Bouzy-la-Forêt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Bouzy
Bouzy-la-Forêt
L'église du monastère Notre-Dame.
L'église du monastère Notre-Dame.
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Canton Châteauneuf-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes des Loges, SIVOM du collège des Bordes
Maire
Mandat
François Daubin
2014-2020
Code postal 45460
Code commune 45049
Démographie
Gentilé Bulzaciens
Population
municipale
1 226 hab. (2011)
Densité 33 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 51′ 08″ N 2° 22′ 46″ E / 47.8522222222, 2.3794444444447° 51′ 08″ Nord 2° 22′ 46″ Est / 47.8522222222, 2.37944444444  
Altitude Min. 113 m – Max. 142 m
Superficie 37,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Bouzy-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Bouzy-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Bouzy-la-Forêt

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Bouzy-la-Forêt
Liens
Site web www.bouzylaforet.fr

Bouzy-la-Forêt est une commune française, située dans le département du Loiret en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Superficie : 3 747 hectares dont 1 770 hectares de forêt domaniale et 590 hectares de bois particuliers.

Nature du sol : Argilo-siliceuse ou silico-argileuse suivant la proportion des constituants.

Altitude moyenne de 125 à 132 m., point culminant à 150 m (le Chalet). De nombreux étangs : Le Grand Etang, l'Etang des Planches, le Petit Etang, sont situés bout à bout...Le Grand Etang, fort pittoresque, possède en son milieu un Îlot contenant les tombes de Joseph Vion et de sa compagne Émilie Gaigne.

Situation géographique : Situé sur la route de Bellegarde à Sully-sur-Loire, à 13 km de Châteauneuf, 40 km d'Orléans, 12 km de Lorris, 10 km de Sully. Les communes limitrophes sont Châtenoy, Vieilles-Maisons, Bray-en-Val, Saint-Aignan-des-Gués et Saint-Martin d'Abbat. Au sud, Bouzy est bordé par la petite rivière le Saint-Laurent qui se jette dans la Bonnée, et à l'ouest par le ruisseau du Millourdin.

Rose des vents Rose des vents
N
O    BOUZY-LA-FORÊT    E
S
Carte de la commune de Bouzy-la-Forêt et des communes limitrophes

Histoire[modifier | modifier le code]

Les chartes de l'abbaye de Fleury à Saint-Benoît-sur-Loire mentionnent pour Bouzy le mot Bulzacium, nom du premier occupant romain qui y fonde une colonie, d'où le nom de Bulzaciens pour les habitants de Bouzy-la-Forêt.

À l'époque gallo-romaine, il existait au lieu-dit le Mesnil-Bretonneux (4 km au sud-ouest de bourg et à 500 m à l'ouest du Grand Etang), un théâtre en forme de fer à cheval qui pouvait accueillir de 500 à 600 spectateurs. À peu de distance se trouvaient également des thermes. L'emplacement en est signalé par la remontée de moellons et de fragments de tuiles lors des labours. Noter également la découverte de deux trésors, dont l'un en bordure de la voie Orléans-Auxerre et que l'on a estimé enfoui lors des invasions de 275 - l'autre trésor restant non localisé[1].

"La terre de Bouzy relevait de l'évêque d'Orléans qui, en 1179, la cédait à l'abbaye de Saint-Benoît. Le lieu-dit Méry était un fief considérable; il y avait un château fort dont il ne reste plus trace. À la Révolution, il était devenu la propriété de l'abbaye de la Grande Sauve de Bordeaux à qui le dernier châtelin l'avait donné."[2]

Depuis le 25 février 1932, Bouzy a rajouté « la Forêt » à son nom, afin de ne pas faire confusion avec Bouzy dans la Marne[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 1995 en cours François Daubin DVG Enseignant
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Démographie de Bouzy-la-Forêt.

En 2011, la commune comptait 1 226 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
470 406 391 475 502 572 536 598 682
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
672 726 794 828 868 903 909 931 869
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
850 744 751 670 700 682 610 717 628
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
582 525 541 719 766 864 1 023 1 117 1 206
2011 - - - - - - - -
1 226 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[4] puis Insee à partir de 2004[5].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

  • Jean Lescure y a régulièrement résidé et écrit une part de son œuvre du début des années 1960 à sa mort.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Les théâtres ruraux des Carnutes et des Sénons : leur implantation et leurs rapports avec la Civitas. Mme F. Dumasy. Dans Revue archéologique du Centre de la France, 1974, Vol. 13, n°13-3-4, pp. 195-218.
  2. Dictionnaire historique & biographique illustré du Loiret de Maurice PIGNARD-PEGUET 1917
  3. Site officiel de la commune. depuis le 01/01/2012
  4. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  5. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2011
  6. « Histoire », sur www.benedictines-bouzy.com (consulté le 28 avril 2011)
  7. « Natura 2000 : Fiche du site FR2410018 forêt d'Orléans », sur natura2000.environnement.gouv.fr, Ministère de l'écologie et du développement durable (consulté le 16 juin 2010)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :