Autoroute 10 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Autoroute 10)
Aller à : navigation, rechercher
B10
Autoroute 10
Autoroute des Cantons-de-l'Est
Autoroute Bonaventure

Carte de l'autoroute 10.
Carte de l'autoroute 10.
Informations
Gérée par le MTQ, PJCCI et la ville de Montréal
Longueur : 142,3 kilomètres (88,4 mi)[1]
Direction : est / ouest
En service : 1964-12-21 [2] -
Localisation
Régions : Montréal, Montérégie, Estrie
Villes : Montréal, Brossard, Granby, Cowansville, Magog, Sherbrooke
Intersections
Extrémité ouest : B720 A-720 à Montréal
Intersections : B15 A-15 à Montréal et Brossard

B20 A-20 à Montréal et Brossard
B30 A-30 à Brossard
B35 A-35 à Chambly
B55 A-55 à Magog et Sherbrooke
B410 A-410 à Sherbrooke

Extrémité est : B610 A-610 à Sherbrooke
Réseaux
Autoroutes du Québec
Précédent B5 A-5 A-13 B13 Suivant

L'autoroute 10 (A-10) est une autoroute québécoise reliant Montréal à Sherbrooke. Elle dessert les régions de Montréal, de la Montérégie et de l'Estrie. Elle s'échelonne du centre-ville de Montréal jusqu'à la ville de Sherbrooke, en desservant les villes de Brossard, Saint-Jean-sur-Richelieu, Granby, Bromont et Magog. Elle est le principal lien routier entre la métropole québécoise et l'Estrie. Elle passe d'ailleurs au pied du Mont Orford[1],[3],[4]. Elle est accompagnée tout au long de son trajet par la route 112, de desserte locale qui peut aussi lui servir d'alternative lors de fermeture importante.

Description[modifier | modifier le code]

L'autoroute 10 se divise en 2, l'autoroute Bonaventure à Montréal et l'autoroute des Cantons-de-l'Est du pont Champlain à son extrémité est. Sur le pont Champlain elle forme un multiplex avec les autoroutes 15 et 20. Elle a une longueur totale de 142 kilomètres[1],[3],[4].

Autoroute Bonaventure[modifier | modifier le code]

Extrémité ouest de l'Autoroute Bonaventure au centre-ville de Montréal

L'autoroute Bonaventure est entièrement située dans le secteur de Pointe-Saint-Charles de Montréal. Elle débute au centre-ville de Montréal comme le prolongement de la rue University à la hauteur de l'autoroute Ville-Marie et de la rue Notre-Dame, près de la Place Bonaventure. Elle communique partiellement avec l'autoroute Ville-Marie grâce à deux bretelles souterraines. Au kilomètre 1, elle traverse le canal Lachine, pour ensuite longer le fleuve Saint-Laurent jusqu'à son extrémité ouest, un échangeur avec les autoroutes 15 et 20. Cet échangeur est en partie sur l'île de Montréal et en partie sur l'île des Sœurs. Au kilomètre 2, elle croise la route 112, à l'extrémité nord du pont Victoria, mais sans aucune sortie, ni entrée officielle. Elle fait 4,2 km de long et la section entre la rue University et le canal Lachine est surélevée[1],[4]. Elle possède 3 voies dans chaque direction sur la majorité de sa longueur et la limite de vitesse est fixée à 70 km/h.

Son principal rôle est de relier le pont Champlain au centre-ville de Montréal ; elle est d'ailleurs le principal accès au centre-ville depuis la rive sud du fleuve Saint-Laurent. Elle permet également d'accéder au Technoparc et au pont de la Concorde menant aux îles Sainte-Hélène et Notre-Dame, donc au parc Jean-Drapeau, au circuit Gilles-Villeneuve et au Casino de Montréal.

L'autoroute Bonaventure n'est pas exploitée par le ministère des Transports du Québec, mais par ses propriétaires, soit la Ville de Montréal et la Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, filiale de la Société des ponts fédéraux limitée, appartenant au gouvernement du Canada. Effectivement, la section entre le pont Champlain et le canal de Lachine appartient à la société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée alors que la section s'échelonnant entre le canal de Lachine et la rue Notre-Dame est propriété de la Ville de Montréal[5].

