Chemin de la Côte-Sainte-Catherine

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 30′ 08″ N 73° 37′ 27″ O / 45.502224, -73.624229

Chemin de la Côte-Sainte-Catherine

Orientation Est-ouest[1]
Débutant Avenue du Parc
Finissant Boulevard Décarie
Longueur 5,5 km
Désignation Avant 1702
Attrait Mont Royal
Hôpital Sainte-Justine
Collège Jean-de-Brébeuf
HEC
Centre commémoratif de l'Holocauste à Montréal
Centre Segal des arts de la scène
Hôpital général juif de Montréal
Résidences sur le chemin de la Côte-Sainte-Catherine, Outremont, QC, vers 1910

Le chemin de la Côte-Sainte-Catherine est une voie d'orientation est-ouest de Montréal, passant dans l'arrondissement d'Outremont.

Elle contourne le Mont Royal au nord à partir de l'avenue du Parc pour se diriger par la suite en ligne droite jusqu'au boulevard Décarie.

C'est une artère large bordée de somptueuses demeures et d'importantes institutions : l'Hôpital Sainte-Justine, le Collège Jean-de-Brébeuf, l'École des hautes études commerciales de Montréal et Hôpital général juif de Montréal.

Histoire[modifier | modifier le code]

La Côte Sainte-Catherine est l'un des plus anciens toponymes de Montréal. Il apparaît déjà en 1702 sur la carte de François Vachon de Belmont. Ce toponyme est donné à la fin du XVIIIe siècle par les Sulpiciens qui planifient le développement du centre de l'île en la divisant en côtes. Celles-ci sont des unités de territoire formées de quelques dizaines de concessions traversées par un chemin qui prend le nom de la côte.

Les terres de la Côte Sainte-Catherine demeurent agricoles jusqu'à la fin du XIXe siècle. En 1875, le territoire traversé par le chemin de la Côte-Sainte-Catherine est incorporé en une municipalité qui prendra le nom Outremont. En 1911, le nom de ce chemin est changé en celui de boulevard Sainte-Marie, mais en 1917, on lui redonne sa dénomination première de chemin de la Côte-Sainte-Catherine.

Canard colvert (femelle) dans le parc Mackenzie-King
chemin de la Côte-Sainte-Catherine, avril 2011

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Source[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal, Les rues de Montréal. Répertoire historique, Éd. Méridien, 1995

Lien externe[modifier | modifier le code]

.