Beaune-la-Rolande

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Beaune (homonymie).
Beaune-la-Rolande
Vue générale de la ville depuis la route de Pithiviers.
Vue générale de la ville depuis la route de Pithiviers.
Blason de Beaune-la-Rolande
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Pithiviers
Canton Beaune-la-Rolande
Intercommunalité Communauté de communes du Beaunois
Maire
Mandat
Claude Renucci
2014-2020
Code postal 45340
Code commune 45030
Démographie
Gentilé Beaunois[1]
Population
municipale
1 997 hab. (2011)
Densité 97 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 04′ 14″ N 2° 25′ 48″ E / 48.0705555556, 2.4348° 04′ 14″ Nord 2° 25′ 48″ Est / 48.0705555556, 2.43  
Altitude Min. 91 m – Max. 119 m
Superficie 20,55 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Beaune-la-Rolande

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Beaune-la-Rolande

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Beaune-la-Rolande

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Beaune-la-Rolande

Beaune-la-Rolande est une commune française située dans le département du Loiret en région Centre.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La majorité des historiens pensent que Beaune vient de Belenus, dieu gaulois correspondant à Apollon chez les Grecs.

L'actuelle dénomination officielle a été instaurée en 1823, remplaçant Beaune, appellation qui subsiste encore, de façon relativement marginale, dans le langage courant.

Contrairement à ce que l'on pourrait penser, le nom de Beaune-la-Rolande ne vient pas de la rivière qui traverse la ville. À l'inverse, ce serait la ville qui aurait nommé le cours d'eau (après 1823 donc).

La ville tiendrait ce nom de la dénomination Beaune-le-Roland, du nom d'un des premiers seigneurs de la cité.

Il a existé, de façon très marginale, une désignation d'usage Beaune-en-Gâtinais, qui a presque totalement disparu après 1823 (il existait encore il y a peu un panneau indicateur à ce nom).

Les communes anciennement homonymes étaient Beaune (Côte-d'Or), Beaune-d'Allier (Allier) et Beaune-sur-Arzon (Haute-Loire).

Géographie[modifier | modifier le code]

Beaune-la-Rolande se situe à 98 km au sud de Paris, 51 km au nord-est d'Orléans, 26 km au nord-ouest de Montargis et 19 km au sud-est de Pithiviers.

La cité se trouve à l'extrémité ouest de la région naturelle du Gâtinais, à proximité de la forêt d'Orléans et de la limite est de la Beauce.

Le territoire de la commune comprend très peu de relief si l'on excepte l'intérieur de la ville et le lieu-dit « La Montagne » au sud.

La rivière Rolande qui prend sa source à quelques kilomètres traverse la ville avant de se jeter dans Le Fusain à Corbeilles-en-Gâtinais.

Transports[modifier | modifier le code]

Beaune-la-Rolande est desservie par plusieurs lignes du réseau d'autocars interurbains Ulys :

  • Ligne 11 : Montargis-Pithiviers, correspondances SNCF et TransilienLigne R du Transilien à la gare de Montargis ;
  • Ligne 14 : Malesherbes-Montargis, correspondances SNCF et TransilienLigne R du Transilien à la gare de Montargis et (RER) (D) à la gare de Malesherbes ;
  • Ligne 17 : Beaune-la-Rolande-Orléans, correspondances SNCF à la gare d'Orléans.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Romainville, Foncerive, Vergonville, Orme, Le Bois de la Leu, Marcilly, Jarisoy, Les Saules.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Carte de la commune de Beaune-la-Rolande et des communes limitrophes

Histoire[modifier | modifier le code]

Préhistoire[modifier | modifier le code]

Des traces d'un habitat néolithique sont attestées dans les environs de la ville. Le site de Beaune-la-Rolande se trouve ensuite sur le territoire de la tribu gauloise des Sénons. Selon certaines hypothèses, il pourrait s'agir de Vellaunodunum, cité assiégée par Jules César, à moins qu'il s'agisse de Montargis ou Château-Landon.