Autoroute des Cantons-de-l'Est[modifier | modifier le code]

Autoroute 10 ouest à Magog, à proximité du Mont Orford

L'autoroute des Cantons-de-l'Est débute au kilomètre 6, à l'extrémité sud du pont Champlain à Brossard, où elle rencontre les autoroutes 15 et 20. Elle s'oriente ensuite vers l'est, croise le boulevard Taschereau (route 134), au kilomètre 8. Un corridor exclusif aux autobus, à une voie par direction, est situé sur le terre-plein central de l'autoroute entre le pont et le kilomètre 10, à l'est du boulevard de Milan. Par la suite, elle longe la limite nord du Quartier DIX30 avant de croiser l'autoroute 30 au kilomètre 11. Onze kilomètres à l'est, elle croise l'extrémité nord de l'autoroute 35 avant de traverser la rivière Richelieu au kilomètre 28. Elle traverse ensuite une zone agricole jusqu'au kilomètre 74, aux environs de Granby.

La ligne électrique à haute-tension (735 kV) Hertel-Des Cantons longe l'autoroute sur environ 30 kilomètres, du kilomètre 20 au kilomètre 55. Elle enjambe l'autoroute à trois reprises. Cette ligne fut construite dans les années 2000 suite à la crise du verglas[6].

Entre Bromont au kilomètre 74 et Magog au kilomètre 121, l'autoroute 10 traverse une région montagneuse. Elle passe tout près de deux importants centres de ski du Québec, le mont Orford et le mont Brome (Bromont). Au kilomètre 121, à l'extrémité nord du lac Memphrémagog, elle croise l'autoroute 55 en provenance de Stanstead. Entre les kilomètres 123 et 128, la route 112 sert de voie de service à l'autoroute 10. Cette dernière contourne ensuite la ville de Sherbrooke par le nord, où elle croise l'autoroute 410 à la sortie 140 et l'autoroute 610 au kilomètre 143. L'autoroute 10 se termine à cette jonction et devient ensuite l'autoroute 610. En effet, l'A-10 et l'A-55 forment un multiplex entre les kilomètres 121 et 143 de l'autoroute 10 et les kilomètres 34 à 56 de l'autoroute 55. Les numéros des sorties et les balises kilométriques sont référencés par rapport à l'autoroute 10.

De l'autoroute 10, il est possible d'apercevoir huit des neuf collines montérégiennes. Le mont Royal, le mont Saint-Bruno, le mont Saint-Hilaire, le mont Saint-Grégoire, le mont Rougemont, le mont Yamaska, le mont Shefford et le mont Brome. La neuvième, le massif du Mont-Mégantic, est située au-delà de l'extrémité est de l'autoroute.

Futur[modifier | modifier le code]

Au cours des prochaines années, l'autoroute Bonaventure devrait être complètement reconfigurée. La société du Havre de Montréal a réalisé des études de préfaisabilité sur le sujet[7]. Elle suggère de transformer en boulevard urbain la section de l'autoroute entre le canal de Lachine et le centre-ville et de réaligner une partie de l'autoroute entre le canal et le pont Champlain afin de permettre la création d'espace vert le long du fleuve.

Historique[modifier | modifier le code]

La première section de l'autoroute 10, le pont Champlain, fut inaugurée en 1962. Il était payant jusqu'au 4 mai 1990, date à laquelle le poste à péage a été aboli.

Autoroute Bonaventure[modifier | modifier le code]

L'autoroute Bonaventure fut inaugurée en 1967 en vue d'Expo 67 pour relier le pont Champlain au centre-ville de Montréal[10],[9].

Autoroute des Cantons-de-l'Est[modifier | modifier le code]

Ancien bouclier de l'Autoroute des Cantons-de-l'Est (Version 1)
Ancien bouclier de l'Autoroute des Cantons-de-l'Est (Version 2)

En décembre 1964, l'autoroute des Cantons-de-l'Est fut ouverte à la circulation sur 72 milles (116 kilomètres), du pont Champlain à Magog, remplaçant ainsi l'ancienne route 1 (actuelle route 112) comme principal lien routier entre ces deux points. Toutefois, l'autoroute ne fut officiellement inaugurée qu'en 1965. Elle était la seconde autoroute hors Montréal à être mise en service après l'Autoroute des Laurentides. Tout comme cette dernière, elle était une autoroute à péage relevant de l'Office des Autoroutes du Québec. Il y avait cinq postes de péage aux sorties actuelles 22, 37, 68, 90 et 115 et il en coûtait 1,50 $ pour faire le trajet complet. L'autoroute des Cantons-de-l'Est fut la première autoroute du Québec à utiliser des numéros de sorties basés sur la distance au lieu d'utiliser une ordre séquentiel comme c'était auparavant le cas. Les numéros de sorties étaient référencés par rapport à la distance en milles depuis l'extrémité sud du pont Champlain, le Canada n'ayant pas encore le système métrique. La limite de vitesse maximale était de 70 mph soit 112,5 km/h et la limite inférieure était de 50 mph soit 80 km/h[11],[12],[2],[13].

L'autoroute n'avait initialement pas de numéro, elle était identifiée à l'aide d'un bouclier triangulaire de couleur rouge (voir logo ci-contre). Fait inusité, la supersignalisation était également initialement de couleur rouge. Par la suite, le logo et la supersignalisation devinrent bleus. En 1985, le système de péage fut aboli et son logo ne fut plus utilisé. La supersignalisation fut graduellement convertie au vert standard. Au début de l'année 2014, il existait des panneaux bleus, notamment aux sorties 29 et 55.

La section formant un multiplex avec l'autoroute 55 faisait originellement partie uniquement de la 55 et les sorties suivaient la numération de cette dernière. À cette époque, la 10 se terminait à la sortie 121 à Magog à la jonction avec cette même 55. Lorsque l'autoroute 10 fut prolongée au-delà de la sortie 143 actuelle en 1988, les kilomètres 34 à 56 de la 55 furent intégrés à l'autoroute des Cantons-de-l'Est et devinrent les kilomètres 121 à 143. Les sorties du tronçon commun et les balises kilométriques furent renumérotées en fonction de la 10.

Entre 1988 et 2006, l'autoroute 10 se terminait au-delà de la sortie 143, au kilomètre 154, à une jonction avec la route 112 en direction de Thetford Mines. En octobre 2006, cette section, les kilomètres 143 à 154, fut renumérotée autoroute 610.

Liste des sorties[modifier | modifier le code]

MRC Municipalité km[1] #[3] Intersections / Destinations Notes
Montréal Montréal 0,0 B720 A-720 est, Autoroute Ville-Marie est Direction ouest seulement
0,9 1 Rue Wellington St., Rue Notre-Dame St. Direction ouest seulement
1,3 2 Port de/of Montréal, Av. Pierre-Dupuy Ave., (Rue Carrie-Derick St., pour direction ouest seulement)
1,9 3 Rue Carrie-Derick St. Direction est seulement
3,0 4 Aéroport P.-E.-Trudeau, Aéroport de Mirabel, B15 A-15 nord / North, Autoroute Décarie Expy, Saint-Jérôme
B20 A-20 ouest / West, Toronto
Direction est seulement
Fleuve Saint-Laurent, Pont Clément
Montréal Montréal 3,5 5 Île des Sœurs Direction est seulement
Extrémité ouest du chevauchement avec les autoroutes B15 A-15 / B20 A-20
Fleuve Saint-Laurent, Pont Champlain
Longueuil Brossard 8,1 6/53 B15 A-15 sud, B132 R-132 ouest, La Prairie, I-87.svg I-87, New York
B20 A-20 est, B132 R-132 est, Pont Jacques-Cartier / Pont Victoria, Pont-tunnel L.-H.-La Fontaine, Longueuil
Extrémité est du chevauchement avec les autoroutes B15 A-15 / B20 A-20
9,6 8 B134 R-134, Boulevard Taschereau, Longueuil, La Prairie
10,5 9 Boulevard de Milan Direction est seulement
12,9 11 B30 A-30, vers I-87.svg New York U.S.A., Vaudreuil-Dorion, Sorel-Tracy, vers Quebec Autoroute 20.svg est, Québec Également sortie pour : B25 A-25 nord / Pont-tunnel L.-H.-La Fontaine (direction ouest) / Boulevard du Quartier (direction est)
Poste de contrôle des véhicules lourds[14] Direction ouest seulement
La Vallée-du-Richelieu Chambly 24,0 22 B35 A-35 sud, Chambly, Saint-Jean-sur-Richelieu, Vermont I-89.svg I-89
Rivière Richelieu & Canal de Chambly, Pont Michel-Chartrand[15]
Rouville Richelieu 30,5 29 B133 R-133, Iberville, Richelieu
Marieville 38,8 37 B227 R-227, Marieville, Sainte-Angèle-de-Monnoir, Mont-Saint-Grégoire
Le Haut-Richelieu Sainte-Brigide-d'Iberville 49,6 48 B233 R-233, Sainte-Brigide-d’Iberville, Saint-Césaire, Rougemont
Rouville Ange-Gardien 57,1 55 B235 R-235, Ange-Gardien, Saint-Paul-d’Abbostford, Farnham
La Haute-Yamaska Saint-Alphonse 70,0 68 B139 R-139, Cowansville, Sutton, Boul. David-Bouchard
Granby 76,0 74 Boul. Pierre-Laporte, Cowansville, Bromont
Brome-Missisquoi Bromont 80,2 78 Bromont, Boulevard de Bromont
La Haute-Yamaska Shefford 89,9 88 Waterloo, Boulevard Horizon
92,5 90 B243 R-243, Valcourt, Waterloo, Lac-Brome
Memphrémagog Saint-Étienne-de-Bolton 101,9 100 Stukely-Sud, Saint-Étienne-de-Bolton
Eastman 107,3 106 B245 R-245, Mansonville, Eastman, Stukely-Sud
Magog 116,3 115 B112 R-112, Magog (centre-ville), Saint-Benoît-du-Lac Aire de service Memphrémagog[16]
119,8 118 B141 R-141, Rue Merry, Orford
Extrémité ouest du chevauchement avec B55 A-55
122,4 121 B55 A-55 sud, I-91.svg I-91, Coaticook, Stanstead, Vermont
124,6 123 B112 R-112, B249 R-249, Magog (direction ouest), Saint-Denis-de-Brompton
Sherbrooke Sherbrooke Poste de contrôle des véhicules lourds[14] Direction est seulement
128,8 128 B112 R-112, Boulevard Bourque
134,8 133 Chemin Saint-Roch Nord
Aire de repos Alfred-DesRochers[17] Direction est
139,5 137 B220 R-220, Boul. Industriel, Chemin de Saint-Élie
Aire de repos Catherine-Day[17] Direction ouest
142,2 140 B410 A-410, Rue King Ouest
143,7 141 Boulevard Monseigneur-Fortier
145,1 143 B610 A-610, vers B112 R-112, Sherbrooke (centre-ville), East Angus, Lac-Mégantic (direction est)

