Annœullin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Annœullin
Image illustrative de l'article Annœullin
Blason de Annœullin
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Seclin-Sud
Intercommunalité Communauté de communes de la Haute Deûle
Maire
Mandat
Philippe Parsy
2008-2014
Code postal 59112
Code commune 59011
Démographie
Gentilé Annœullinois
Population
municipale
9 592 hab. (2011)
Densité 1 065 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 31′ 48″ N 2° 56′ 01″ E / 50.53, 2.93361111111 ()50° 31′ 48″ Nord 2° 56′ 01″ Est / 50.53, 2.93361111111 ()  
Altitude Min. 19 m – Max. 31 m
Superficie 9,01 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Annœullin

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Annœullin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Annœullin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Annœullin

Annœullin est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Localisation[modifier | modifier le code]

Annœullin se situe dans le Carembault en Flandre romane à 15 km de Lille, 5,7 km de Carvin et 7,4 km de Seclin.

Communes limitrophes de Annœullin
Sainghin-en-Weppes Don Allennes-les-Marais
Provin Annœullin Allennes-les-Marais
Bauvin Provin Carvin Carnin

Géologie et relief[modifier | modifier le code]

Hydrographie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Article connexe : Climat du Nord-Pas-de-Calais.

Voie de communication et transport[modifier | modifier le code]

Urbanisme[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

Noms anciens. Ennelin, titre de l'abbaye de St-Aubert, 1159, Hist. de Cambray, Preuves, 86. Anulin , titre de Gossuin , évêque de Tournai, pour l'abbaye de St-Martin, 1210, Mir. III, 378.

Dans les vieux documents mentionnant la commune d'Annœullin, on pouvait lire les noms de : Anolinum, Ennelin, Aneulyin, Anulin, Annelin. Mais le dictionnaire de 1733 donne l'orthographe actuelle d'Annœullin.

Ennelin en flamand[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Faits historiques. L'avouerie d'Annœullin était dévolue au châtelain de Lille. — Coutumes spéciales. — Monnaies et mesures particulières. — Grand marais dépendant de S -Vaast, d'Arras , qui , à ce titre , percevait annuellement , de chaque ménage, une poule et un demi-gros.

Origines, légendes et premières traces d’habitat[modifier | modifier le code]

Des fouilles préventives ont permis de trouver des traces d'habitations datant du néolithique et du gallo-romain. Elles mettent fin à une croyance qui voulait que le territoire d'Annœullin soit occupé par un seul grand marais au bord duquel des habitations primaires étaient présentes. Le marais présentait deux avantages :

  • Un avantage nourricier : présence de gibier, de cultures primaires.
  • Un avantage de protection : lieu difficile d'accès.

La découverte des traces d'habitations gallo-romaines peuvent aussi confirmer l'hypothèse de l'origine du nom d'Annœullin car Anolinus, officier romain, aurait pu siéger dans cette commune.

Mais Annœullin aurait pu avoir une autre origine comme la déformation du bas germain all man révélant la trace de peuplades saxonnes que Charlemagne aurait déportées dans la zone après leur capture (vers l’an 800).

Premières mentions d’Annœullin[modifier | modifier le code]

Il faut attendre le XIIe siècle pour trouver mentions écrites du terroir. La première d’entre elles remonte à 1165 où l’évêque de Tournai concéde, à l’abbaye Saint-Martin de Tournai, l’église d’Annœullin avec ses dépendances au nombre desquelles l’église d’Allennes (Annœullin fit partie de l’évêché de Tournai sous l’ancien régime). Puis, en 1169, un cartulaire du pape Alexandre III confirme la possession d’Annœullin dans les biens de l’abbaye Saint-Vaast d’Arras. On voit déjà apparaître le clivage entre ce qui sera la Flandre et l’Artois. Ensuite, Annœullin apparaîtra régulièrement dans les comptes de l’évêché (1177, 1184, 1210, 1219, 1242, 1278). À noter que Mons-en-Pévèle et Don sont fréquemment associés à ces actes. La charte de Roger IV, châtelain de Lille en 1220, va entre autres répartir les droits et responsabilités civiles et pénales entre le châtelain de Lille et l’abbaye d’Arras pour Annœullin, Bauvin et Mons-en-Pévèle.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Situation administrative[modifier | modifier le code]

