Barry J. Marshall

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Marshall.
Barry J. Marshall, en 2008.

Barry J. Marshall, né le à Kalgoorlie en Australie-Occidentale, est un médecin australien et un professeur de microbiologie clinique à l'Université d'Australie-Occidentale. Il est surtout connu pour avoir prouvé que la bactérie Helicobacter pylori est la cause de la plupart des ulcères d'estomac, mettant fin à plusieurs décennies de doctrine médicale qui affirmait que les ulcères étaient causées par le stress, les aliments épicés et un excès d'acidité. Conjointement avec J. Robin Warren, cette découverte lui a valu le Prix Nobel de physiologie et de médecine en 2005.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il a obtenu son diplôme en médecine et pharmacologie à l'Université d'Australie-Occidentale en 1974. Quelques années plus tard, en 1981 à l'Hôpital royal de Perth (en), il a rencontré Robin Warren, un pathologiste intéressé dans les problèmes intestinaux. Ensemble, ils ont étudié la présence de bactéries hélicoïdales lors d'infections gastriques. En 1982, ils ont effectué la culture de Helicobacter pylori et ont développé l'hypothèse que ces bactéries menaient aux ulcères et au cancer de l'estomac.

L'hypothèse H. pylori fut moquée par la communauté médicale, qui ne croyait pas que des bactéries puissent survivre dans un environnement aussi acide que l'estomac. Dans le but d'inciter la communauté à croire à leur hypothèse, Marshall a avalé une éprouvette de culture et a développé en moins d'une semaine un ulcère gastrique, qu'il a ensuite guéri avec des antibiotiques. En 1984, à l'Hôpital de Fremantle, Marshall a confirmé l'un des postulats de Koch sur H. pylori et Helicobacter gastritis. Par après, alors qu'il travaillait à l'Université de Virginie, il a vulgarisé ses recherches aux États-Unis, avant de retourner en Australie en 1997. Il a occupé une chaire de recherche à l'Université de l'Australie Ouest de 1998 à 2003[1].

En 2005, Marshall et Warren reçoivent le prix Nobel de physiologie et de médecine « pour la découverte de la bactérie Helicobacter pylori et son rôle dans les problèmes gastriques et les ulcères de l'estomac » (traduction libre de « for their discovery of the bacterium Helicobacter pylori and its role in gastritis and peptic ulcer disease »).

Le professeur Marshall continue ses recherches sur H. pylori et conduit un laboratoire de biologie moléculaire à l'Université de l'Australie Ouest.

Autres récompenses[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Professor Barry Marshall sur postgraduate.uwa.edu.au

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Sources[modifier | modifier le code]

  • Marshall BJ. Unidentified curved bacillus on gastric epithelium in active chronic gastritis. Lancet 1983;1(8336):1273-1275. PMID 6134060.
  • Marshall BJ, Warren JR. Unidentified curved bacilli in the stomach patients with gastritis and peptic ulceration. Lancet 1984;1(8390):1311-1315. PMID 6145023.
  • (en) ViaNet
  • (en) US News