Peter Medawar

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Peter Medawar

Peter Brian Medawar (28 février 1915 - 2 octobre 1987) est un biologiste britannique d'origine brésilienne. Il est principalement connu pour ses travaux sur le système immunitaire et les mécanismes d'acceptation ou de rejet des greffes d'organes. Il est codétenteur du prix Nobel de physiologie ou médecine en 1960 avec Sir Frank Macfarlane Burnet.

Biographie[modifier | modifier le code]

Medawar naît le 20 février 1915 à Rio de Janeiro, sa mère est britannique, son père d'origine libanaise. Medawar étudie au Marlborough College en Angleterre puis au Magdalen College à Oxford où il étudie la zoologie avec John Zachary Young. Après avoir obtenu son bachelor il travaille à l'école de pathologie de Howard Walter Florey, toujours à Oxford, où il commence à s'intéresser aux champs de la biologie lié à la médecine.

Recherches[modifier | modifier le code]

Il commence à travailler sur la transplantation proprement dite en 1949 quand Frank Macfarlane Burnet émet l'hypothèse que durant le développement embryonnaire et après la naissance, les cellules acquièrent la capacité de distinguer les cellules étrangères au corps.

Medawar reçoit le prix Nobel avec Burnet pour leurs travaux sur la greffe de tissus, qui est la base des transplantations d'organes, et leur découverte des tolérances acquises. Ce travail est utilisé pour des greffes de peaux après des brûlures. Les travaux de Medawar déplace les centres d'intérêts en immunologie d'une recherche d'une vue globale du système immunitaire vers des tentatives d'altérations de ce système, comme dans les tentatives de suppression des rejets de greffes.

Carrière académique et publications[modifier | modifier le code]

Medawar est professeur de zoologie à l'Université de Birmingham (1947-1951) puis à l'University College de Londres (1951-1962). En 1962 il devient directeur du National Institute for Medical Research, professeur de médecine expérimental à la Royal Institution (1977-1983) et président de la Royal Postgraduate Medical School (1981-1987). Il s'intéresse à la philosophie, l'opéra et le cricket. Il écrit plusieurs livres : The Art of the Soluble, contenant des essais, Advice to a Young Scientist, Aristotle to Zoos (avec sa femme Jean Shinglewood Taylor), The Life Science, et en 1986, Memoirs of a Thinking Radish, une courte autobiographie.

Il est fait Commandeur de l'Ordre de l'Empire britannique (CBE) en 1958[1], chevalier en 1965[2], membre de l'Ordre des compagnons d'honneur (CH) en 1972[3] et membre de l'ordre du Mérite (OM) en 1981.

Medawar meurt en 1987 après une série d'accident cérébro-vasculaires. Il est enterré à Alfriston dans le Sussex de l'Est.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] Reminiscences of Sir Peter Medawar: in hope of antigen-specific transplantation tolerance, p. 3
  2. London Gazette : n° 43667, p. 5472, 12-06-1965
  3. London Gazette : n° 45554, p. 22, 01-01-1972

Liens externes[modifier | modifier le code]