Drusenheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Drusenheim
Vue de la villa Wenger, siège de la communauté de communes de l'espace rhénan.
Vue de la villa Wenger, siège de la communauté de communes de l'espace rhénan.
Blason de Drusenheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin (Strasbourg)
Arrondissement Haguenau
Canton Bischwiller
Intercommunalité C.C. de l'Espace Rhénan
Maire
Mandat
Jacky Keller
2014-2020
Code postal 67410
Code commune 67106
Démographie
Gentilé Drusenheimois(es)
Population
municipale
5 100 hab. (2014)
Densité 324 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 45′ 46″ N 7° 57′ 09″ E / 48.76277778, 7.952548° 45′ 46″ Nord 7° 57′ 09″ Est / 48.76277778, 7.9525  
Altitude Min. 119 m – Max. 128 m
Superficie 15,73 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Drusenheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Drusenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Drusenheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Drusenheim
Liens
Site web www.drusenheim.fr

Drusenheim est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Située sur l'axe ferroviaire Strasbourg - Lauterbourg, Drusenheim est une petite ville de l'Alsace au bord du Rhin. Elle est une étape sur la Véloroute Rhin EV 15 (1 320 km) qui relie la source du Rhin, située à Andermatt en Suisse, à son embouchure à Rotterdam.

Drusenheim est reliée par un bac sur le Rhin à Greffern sur la rive allemande.

Histoire[modifier | modifier le code]

Drusenheim aurait été un des nombreux châteax-forts que Drusu, fils de l' impératrice Livie, construisit le long du Rhin pour arrêter les incursions des Germains. Ce village figure sur la charte de donation concédée en 758 par le comte Ruthard à l'abbae de schwartzach. Celle-ci sut y conserver jusqu'à la Révolution le patronage et la dime, elle y jouissait aussi des droits castrensiens de l'ancien Brughof. Drusenheim qui faisait partie dans le Comté de Hanau-Lichtenberg du bailliage d'Offendorf, embrassa la Réforme en 1570 et redevint catholique en 1687[1].

  • Drusenheim appartenait à la prévôté d'Offendorf, subdivision du Comté de Hanau-Lichtenberg.
  • En 1571, sur ordre du comte de Hanau-Lichtenberg, Drusenheim adopte le protestantisme.
  • En 1685, Drusenheim abjure le protestantisme.
  • Drusenheim fut fortifiée par l'architecte militaire Jean Maximilien Welsch, qui est commandant en 1705.
  • 1735 : Drusenheim et la prévôté d'Offendorf reviennent par héritage au landgrave de Hesse-Darmstadt.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Drusenheim

Les armes de Drusenheim se blasonnent ainsi :
« Parti : au premier coupé au I d'or aux trois chevrons de gueules et au II d'azur au lion couronné d'or lampassé de gueules, au second d'or au globe d'azur cerclé et croiseté du champ. »[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

  • Maire sortant : Jacky Keller (UMP)
  • 23 sièges à pourvoir au conseil municipal (population légale 2011 : 5 088 habitants)
  • 6 sièges à pourvoir au conseil communautaire (CC Espace Rhénan)
Résultats de l'élection municipale des 23 et 30 mars 2014 à Drusenheim[3]
Tête de liste Liste Premier tour Second tour Sièges
Voix % Voix % CM CC
Jacky Keller * UMP 1 249 45,40 1 363 51,04 23 5
Marcel Vierling DVD 775 28,17 661 24,75 3 1
Véronique Steinmetz DVG 727 26,42 646 24,19 3
Inscrits 4 134 100,00 4 134 100,00
Abstentions 1 311 31,71 1 383 33,45
Votants 2 823 68,29 2 751 66,55
Blancs et nuls 72 2,55 81 2,94
Exprimés 2 751 97,45 2 670 97,06
* Liste du maire sortant

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Le maire actuel de Drusenheim est Jacky Keller depuis mars 2001. Il succède à Pierre Schott qui était en fonction de 1965 à 2001. En 2014, il est réelu pour un troisième mandat consecutif avec une large majorité.

Liste des maires successifs de Drusenheim depuis 1800
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 en cours Jacky Keller UMP cadre dirigeant retraité
1965 mars 2001 Pierre Schott RPR Directeur de collège retraité
1947 1969 Alexandre Huck PCF  
1946 1947 Eugène Schmitt PCF  
1945 1946 Joseph Schiff PCF  

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 5 088 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
850 528 898 1 511 1 572 1 666 1 616 1 720 1 848
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
1 562 1 606 1 723 1 649 1 703 1 616 1 687 1 603 1 625
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 711 1 868 1 946 1 993 2 100 2 298 2 405 2 060 2 454
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
2 907 3 335 3 827 4 309 4 363 4 723 4 921 5 046 4 990
2011 - - - - - - - -
5 088 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique


Le 14 décembre 1819, Drusenheim comptait 1 495 âmes. La famille la plus présente alors est la famille Gabel, qui est présente dans 17 foyers du village. Les Gabel étaient déjà présents en 1680, tout comme d'autres et parmi eux les Klein, Beninger, Kormann, Hoch, Eichler, Gumbel, Schwoob, Gless ou Veith.

Événements et fêtes[modifier | modifier le code]

  • Fin du mois de septembre:messti du village.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L'Église Saint-Mathieu (saint patron de Drusenheim) construite en 1839.
  • La mairie construite en 1822. Il s'agit du plus vieux bâtiment de Drusenheim encore en activité.
  • Le pôle culturel qui s’étend sur trois niveaux et deux demi-niveaux, offrant 2600 m² d’installations modernes dans une architecture épurée.
  • Les rives du Rhin, lieu touristique et de détente (pavillon du Rhin).
  • La gare construite et mise en service en 1876.

Associations et organisations[modifier | modifier le code]

Drusenheim comporte de nombreuses associations sportives tel que le foot, le basket ou encore le tennis qui font partie de la vie communale depuis longtemps. Mais l'organisation la plus importante de la commune reste la musique municipale dotée du plus grand budget associatif et acceuillant plus de 100 élèves dans différentes formations instrumentales.

L'orchestre d'harmonie[modifier | modifier le code]

Constituée d’une cinquantaine de musiciens, l'orchestre d'harmonie regroupe les instruments de la famille des bois, des cuivres et des percussions. Les musiciens sont pour la plupart issus de l'école de musique[6].

L'orchestre d'harmonie représente la formation musicale haute de la ville de Drusenheim. En être membre est considéré comme un honneur et un grand privilège.

L'orchestre des jeunes[modifier | modifier le code]

Composé des instruments de la famille des bois, cuivres et percussions, l’orchestre des jeunes est une véritable ouverture à l’apprentissage de la musique en groupe, de l’orchestre d’harmonie, de l’évolution au milieu de personnes de diverses origines, de la tolérance, du respect des autres et de la vie associative[7].

L'orchestre des jeunes représente la formation basse de la ville.

Avantages de l'orchestre d'harmonie[modifier | modifier le code]

De nombreux avantages sont accordés aux musiciens de l'orchestre d'harmonie et aux musiciens de l'orchestre des jeunes tel que des places réservés (VIP) lors des concerts, des entrées gratuites lors de spéctacles, des réductions financières sur les tarifs de l'école de musique.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Roland Wagner (1955), ancien international de football, né à Drusenheim.
  • Cyrille Schott (1950), préfet, né à Drusenheim.
  • Jacques Gachot (1885-1954) : artiste-peintre, dessinateur alsacien, membre du célèbre Groupe de Mai[8].

Jumelage[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Lien externe[modifier | modifier le code]