Antiquité[modifier | modifier le code]

L'emplacement actuel de la ville est habité depuis l'époque gallo-romaine, comme l'atteste la découverte de squelettes, de poteries et d'objets métalliques, et se trouve à proximité de la Voie César qui reliait Sens, capitale des Sénons, à Cenabum (Orléans). Les fouilles consécutives à la construction de l'autoroute A19 ont révélé une agglomération gallo-romaine d'une dizaine d'hectares, de nombreux bâtiments possédant des caves s'alignant le long d'une rue possédant trottoirs et caniveaux. Une installation thermale a aussi été fouillée à l'entrée de l'agglomération.

Moyen Âge[modifier | modifier le code]

Ville fortifiée au Moyen Âge, il subsiste encore aujourd'hui de nombreux vestiges du mur d'enceinte dont plusieurs tours et quelques pans de mur.

Époque contemporaine[modifier | modifier le code]

Guerre de 1870[modifier | modifier le code]

Le 28 novembre 1870, au cours de la guerre franco-prussienne, près de Beaune-la-Rolande se déroule une bataille où plus de 1 800 hommes périssent, parmi lesquels le peintre Frédéric Bazille. Le prince Charles de Prusse bat le général d'Aurelle de Paladines, commandant l'armée de la Loire.

Seconde Guerre mondiale[modifier | modifier le code]

Le camp de transit de Beaune-la-Rolande

Lors de la Seconde Guerre mondiale, Beaune-la-Rolande abrita, un camp, construit en 1939 pour y enfermer les futurs prisonniers de guerre allemands. Il fut reconvertit en 1940, par les Allemands en camp de prisonniers de guerre français, avant leur départ pour l'Allemagne.

Situé près du centre du village, ce camp fut reconvertit en 1941 en un camp d'internement et de transit pour les Juifs. Ce camp était placé sous commandement français. Avec celui de Pithiviers, il interna près de 18 000 juifs, dont la plus grande majorité sont des enfants qui furent ensuite, pour la plupart, déportés vers Auschwitz-Birkenau pour y être exterminés.

Le camp a été fermé le 4 août 1943 par Alois Brunner,

En 1965, à l'emplacement du camp, un monument commémoratif a été édifié.

Deux films français s'inspirent des événements survenus dans cet ancien camp : La Rafle en 2009 et Elle s'appelait Sarah en 2010.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Beaune-la-Rolande

Les armes de Beaune-la-Rolande se blasonnent ainsi :

D'argent à la quintefeuille de gueules[2].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Claude Renucci UMP notaire
  2001 Camille Sutin   trésorier payeur général
    René Châtel PRG médecin vétérinaire
    Émile Bertran   entrepreneur
1935 1940 Paul Cabanis Radical-socialiste Médecin
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : démographie de Beaune-la-Rolande.

En 2011, la commune comptait 1 997 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 028 2 057 2 062 2 169 2 119 2 128 2 122 2 174 2 131
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
2 055 1 987 1 962 1 818 1 967 1 874 1 845 1 792 1 753
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 860 1 776 1 762 1 620 1 695 1 703 1 746 1 765 1 721
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
1 758 1 792 1 929 1 928 1 877 2 102 2 073 1 997 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Patrimoine[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Martin

Culture[modifier | modifier le code]

Le Cinémobile s'installe une fois par mois dans la commune.

Enseignement[modifier | modifier le code]

Beaune-la-Rolande est situé dans l'académie d'Orléans-Tours et dans la circonscription de Pithiviers. La commune possède une école maternelle, l'école primaire Maurice Genevoix, le collège Frédéric Bazille et un lycée professionnel agricole, horticole et forestier[11].

Personnalité liée à la commune[modifier | modifier le code]

André Coudrat (1902-2012), doyen masculin de la France du 11 janvier 2011 au 3 avril 2012, a vécu à la maison de retraite de Beaune-la-Rolande.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :