Vitry-aux-Loges

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Vitry.
Vitry-aux-Loges
Blason de Vitry-aux-Loges
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Centre
Département Loiret
Arrondissement Orléans
Canton Châteauneuf-sur-Loire
Intercommunalité Communauté de communes des Loges
Maire
Mandat
Jean-Claude Naizondard
2008-2014
Code postal 45530
Code commune 45346
Démographie
Gentilé Vitrylogiens[1]
Population
municipale
1 875 hab. (2011)
Densité 43 hab./km2
Géographie
Coordonnées 47° 56′ 19″ N 2° 16′ 00″ E / 47.9385, 2.2667 ()47° 56′ 19″ Nord 2° 16′ 00″ Est / 47.9385, 2.2667 ()  
Altitude Min. 107 m – Max. 138 m
Superficie 44,06 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte administrative du Loiret
City locator 14.svg
Vitry-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : Loiret

Voir sur la carte topographique du Loiret
City locator 14.svg
Vitry-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Vitry-aux-Loges

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Vitry-aux-Loges
Liens
Site web www.vitry-aux-loges.com

Vitry aux Loges est une commune française, située dans le département Loiret en région Centre.

Géographie[modifier | modifier le code]

Vitry-aux-Loges est située entre deux massifs de la forêt d'Orléans : ceux de Lorris et d'Ingrannes. Le canal d'Orléans traverse le sud du village ; à 150 kilomètres au sud de Paris et à 35 kilomètres à l'est d'Orléans.

Lieux-dits et écarts[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Rose des vents Sully-la-Chapelle, Ingrannes Seichebrières Combreux, Sury-aux-Bois Rose des vents
Fay-aux-Loges N Châtenoy
O    Vitry-aux-Loges    E
S
Saint-Denis-de-l'Hôtel Châteauneuf-sur-Loire, Saint-Martin-d'Abbat Bouzy-la-Forêt

Histoire[modifier | modifier le code]

Le roi de France Henri Ier y est mort le .

Toponymie[modifier | modifier le code]

Bas latin Victoriacus. Gentilice Victorius, formé sur le surnom Victor = le vainqueur, et suffixe acus. Victoriacum, avec un o bref qui disparaît, aboutit régulièrement à Victri, Vitri, Vitré ou Vitray.

Aurelianenses sensim dehinc visitat agros, Victriacum villam jam Pius ingreditur, 818 (Ermoldus Nigellus, De rebus gestis Ludovici Pii, Historiens de France, t. VI, p. 43, vers 275-276) ; Vitriacus, XIe siècle (De Ministerio Arnulfi, Pouillé de Sens, p. 323) ; Actum Vitriaci, 1128, 1139 (Archives Départementales du Loiret-H, abbaye de la Cour-Dieu) ; De Vitriaco in Legio, 1190 (Actes de Philippe Auguste, t. 1, p. 380) ; Vitriacum in Logiis, mars 1268 (Mercure de France, septembre 1735, Lettre de saint Louis) ; Vitri, 1299 (Archives Départementales du Loiret-E, seigneurie de Châlette) ; Datum apud Vitriacum in Logio, 19 novembre 1317 (Archives Nationales-JJ 58, fo 2, no 23) ; Vitry, février 1357 (Archives Nationales-JJ 84, no 761, fo 378 vo) ; Vitry au Loge, janvier 1388 (Archives Nationales-JJ 132, no 12, fo 6) ; Vitry, septembre 1412 (Archives Nationales-JJ 166, no 372, fo 243 vo) ; Vitry aux Loges, octobre 1442 (Archives Nationales-JJ 176, no 242, fo 191) ; Vitry, 1740 (Bibliothèque Municipale d’Orléans, Ms 995, fo 267) ; Vitry aux Loges, XVIIIe siècle (Carte de Cassini).

Loges = nom primitif de la forêt d'Orléans.
Clairière de défrichement dans la forêt de d’Orléans.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Vitry-aux-Loges

Les armes de Vitry-aux-Loges se blasonnent ainsi :

D'or à la loge forestière de gueules soutenue de deux branches de chêne de sinople, les pointes passées en sautoir[2].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
2001 en cours Jean-Claude Naizondard   Navigant Air France
1995 2001 André Brun    
1989 1995 André Cheron    
1965 1989 Henri Deschamps    
1918 1943 Octave Dupont    
1881 1900 Auguste Soret    
1862 1874 Théobald de Beuregard    
1852 1861 Théobald de Beuregard    
an 2 an an 4 Joseph Lebert    

Démographie[modifier | modifier le code]

Article détaillé : démographie de Vitry-aux-Loges.

En 2011, la commune comptait 1 875 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
1 050 1 159 1 021 1 048 1 106 1 216 1 213 1 277 1 287
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 314 1 315 1 441 1 467 1 512 1 525 1 537 1 585 1 514
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 474 1 439 1 392 1 316 1 317 1 230 1 123 1 226 1 168
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
1 176 1 187 1 357 1 518 1 622 1 724 1 814 1 827 1 875
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4])
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

La scierie Barillet exploite la forêt dans le massif d'Ingrannes.

Patrimoine[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Vie pratique[modifier | modifier le code]

  • Des panneaux indiquent des chemins plus forestiers que les routes principales, pour aller notamment à Fay-aux-Loges (« Fay-aux-Loges par la forêt » par la route de Nestin) et à Ingrannes.
  • La ferme équestre du K rouge propose des activités touristiques dans la forêt d'Orléans.
  • La foire des Loges
  • Hôtel, restaurant sont présents dans le village.
  • Deux campings (excentrés).
  • Pharmacie, infirmerie certains jours, boulangers, médecin, presse.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Jules Quicherat, « Histoire de Vitry-aux-Loges », dans Mémoires de la société archéologique de l'Orléanais, t. II, 1853.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Gentilés des communes du Loiret », sur www.habitants.fr (consulté le 10 mars 2010).
  2. Le blason de la commune sur Gaso. Consultation : janvier 2010.
  3. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  4. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2006, 2007, 2011
  5. « Natura 2000 : Fiche du site FR2410018 forêt d'Orléans », sur natura2000.environnement.gouv.fr, Ministère de l'écologie et du développement durable (consulté le 16 juin 2010).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liste des communes du Loiret

Lien externe[modifier | modifier le code]

Site officiel