Boulevard Gouin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Gouin.

45° 33′ 14″ N 73° 40′ 23″ O / 45.553842, -73.67313 ()

Boulevard Gouin

Orientation Est-ouest[1]
Débutant Rue Sherbrooke est près du pont Le Gardeur
Finissant chemin de Senneville et chemin de l'Anse-à-l'Orme à Senneville
Longueur 50 km
Désignation 20 octobre 1910
Autrefois Plusieurs désignations diverses dont chemin du Sault et côte du Bord-de-l'eau
Attrait Église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie Église Sainte-Geneviève de Montréal

Le Boulevard Gouin est une artère orientée nord-est / sud-ouest de l'extrême nord de l'île de Montréal qui traverse l'ensemble de l'île, de la pointe est jusqu'au Parc-nature du Cap Saint-Jacques (Pierrefonds). Il débute sur la rue Sherbrooke est près du pont Le Gardeur et devient le chemin de Senneville de l'autre côté du Cap Saint-Jacques.

Long de 50 kilomètres, le boulevard Gouin est la plus grande artère parmi les 7700 rues de Montréal et l’une des plus anciennes de la ville. Depuis les fusions de plusieurs villes de l'île de Montréal en 2002, l'ensemble du boulevard Gouin se retrouve uniquement sur le territoire de la Ville de Montréal pour la première fois.

Histoire[modifier | modifier le code]

Boulevard Gouin, Sault-aux-Récollets, Montréal, vers 1920

Les premiers colons s’y établissent vers la fin du XVIIe siècle sur un chemin tracé par les pères de la mission du Sault-au-Récollet. Cet axe routier a joué un rôle primordial dans l’histoire du développement de toute la zone nord de Montréal et aujourd’hui le boulevard relie les quartiers est et ouest de l’ensemble de l'île.

En 1910, le Conseil municipal de Montréal désigne cette voie d'après le nom de l'avocat et homme politique Lomer Gouin (1861-1929) qui fut Premier ministre du Québec à partir de 1905.

Attraits[modifier | modifier le code]

Le long du boulevard Gouin, on trouve une grande concentration de bâtiments historiques dont plusieurs anciennes maisons campagnardes et de villégiature d’un grand intérêt patrimonial, datant du XIXe siècle, notamment dans le quartier du Sault-aux-Récollets (dans l'Arrondissement Ahuntsic-Cartierville).

C'est dans ce quartier que l'on retrouve la plus vieille église encore intacte de l'île de Montréal, l'église de la Visitation de la Bienheureuse-Vierge-Marie.

Références[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.

Source[modifier | modifier le code]