Fay-aux-Loges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Fay.
Fay-aux-Loges
La mairie
La mairie
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Canton Châteauneuf-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes des Loges
Maire
Mandat
Anne Besnier
2008-2014
Code postal 45450
Code commune 45142
Démographie
Gentilé Fayciens[1]
Population
municipale
3 383 hab. (2011)
Densité 128 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 55′ 46″ N 2° 08′ 25″ E / 47.9294444444, 2.14027777778 ()47° 55′ 46″ Nord 2° 08′ 25″ Est / 47.9294444444, 2.14027777778 ()  
Altitude Min. 102 m – Max. 126 m
Superficie 26,48 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Fay-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Fay-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Fay-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Fay-aux-Loges
Liens
Site web www.mairie-fayauxloges.fr

Fay-aux-Loges est une commune française, située dans le département du Loiret en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Fay-aux-Loges et des communes limitrophes.

La ville est située à une vingtaine de kilomètres au nord-est d'Orléans en lisière de la forêt d'Orléans et sur le canal d'Orléans à 50 km en aval de Montargis.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Hameau de Nestin rue des maison paves

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Trainou Sully-la-Chapelle Rose des vents
Donnery N Vitry-aux-Loges
O    Fay-aux-Loges    E
S
Mardié Jargeau Châteauneuf-sur-Loire

Histoire[modifier | modifier le code]

Les projets d'aménagements des zones d'activités ont été à l'origine d'opérations de diagnostics archéologiques réalisées par l'Institut national de recherches archéologiques préventives. L'un, au lieu-dit L'Evangile a permis la découverte de vestiges d'un habitat gallo-romain. L'autre, à La Loge Cognet a permis de localiser quelques fosses creusées dans le sable, et contenant des poteries du premier Âge du Fer ou période de Hallstatt. Ces travaux ont également permis la découverte d'une installation datée de la fin du Moyen Âge, XVe siècle, avec entre autres un puits, un four de potier et de très nombreux tessons permettant de restituer les formes céramiques produites.[réf. nécessaire]

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2008 en cours Anne Besnier PS Ingénieur

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Fay-aux-Loges.

En 2011, la commune comptait 3 383 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 053 1 111 1 062 1 111 1 271 1 380 1 446 1 613 1 678
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 752 1 758 1 777 1 746 1 787 1 849 1 890 1 810 1 668
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 571 1 626 1 613 1 398 1 479 1 542 1 469 1 521 1 536
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 601 1 635 1 662 2 135 2 597 3 023 3 067 3 104 3 339
2011 - - - - - - - -
3 383 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Monument aux morts.
L'église Notre-Dame
  • L'usine élévatrice pour le canal d'Orléans dont la façade et la cheminée sont classées aux monuments historiques.
  • La piscine découverte, construite en 1968 et ouverte au public en 1969. La piscine a été fermée en 1999 pour non-conformité à la règlementation en vigueur, elle a donc subi d'importants travaux de réhabilitation et fut rouverte en 2003. Deux bassins sont accessibles : le grand (25 x 12,5 m) d'une profondeur de 1,80 à 3,20 m, et le petit (12,5 x 12,5 m) d'une profondeur de 0,60 à 1,20 m[4].
  • La commune est située dans la zone de protection spéciale forêt d'Orléans du réseau Natura 2000[5].
  • Bief et écluse de Donnery du canal d'Orléans.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Depuis 2013, Fay-aux-Loges est jumelée avec la commune de Radicofani, commune italienne de la province de Sienne dans la région Toscane en Italie.

Culture[modifier | modifier le code]

Les spécialités du village sont le miel et les beignets d'acacias. Le cinémobile s'installe une fois par mois sur la commune de Fay-aux-Loges.

Depuis 2011, Fay-aux-Loges accueille une école Montessori 3-6 et 6-12 ans, appelée école de l'Arbre Enchanté.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gentilés des communes du Loiret », sur www.habitants.fr (consulté le 3 mars 2010)
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  4. La piscine de Fay-aux-Loges sur le site de la commune
  5. « Natura 2000 : Fiche du site FR2410018 forêt d'Orléans », sur natura2000.environnement.gouv.fr, Ministère de l'écologie et du développement durable (consulté le 16 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]