Annœulin dans son canton et son arrondissement

Tendance politique[modifier | modifier le code]

Administration municipale[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1790 1795 Eugène Ledoux    
1795 1801 Charles Defrance    
1801 1803 Augustin Lejeune    
1803 1809 Antoine Watterlot    
1809 1816 Pierre Cuvelier    
1816 1821 André Watterlot    
1821 1835 Pierre Cuvelier    
1835 1846 Florentin Laden    
1846 1848 Charles Delannoy    
1848 1855 Valérien Couvreur    
1855 1865 Charles Mauroy    
1865 1876 Charles Delannoy    
1876 1887 Auguste Parsy    
1887 1890 Achille Leleu    
1890 1896 Antoine Mauroy    
1896 1908 Oscar Coupey    
1908 1912 Auguste Courmont    
1912 1934 Auguste Parsy    
1934 1945 Henri Dal    
1945 1947 Antoine Parsy    
1947 1949 Aline Lohez    
1949 1953 Marie-Louise Lheureux    
1953 mars 1959 Aline Lohez    
mars 1971 Henri Bonte  
juin 1995 José Poggi    
mars 2001 Anne-Marie Brice    
mars 2008 Philippe Parsy PS  
en cours Philippe Parsy PS  
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

Depuis 2011, la commune a un centre pénitentiaire de 688 places.

Politique environnementale[modifier | modifier le code]

Jumelages[modifier | modifier le code]

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 9 592 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
2 418 2 514 2 639 3 020 3 053 3 178 3 210 3 416 3 405
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
3 368 3 883 3 805 3 980 4 148 4 156 4 493 4 748 5 013
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
5 121 5 281 5 731 5 322 5 879 6 190 6 283 6 408 5 676
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
5 976 6 319 6 127 7 214 8 787 9 719 9 802 9 592 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3])
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Annoeullin en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,1 
90 ans ou +
0,6 
2,8 
75 à 89 ans
6,8 
8,2 
60 à 74 ans
9,2 
20,7 
45 à 59 ans
21,0 
23,2 
30 à 44 ans
22,1 
21,6 
15 à 29 ans
20,2 
23,3 
0 à 14 ans
20,2 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage [5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 


Santé[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

Annœullin fait partie de l'académie de Lille.

Sports[modifier | modifier le code]

Média[modifier | modifier le code]

Cultes[modifier | modifier le code]

Économie[modifier | modifier le code]

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

La Salle des fêtes (photo ancienne, salle réhabilitée en 2007)
Église Saint-Martin

Il y a deux églises à Annœullin, le Sacré-Cœur et Saint Martin. L'église du Sacré-Cœur est située dans le quartier du Marais et a été construire au début du XXe siècle. Quant à l'église Saint-Martin, elle a été construite dans le centre-ville, au croisement des routes de Carnin et de Provin, en 1898 par Bondin, architecte à Lille. Elle a remplacé une précédente église qui portait la date de 1574 et qui se situait dans l'axe de la porte du clocher et qui était devenue vétuste à la fin du XIXe siècle. Toutefois, le clocher date du XVIe siècle. L'église de Bondin a brûlé en 1997 mais a été reconstruite en 2002, dans des proportions plus modestes et dans un style très moderne. Le clocher et la façade ont néanmoins subsisté.

On peut aussi découvrir la brasserie d'Annœullin où on pourra goûter la bière : l'Angelus. C'est aussi la dernière brasserie artisanale de toute l'agglomération de Lille.[réf. nécessaire]

Annœullin abrite également un cimetière militaire allemand. Il rappelle l'occupation par l'armée allemande du secteur pendant la Première Guerre mondiale. C'est dans ce cimetière qu'a été inhumé l'as de l'aviation britannique Albert Ball.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes d'Annoeullin (Nord)

En 673, le roi de France Thierry III, faisant repentir du meurtre de saint Léger, accorde une charte en faveur de l’abbaye Saint-Vaast d’Arras et octroie le terroir d'Annœullin. La dépendance à l’abbaye bénédictine durera jusqu’à la Révolution française.

Il n’en reste plus aujourd’hui comme signe que le blason de la commune qui était celui de l’évêque Saint-Vaast.

  • Les armes d'Annoeullin se blasonnent ainsi : D'or à la croix ancrée et alaisée de gueules.

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]