Pont Le Gardeur

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Le Gardeur
Pont Le Gardeur, avec le pont ferroviaire à l'arrière-plan.
Pont Le Gardeur, avec le pont ferroviaire à l'arrière-plan.
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montréal, Lanaudière
Localité Montréal, Repentigny
Coordonnées géographiques 45° 42′ 13″ N 73° 29′ 01″ O / 45.703611, -73.483611 ()45° 42′ 13″ N 73° 29′ 01″ O / 45.703611, -73.483611 ()  
Fonction
Franchit Rivière des Prairies
Fonction Pont routier et cycliste
B138 R-138
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres en acier
Longueur 923,4 m
Largeur 21,4 m
Matériau(x) Acier et béton
Construction
Construction 1938

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Pont Le Gardeur

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Pont Le Gardeur

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Pont Le Gardeur

Le pont Le Gardeur est un pont routier qui relie les villes de Montréal et de Repentigny en enjambant la rivière des Prairies. Il relie ainsi les régions administrative de Montréal et de Lanaudière.

Description[modifier | modifier le code]

Le pont est emprunté par la route 138. Il est en fait composé de deux structures distinctes, toutes deux séparées par une chaussée en courbe de 650 m qui traverse l'île Bourdon. Le premier pont, reliant Montréal à l'île Bourdon, mesure m 590.6[1], alors que le deuxième, qui relie l'île à Repentigny, mesure m 332.8[2].

Les deux ponts ainsi que la chausée qui les séparent comportent quatre voies de circulation, soit deux dans chaque direction, lesquelles sont séparées par une ligne médiane. Une piste cyclable est également présente du côté sud du pont. Enfin, le pont est, qui relie l'île Bourdon à Repentigny, comporte une voie réservée aux autobus en direction est.

Chaque jour, environ 24 000 véhicules empruntent le pont[1], soit un peu moins de 8,8 millions de véhicules par année.

Reconstruction[modifier | modifier le code]

Le pont a été entièrement reconstruit en 2001 et 2002[3] par la société d'ingénierie Dessau, qui fut chargée de la réalisation des plans et devis et de la supervision des travaux. Le responsable des travaux fut l'entrepreneur Pomerleau. Les coûts de cette reconstruction furent d'environ 26 millions de dollars[3].

Toponymie[modifier | modifier le code]

Le pont fut nommé en mémoire de Pierre Legardeur (1600–1648), général de la Nouvelle-France et premier seigneur de Repentigny. Il relie, à chacune de ses extremités, une rue nommée « Rue Notre-Dame ».

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ministère des Transports du Québec - Fiche du pont Le Gardeur ouest [1]
  2. Ministère des Transports du Québec - Fiche du pont Le Gardeur Est [2]
  3. a et b Reconstruction des ponts Le Gardeur entre Repentigny et Montréal (Transports Québec)