Rue Sainte-Catherine (Montréal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rue Sainte-Catherine.

45° 30′ 36″ N 73° 33′ 49″ O / 45.510129, -73.56353 ()

Rue Sainte-Catherine

Orientation Est-ouest[1]
Débutant Avenue Claremont
Finissant Rue Notre-Dame
Longueur 28 km
Désignation Entre 1801 et 1817
Autrefois Chemin Saint-Jacques
Attrait Place des Arts
Église Unie St-James
Cathédrale Christ Church de Montréal
Square Phillips
Église Saint-James the Apostle
Forum Pepsi
Square Cabot

La rue Sainte-Catherine est la plus importante rue commerciale de Montréal. Il s'agit de la plus importante concentration de magasins au Canada et du plus important regroupement de boutiques de mode et de prêt-à-porter au pays[2]. Elle s'étend sur plus de 10 km et compte près de 750 magasins dont environ 450 avec façade sur rue[2][réf. insuffisante],[3].

Description[modifier | modifier le code]

Débutant au sud-ouest à l'angle de l'avenue Claremont et du boulevard de Maisonneuve dans les limites de Westmount, elle traverse cette ville, puis les arrondissements Ville-Marie et Mercier–Hochelaga-Maisonneuve, pour se terminer sur la rue Notre-Dame, à l'est de la rue Viau[4]. À noter qu'il existe d'autres tronçons dans la ville de Montréal-Est et le quartier de Pointe-aux-Trembles.

La ligne verte du métro de Montréal a été construite pour la desservir. Les stations de métro sont toutefois situées un peu en retrait majoritairement sur une artère parallèle, le boulevard de Maisonneuve, et remontant vers les rues Ontario, Hochelaga, puis Sherbrooke dans l'est[5]. Plusieurs édifices de la rue Sainte-Catherine sont connectés au segment principal du Montréal souterrain.

Histoire[modifier | modifier le code]

Son nom évoque Catherine d'Alexandrie, mais ne fut pas donnée en son honneur. Plusieurs hypothèses furent avancées, notamment la référence à une ancienne résidente du secteur[6].

Commerce[modifier | modifier le code]

Rue Sainte-Catherine proche du métro Peel
950 rue Sainte-Catherine Ouest Montreal.JPG
Sainte-Catherine est la rue principale du village gai à l'est du centre-ville à Montréal. Elle est réservée au piétons durant l'été.

Longue de plus de 11 km, la rue Sainte-Catherine est la plus grande artère commerciale au Canada et compte près de 1200 commerces à elle seule, abritant les plus grands magasins de la ville. Des grands magasins du passé ont fait sa célébrité : les magasins Eaton, Simpson, La Baie et Ogilvy, tous concentrés au centre-ville. Toutefois, le grand magasin Simpson's n'existe plus. Dans l'est traditionnellement francophone, le grand magasin Dupuis Frères a lui aussi fermé ses portes. Le cœur de la rue commerciale s'est complètement transformé à partir des années 1980. S'il reste le bijoutier Birks, de nouveaux magasins se sont ajoutés, notamment la Maison Simons, ainsi que des centres commerciaux comme les Cours Mont-Royal, la Place Montréal Trust, les Promenades de la Cathédrale, le Complexe Les Ailes (situé dans l'emplacement de l'ancien Eaton).

Juste à l'est du noyau central, la rue s'anime avec les bars, restaurants et salles de spectacle. Un nombre significatif de sex shops y ont vitrine, surtout autour du boulevard Saint-Laurent (et vers l'ouest). L'intersection avec le boulevard Saint-Laurent était le centre de ce que l'on appelait quartier du Red Light de Montréal. L'édifice 2.22 Sainte-Catherine Est, à cette intersection, inauguré en février 2012, s'inscrit dans un effort de la Ville de rehausser son image via le projet du Quartier des spectacles. S'y trouve depuis la Vitrine culturelle de Montréal où sont offertes des informations culturelles, des billets de spectacle au tarif régulier et de dernière minute[7],[8].

Culture et éducation[modifier | modifier le code]

La Place des Arts, un important centre culturel comprenant 5 salles de spectacle, et le Musée d'art contemporain y siègent également, dans l'arrondissement Ville-Marie.

Cette section de la rue est, durant l'été, un lieu de rassemblement, la rue étant partiellement fermée à la circulation à l'occasion d'événements spéciaux, tel le Festival international de jazz de Montréal et le festival Juste pour rire. La rue Sainte-Catherine est aussi le lien principal du tout nouveau Quartier des spectacles.

À l'intersection de la rue Saint-Denis, la rue Sainte-Catherine traverse le campus de l'Université du Québec à Montréal depuis la fin des années 1970. Alors qu'à l'ouest, autour des rues Guy et Bishop, les édifices de l'Université Concordia y ont pris racine au début des années 1990.

Village gai[modifier | modifier le code]

Le Village gai se concentre le long de la rue Sainte-Catherine, à l’extrémité est du centre-ville, entre la rue Saint-Hubert et la rue Papineau. La station de métro Beaudry, fournit l’accès le plus pratique au cœur du village, décoré en permanence du drapeau arc-en-ciel sur ses façades d’immeubles, emblème officiel de la communauté gaie.

Sources[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. a et b Site web de Destination centre-ville
  3. http://www.tourisme-montreal.org/Quoi-Faire/Attractions-touristiques/rue-sainte-catherine
  4. Ville de Montréal. Les rues de Montréal. Répertoire historique. Montréal,Méridien, 1995, p. 425
  5. Site web Métro de Montréal
  6. toponymie.gouv.qc.ca
  7. 2.22 Sainte-Catherine Est, images
  8. Radio-Canada