Gruson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Gruson
L’église de Gruson
L’église de Gruson
Blason de Gruson
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Lannoy
Intercommunalité Lille Métropole
Maire
Mandat
Aimé Duquenne
2014-2020
Code postal 59152
Code commune 59275
Démographie
Gentilé Grusonnois
Population
municipale
1 147 hab. (2011)
Densité 366 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 35′ 43″ N 3° 12′ 25″ E / 50.5952777778, 3.20694444444 ()50° 35′ 43″ Nord 3° 12′ 25″ Est / 50.5952777778, 3.20694444444 ()  
Altitude Min. 24 m – Max. 53 m
Superficie 3,13 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Gruson

Géolocalisation sur la carte : Lille Métropole

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Gruson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Gruson

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Gruson
Liens
Site web www.mairie-gruson.fr

Gruson est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Géographie[modifier | modifier le code]

Gruson dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Gruson
Anstaing Chéreng Baisieux
Gruson Camphin-en-Pévèle
Bouvines Cysoing Bourghelles

Histoire[modifier | modifier le code]

Dans le cartulaire « de Villis » de Charlemagne daté de 812, Gruson dépend, comme Ascq et Flers, du fisc d'Annappes[1].

Dénommée Graeeina en 867 dans le testament d'Évrard de Frioul, fondateur de l'abbaye de Cysoing. En 1180, l'église et la dîme furent attribuées à l'abbaye de Cysoing. La bataille de Bouvines (1214) eut lieu en partie sur le territoire de cette commune.

En 1576, le curé Jean Renard fut massacré par les Gueux.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Gruson (59) Nord-France.svg

Les armes de Gruson[Note 1] se blasonnent ainsi : De sinople à la fasce d'hermine.

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1954 mars 1983 Gérard Delerue    
mars 1983 en cours Aimé Duquenne    
Les données manquantes sont à compléter.

Instances judiciaires et administratives[modifier | modifier le code]

La commune relève du tribunal d'instance de Lille, du tribunal de grande instance de Lille, de la cour d'appel de Douai, du tribunal pour enfants de Lille, du tribunal de commerce de Tourcoing, du tribunal administratif de Lille et de la cour administrative d'appel de Douai.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 1 147 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 2],[Note 3].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
310 311 352 347 393 398 397 400 397
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
387 394 400 400 396 382 385 394 392
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
409 396 426 396 423 436 442 458 455
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2005 2006 2010
475 571 643 767 932 1 194 1 134 1 131 1 145
2011 - - - - - - - -
1 147 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Gruson en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,5 
3,9 
75 à 89 ans
4,0 
12,9 
60 à 74 ans
11,3 
28,0 
45 à 59 ans
28,4 
17,9 
30 à 44 ans
19,7 
16,8 
15 à 29 ans
15,2 
20,4 
0 à 14 ans
20,9 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

  • L’église Notre-Dame de la Visitation (XIXe siècle), où l'on vénère Saint Gangon ou (Gengoult) pour la guérison des maux de jambes ou le rétablissement de la paix dans les ménages. L'orgue de tribune, qui n'est plus actuellement utilisé, est d'une importance inhabituelle, eu égard à la taille de l'édifice.
  • Le calvaire appelé « Le Bon Dieu de pierre » (XVe siècle), à l’angle de la rue du Château et de la rue Neuve, provient de l'abbaye de Cysoing

La commune est également connue pour le célèbre Carrefour de l'Arbre où la course cycliste le Paris-Roubaix passe tous les ans.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les armes sont identiques à celles de Wicres et de Estrées.
  2. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  3. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Ascq sous Charlemagne en l'an 800 », Part. 1, Chap. 2, pages 13 à 16, Essai de l'histoire d'Ascq et de ses environs, P. Delebart, Imprimerie R. Boulonnais, Ascq, 1952.
  2. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  3. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2005, 2006, 2010, 2011
  4. « Évolution et structure de la population à Gruson en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)
  5. « Résultats du recensement de la population du Nord en 2007 », sur le site de l'Insee (consulté le 28 juillet 2010)