Autoroute 720 (Québec)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Ville-Marie.
B720
Autoroute 720
Autoroute Ville-Marie

Carte de l'autoroute 720.
Carte de l'autoroute 720.
Informations
Longueur : 8,1 kilomètres (5 mi)[1]
Direction : est / ouest
En service : 1972 [1] -
Localisation
Régions : Montréal
Villes : Montréal
Intersections
Extrémité ouest : B15 B20 A-15, A-20 à Montréal
Intersections : B10 A-10 à Montréal
Extrémité est : B134 R-134 à Montréal
Image
Autoroute Ville-Marie vue du boulevard Saint-Laurent
Autoroute Ville-Marie vue du boulevard Saint-Laurent
Réseaux
Autoroutes du Québec
Précédent B640 A-640 A-730 B730 Suivant
Un passage au-dessus de l'autoroute, vu de la côte de la Place d'Armes : le Palais des congrès est à gauche et le Quartier chinois en arrière-plan

L'Autoroute 720 est une autoroute urbaine québécoise desservant le centre-ville de Montréal. Elle est également connue sous le nom d'Autoroute Ville-Marie. Elle débute à l'échangeur Turcot à la jonction de l'autoroute 15 (Autoroute Décarie) et de l'autoroute 20. Elle traverse la ville de Westmount, l'arrondissement de Ville-Marie dans le Sud-Ouest de Montréal. Elle se termine à la hauteur du pont Jacques-Cartier (Route 134) et devient la rue Notre-Dame. Une partie de son trajet est souterrain. Cette section commence à la sortie 3 (rue Guy) et se termine à l'extrémité est de l'autoroute. L'échangeur avec l'autoroute 10 est souterrain (www.mtq.gouv.qc.ca). Elle passe sous le Palais des congrès.

Originellement, la 720 devait être une section de l'autoroute 20 lorsqu'elle aurait été prolongée jusqu'à l'autoroute 25. Ce projet a été abandonné. Par contre, l'avenue Notre-Dame sera convertie en boulevard urbain jusqu'à l'avenue Souligny. Cependant, la section de l'avenue Souligny comprise entre la rue Dickson et l'autoroute 25 a été numérotée 720 depuis la fin des travaux de 2009, visant à transformer cette dernière en voie rapide.

Au terme de la reconstruction du complexe de l'échangeur Turcot prévue en 2018, l'autoroute 720 changera de statut et portera le nom de route nationale 136[2].

Effondrement des paralumes du tunnel Viger de 2011[modifier | modifier le code]

Le 31 juillet 2011 vers 9:10 (HAE), la poutre supportant les paralumes, une structure de béton permettant au conducteur d'éviter être ébloui par la lumière à la sortie du tunnel, cède lors de travaux d'entretien sur le tunnel Viger. On y rapporte aucune victime[3].

Construction (Chronologie)[modifier | modifier le code]

Quebec Autoroute 720.svg Autoroute Ville-Marie

Kilomètre Année Notes
0 à 3 1972 De Quebec Autoroute 15.svg Autoroute 15 / Quebec Autoroute 20.svg Autoroute 20 (échangeur Turcot) à la rue Guy
3 à 6 1974 De la rue Guy à la rue Sanguinet (Tunnel Ville-Marie)
6 à 8 1986 De la rue Sanguinet à la rue Papineau (Tunnel Viger)

Sorties de l'Ouest en Est[modifier | modifier le code]

Quebec Autoroute 720.svg Autoroute Ville-Marie

Municipalité Sortie Intersection / Destinations
Montréal 1N B15 A-15 (Autoroute Décarie) Nord, Laval, Saint-Jérôme (vers l'ouest seulement)
Montréal 1S B15 A-15 Sud / B20 A-20 Est, Pont Champlain, Québec (vers l'ouest seulement)
Montréal & Westmount 2 Rue Saint-Jacques (vers l'ouest) / avenue Atwater (vers l'est)
Montréal 3 Rue Guy, Montréal centre-ville (vers l'est seulement)
Montréal 4 Rue Saint-Jacques, Rue de la Montagne, (vers l'est seulement) / avenue Atwater (vers l'ouest seulement)
Montréal 5 B10 A-10 (Autoroute Bonaventure), Pont Champlain, Sherbrooke, rue University (via Mansfield) (vers l'ouest seulement - à l'intérieur du tunnel)
Montréal 6 Boulevard Saint-Laurent, Rue Berri (vers l'est seulement)
Montréal 7 B134 R-134, Pont Jacques-Cartier/avenue Papineau/avenue De Lorimier via Notre Dame (vers l'est seulement - vers l'ouest à l'intersection - c'est la fin est du tunnel)
Montréal 15-S B25 A-25 Sud, Tunnel Louis-Hippolyte-Lafontaine
Montréal 15-N B25 A-25 Nord, Laval (via pont à péage)
  • Les numéros des sorties sont basés sur le kilométrage.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Ministère des Transports du Québec, « Transports Québec : Répertoire des autoroutes du Québec »,‎ 2007 (consulté le 9 mars 2010)
  2. Ministère des Transports du Québec, « Complexe Turcot - Carte des améliorations »,‎ 2010 (consulté le 21 juillet 2011)
  3. Anabelle Nicoud et Pierre-André b Normandin, « Grande frousse sur la 720 », La Presse,‎ 31 juillet 2011 (lire en ligne)

Liens externes[modifier | modifier le code]