Fegersheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Fegersheim
L'église Saint-Maurice.
L'église Saint-Maurice.
Blason de Fegersheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Strasbourg-Campagne
Canton Geispolsheim
Intercommunalité Communauté urbaine de Strasbourg
Maire
Mandat
Thierry Schaal
2014-2020
Code postal 67640
Code commune 67137
Démographie
Gentilé Fegersheimois, Fegersheimoises
Population
municipale
5 449 hab. (2011)
Densité 872 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 29′ 29″ N 7° 40′ 52″ E / 48.49138889, 7.68111111 ()48° 29′ 29″ Nord 7° 40′ 52″ Est / 48.49138889, 7.68111111 ()  
Altitude Min. 142 m – Max. 149 m
Superficie 6,25 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Fegersheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Fegersheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fegersheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fegersheim

Fegersheim est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace. « Feg » est une appellation familière pour désigner la ville.

Géographie[modifier | modifier le code]

Fegersheim est situé en France à 12 km au sud de Strasbourg, entre l'Andlau, la Scheer et l'Ill.

Histoire[modifier | modifier le code]

La découverte de tombes datant du IIIe siècle avant J-C, atteste une occupation du site dès l'époque celtique.

Fergersheim est cité pour la première fois au XIe siècle, le couvent des bénédictines d'Eschau y possédant une importante propriété. Fegersheim et son annexe Ohnheim appartiennent successivement comme fief épiscopal aux Ochsenstein, Hanau-Lichtenberg et Rathsamhausen qui en sont seigneurs jusqu'à la Révolution.

En 1680, la cour du Roi-Soleil, suivi de Bossuet et de Mme de Maintenon, séjourne à Fegersheim, où elle attend Marie Christine de Bavière, future épouse du Grand Dauphin.

Ce sont cinq jours de fêtes éblouissantes et de réjouissances publiques. Village traditionnellement agricole, Fegersheim devient un centre de plus en plus attractif à la fin du XIXe siècle.

En 1933 s'y installe la première entreprise, Cajofé, une fabrique de jouets. En 1962, la municipalité aménage une des premières zones industrielles du secteur pour fournir des emplois sur place. Cette zone n'a cessé de se développer depuis ce temps. Avec la construction, à proximité, du contournement de Strasbourg et la facilité d'accès, l'avenir devrait permettre à la ville de s'affirmer au sein de la communauté urbaine de Strasbourg...

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Fegersheim

Les armes de Fegersheim se blasonnent ainsi :
« D'or au phi lettre capitale grecque de sable. »[1].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

En 2010, la commune de Fegersheim a été récompensée par le label « Ville Internet @@ »[2].

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours René Lacogne[3]    
2001 2008 René Lacogne    
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 449 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 029 1 051 1 219 1 459 1 473 1 758 1 771 1 873 1 803
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 824 1 852 1 938 1 883 1 823 1 895 1 829 1 799 1 782
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 764 1 764 1 717 1 634 1 804 1 919 1 936 1 829 1 857
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
2 153 2 350 2 900 3 646 3 953 4 533 4 846 5 104 5 314
2011 - - - - - - - -
5 449 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • Paroisse catholique.
  • Église Saint-Maurice et l'orgue de Wegmann / Stoehr de 1842 restauré en 1996[6].

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Dynastie des marchands d'art Wildenstein : Nathan Wildenstein (11/11/1851 à Fegersheim - 1934), le grand-père, Georges Wildenstein (1892-1963), le père, et Daniel Wildenstein le fils.

Sports[modifier | modifier le code]

  • Le village a un club de basket, le CSSA Ohnheim (www.cssa-basket.fr).
  • Un club de football est aussi présent dans le village (csfegersheim.footeo.com).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :