, l'Espagne et le Portugal[8].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]