Rue Hochelaga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

45° 34′ 17″ N 73° 32′ 13″ O / 45.571396, -73.537036 ()

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Hochelaga.

Rue Hochelaga

Orientation Est-ouest[1]
Débutant Rue Parthenais
Finissant Boulevard Joseph-Versailles (anciennement Rue Lakefield)
Longueur 9,9 km
Attrait Maison de la culture Mercier
Rue Hochelaga au niveau de la station du métro Préfontaine

La rue Hochelaga est une longue voie d'orientation est-ouest de la partie est de l'île de Montréal, située au sud de la rue Sherbrooke. Elle débute dans l'arrondissement Ville-Marie, puis traverse l'arrondissement Hochelaga-Maisonneuve au complet. Elle relie la rue Parthenais au boulevard Joseph-Versailles (anciennement rue Lakefield) (tout près de la rue Notre-Dame) dans la ville de Montréal-Est. À noter qu'il y a un décalage d'environ 50 mètres entre les tronçons au niveau de la rue Fullum.

Histoire[modifier | modifier le code]

Ouverte à travers le territoire de l'ancien village d'Hochelaga, annexé à Montréal en 1883, la rue Hochelaga rappelle, tout comme la municipalité elle-même, le village amérindien dont Jacques Cartier, en 1535, découvre la présence au flanc du mont Royal.

Avenir[modifier | modifier le code]

La rue Hochelaga a absorbé historiquement le trop-plein de circulation de la rue Notre-Dame. Dans le projet actuel de réaménagement de la rue Notre-Dame, on planifie aussi de faire de la rue Hochelaga un véritable boulevard urbain avec rétrécissement des voies et aménagement paysager. De cette façon, la rue Hochelaga sera pleinement consacrée dans sa vocation résidentielle avec secondairement une vocation de voie de service[2]. Toutefois, la réalisation de la modernisation de la rue Notre-Dame et, par conséquent de la rue Hochelaga, est retardée.

Source[modifier | modifier le code]

  • Ville de Montréal. Les rues de Montréal. Répertoire historique. Montréal, Édition Méridien, 1995.

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au Québec, par convention, on entend par orientation est/ouest ce qui est parallèle au fleuve Saint-Laurent, même si, en réalité, le fleuve coule du sud-ouest vers le nord-est.
  2. Mémoire du député Réal Ménard, p.4