Howard Temin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Howard Temin

Naissance
Philadelphie (États-Unis)
Décès (à 59 ans)
Madison (Wisconsin) (États-Unis)
Nationalité Drapeau : États-Unis américaine
Champs Biologie moléculaire
Institutions University of Wisconsin-Madison
Diplôme California Institute of Technology
Renommé pour Travaux sur la transcriptase inverse
Distinctions Prix Lasker 1974
Prix Nobel de physiologie ou médecine 1975

Howard Martin Temin, né le à Philadelphie en Pennsylvanie aux États-Unis et décédé le à Madison dans le Wisconsin, est un biologiste moléculaire américain. Il reçoit le Prix Nobel de physiologie ou médecine en 1975 pour ses travaux sur la transcriptase inverse.

Biographie[modifier | modifier le code]

Howard Temin obtient sa thèse en 1959 au California Institute of Technology. Il effectue l'essentiel de ses travaux à l'Université de Wisconsin-Madison.

En 1974, il reçoit le Prix Lasker et en 1975, il reçoit, avec Renato Dulbecco et David Baltimore, le Prix Nobel de physiologie ou médecine pour ses travaux sur la transcriptase inverse qu'il découvre indépendamment de Baltimore.

Apports scientifiques[modifier | modifier le code]

Les travaux de Temin sur les virus et leur mode d'utilisation de la cellule hôte au moment de l'infection ont été extrêmement fondamentaux et novateurs dans le champ de la biologie moléculaire et de la génétique. Allant contre le dogme du rôle linéaire et univoque du support de l'information génétique, tel qu'énoncé par Crick et Watson, allant de l'ADN vers l'ARNm et les protéines, il met en évidence chez certains virus le rôle de l'ARN comme support de l'information génétique et sa possible transcription inverse en ADN à l'aide d'une enzyme virale spécifique : la transcriptase inverse. Ces mécanismes propres et restreints au rétrovirus, s'ils n'ont pas changés les concepts de la biologie mais en ont démontré des variantes, ont surtout permis un extraordinaire développement des techniques de biologie moléculaire dans les années qui suivirent avec l'utilisation en biotechnologie des enzymes décrites.