Philip Showalter Hench

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Showalter.

Philip Showalter Hench (28 février 1896 à Pittsburgh, Pennsylvanie, États-Unis - 30 mars 1965) à Ocho Rios, Jamaïque) est un médecin américain qui a partagé avec Edward Calvin Kendall et Tadeusz Reichstein le prix Nobel de physiologie ou médecine de 1950[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Avec Edward Calvin Kendall, en 1948, il utilisa avec succès une hormone surrénale, connue plus tard sous le nom de cortisone, dans le traitement de la polyarthrite rhumatoïde. En 1949, il reçoit le prix Albert-Lasker pour la recherche médicale clinique. En 1950, Kendall, Tadeusz Reichstein et lui sont lauréats du prix Nobel de physiologie ou médecine « pour leurs découvertes sur les hormones du cortex des glandes surrénales, leur structure et leurs effets biologiques[1] ». Leur travail sur les hormones corticosurrénales a abouti à l'isolement de la cortisone.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « for their discoveries relating to the hormones of the adrenal cortex, their structure and biological effects » in Personnel de rédaction, « The Nobel Prize in Physiology or Medicine 1950 », Fondation Nobel, 2010. Consulté le 7 décembre 2010

Liens externes[modifier | modifier le code]