B55 A-55 nord, Drummondville, Québec (direction ouest)

Extrémité est du chevauchement avec B55 A-55
L'autoroute 10 est continue sous l'appellation B610 A-610, vers B112 R-112,

Sherbrooke (centre-ville), East Angus, Lac-Mégantic, Thetford Mines

Galerie[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e Ministère des Transports du Québec, Distances routière, Québec, Les Publications du Québec,‎ 2005, 206 p. (ISBN 2-551-19693-0, ISSN 0714-2153, lire en ligne), p. 10-12
  2. a, b et c (en) The Leader-Mail, « Eastern Townships Autoroute Is Now Open To Traffic No Tolls Till - December 31st »,‎ 23 décembre 1964 (consulté le 27 septembre 2010)
  3. a, b et c Atlas Routier de luxe du Québec, JDM Géo / MapArt,‎ 2006, 1e éd., 198 p. (ISBN 9781-55368-346-3[à vérifier : isbn invalide], résumé)
  4. a, b et c Montréal & Environs, JDM Géo / MapArt,‎ 2006, 528 p. (ISBN 9781-55198-883-2, résumé)
  5. Société Les Ponts Jacques Cartier et Champlain Incorporée, « Le pont Champlain et l'autoroute Bonaventure » (consulté le 23 septembre 2010)
  6. Bureau d'audiences publiques sur l'environnement, « Ligne à 735 kV Saint-Césaire–Hertel et poste de la Montérégie »,‎ 14 décembre 2000 (consulté le 24 septembre 2010)
  7. La Société du Havre de Montréal, « Étude sur la reconfiguration de l'autoroute Bonaventure »,‎ Octobre 2005 (consulté le 27 septembre 2010)
  8. Ministère des Transports du Québec, « Répertoire des autoroutes du Québec » (consulté le 23 juin 2010)
  9. a et b (en) The Montreal Gazette, « Motorists Test Expressway, Cause Huge Traffic Snarl »,‎ 24 avril 1967 (consulté le 27 septembre 2010)
  10. (en) The Montreal Gazette, « Roads To The Future »,‎ 30 juin 1966 (consulté le 27 septembre 2010)
  11. (en) Sherbrooke Telegraph, « Sherbrooke-Montreal Autoroute Gets "Green Light" for start next spring »,‎ 19 avril 1962
  12. (en) The Leader-Mail, « E.T. Autoroute Will Be Paid for in 40 Years »,‎ 16 mai 1962 (consulté le 27 septembre 2010)
  13. (en) The News ans Eastern Township Advocate, « E.T. Autoroute Opened Tuesday »,‎ 24 décembre 1964 (consulté le 27 septembre 2010)
  14. a et b Société de l'assurance automobile du Québec, « Les postes de contrôle routier et leur localisationv » (consulté le 15 juin 2010)
  15. Lien vers le site de la commission de toponymie du Québec confirmant le nom officiel de ce pont
  16. [1] article montrant l'ouverture de l'aire de service
  17. a et b Ministère des Transports du Québec, « Halte routière de l'autoroute 10 » (consulté le 27 septembre 2010)

Sur les autres projets Wikimedia :