Pont Galipeault

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Pont Galipeault
Pont Galipeault vu de l'ouest.
Pont Galipeault vu de l'ouest.
Géographie
Pays Drapeau du Canada Canada
Province Drapeau : Québec Québec
Région Montérégie (Vallée-du-Haut-Saint-Laurent), Montréal
Localité L'Île-Perrot
Sainte-Anne-de-Bellevue
Coordonnées géographiques 45° 24′ 11″ N 73° 57′ 20″ O / 45.403056, -73.95555645° 24′ 11″ N 73° 57′ 20″ O / 45.403056, -73.955556  
Fonction
Franchit Rivière des Outaouais
Fonction Pont routier
B20 A-20
Caractéristiques techniques
Type Pont à poutres en béton précontraint et pont à poutres en acier
Longueur 510 m
Largeur 33,5 m
Matériau(x) Acier et béton
Construction
Construction 1922 et 1964
Reconstruction en 1992 et 2009

Géolocalisation sur la carte : Québec

(Voir situation sur carte : Québec)
Pont Galipeault

Géolocalisation sur la carte : Région métropolitaine de Montréal

(Voir situation sur carte : Région métropolitaine de Montréal)
Pont Galipeault

Géolocalisation sur la carte : Canada

(Voir situation sur carte : Canada)
Pont Galipeault

Le pont Galipeault est un pont routier qui relie L'Île-Perrot à Sainte-Anne-de-Bellevue en enjambant l'île Bellevue, la rivière des Outaouais et le canal de Sainte-Anne-de-Bellevue. Il relies les régions administratives de la Montérégie (Vallée-du-Haut-Saint-Laurent) et de Montréal.

Histoire[modifier | modifier le code]

Pont Galipeault entre Sainte-Anne-de-Bellevue et l'île Perrot. 20 juillet 1948.

Le pont Galipeault est construit en 1922[1], devenant le premier lien terrestre entre l'île Perrot et l'île de Montréal. Auparavant, les perrotois utilisaient le traversier pour se rendre sur l'île de Montréal. À l’époque, la structure offre une seule voie par direction. Le pont a un poste de péage et il en coûte 0,10 $ pour le traverser. Le poste de péage est enlevé lors de la construction du boulevard Métropolitain en 1960. En 1962, on acquiert les terrains servant à élargir les approches du pont dans le but de construire une deuxième structure pour doubler le nombre de voies. En 1964, les deux voies sur le pont existant sont mises en sens unique en direction ouest vers l'île Perrot, le nouvel ouvrage d'art parallèle servant aux déplacements en direction est vers l'île de Montréal. La structure de 1924 est reconstruite en 1992, alors que celle de 1964 l'est en 2009.

Circulation[modifier | modifier le code]

Le pont est emprunté par l'autoroute 20. Il s'agit en fait de deux ponts indépendants comportant au total cinq voies de circulation. Le pont en direction ouest est construit en poutres en béton précontraint et comporte deux voies. Quant à lui, le pont en direction est, plus récent, est construit à l'aide de poutres en acier et comporte trois voies. Cette troisième voie se termine tout juste à l'est du pont, car il s'agit d'une voie de sortie obligatoire pour la sortie 39 - Sainte-Anne-de-Bellevue / Boulevard des Anciens-Combattants.

Un pont cyclable est également aménagé au sud du pont.

Odonymie[modifier | modifier le code]

Le pont Galipeault a été nommé en l’honneur d'Antonin Galipeault (1879-1971), homme politique québécois qui fut député de Bellechasse et ministre des Travaux publics et du Travail dans le gouvernement de Louis-Alexandre Taschereau. Le pont Taschereau, situé de l'autre côté de l'île Perrot, est d'ailleurs nommé en l'honneur de ce dernier.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]