Avenue De Lorimier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir De Lorimier.

45° 31′ 30″ N 73° 33′ 03″ O / 45.525015, -73.550723 ()

Avenue De Lorimier

Orientation Nord-sud[1]
Débutant Rue Notre-Dame
Finissant Avenue Étienne-Brûlé
Longueur 6,7 km
Désignation 1883
Autrefois Colborne
Attrait Prison du Pied-du-Courant, Maison de la culture Rosemont-Petite-Patrie

L'avenue De Lorimier est une avenue d'axe nord-sud de Montréal. Elle relie la rue Notre-Dame au boulevard Crémazie (autoroute Métropolitaine) traverse ainsi plusieurs arrondissements de Montréal dans son premier tronçon. Un second tronçon reprend dans l'arrondissement Villeray/Saint-Michel/Parc-Extension à partir de la rue Champdoré jusqu'à l'avenue Étienne-Brûlé au nord du boulevard Gouin dans l'arrondissement Ahuntsic-Cartierville.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pont Jacques-Cartier vue de l'avenue De Lorimier

L'avenue De Lorimier a été renommée le 27 juin 1883[2] en l'honneur de François-Marie-Thomas Chevalier de Lorimier, notaire de Montréal, impliqué dans la rébellion des Patriotes de 1837-39. Il fut condamné à mort et pendu à la Prison du Pied-du-Courant le 15 février 1839.

Ironiquement, avant de se nommer de Lorimier, l'avenue portait le nom d'avenue Colborne, en l'honneur du général John Colborne, chef suprême de l'armée britannique qui avait écrasé les patriotes et appuyé la condamnation à mort de 12 de ceux-ci en cour martiale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. « Avenue De Lorimier », sur Commission de toponymie du Québec