Ronchin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Ronchin
Les villas Lebrun
Les villas Lebrun
Blason de Ronchin
Blason
Ronchin
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Lille-Sud-Est
Intercommunalité Lille Métropole
Maire
Mandat
Patrick Geenens
2014-2020
Code postal 59790
Code commune 59507
Démographie
Population
municipale
17 971 hab. (2011)
Densité 3 316 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 36′ 19″ N 3° 05′ 19″ E / 50.6052777778, 3.08861111111 ()50° 36′ 19″ Nord 3° 05′ 19″ Est / 50.6052777778, 3.08861111111 ()  
Altitude Min. 28 m – Max. 57 m
Superficie 5,42 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Ronchin

Géolocalisation sur la carte : Lille Métropole

Voir sur la carte topographique de Lille Métropole
City locator 14.svg
Ronchin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Ronchin

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Ronchin
Liens
Site web http://www.ville-ronchin.info/

Ronchin est une commune française, située dans le département du Nord (59) en région Nord-Pas-de-Calais faisant partie de Lille Métropole.

Ses habitants sont appelés les Bruants ou les Ronchinois.

Connue au IXe siècle sous le nom de Rumcinium, la racine étymologique du nom de la ville est la même que celle du mot « Ronce ».

Géographie[modifier | modifier le code]

Ronchin dans son canton et son arrondissement

Ronchin est une commune du sud-est de la banlieue lilloise, localisée dans le Mélantois, en Flandre romane.

Limitrophe des villes de Lille au nord, Lezennes à l'est, Lesquin au sud et Faches-Thumesnil à l'ouest. Son altitude est supérieure à celle de Lille.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Ronchin
Lille Hellemmes Lezennes
Ronchin
Faches-Thumesnil Lesquin

Communications[modifier | modifier le code]

La gare.

Topographie et géologie[modifier | modifier le code]

Climat[modifier | modifier le code]

Morphologie urbaine[modifier | modifier le code]

Il est possible d'établir une frontière géographique entre le nord et le sud. Au nord de la voie de chemin de fer principale se situent des bâtiments similaires à ceux de Lille. Au sud de celle-ci, les habitations sont d'un type plus résidentiel (lotissements, HLM, etc...).

La ville se décompose en quatre quartiers. Le plus ancien est appelé Grand Ronchin. S'articulant autour de l'église Saint-Rictrude ainsi que le long de la rue Roger Salengro, celui-ci est localisé à l'est et au sud-est de la ville. À son nord, on retrouve le quartier du "Bel air".

Le Petit Ronchin est situé au nord et est limitrophe de la ville de Lille. C'est là que se trouvent la mairie ainsi que la plupart des commerces ronchinois. On y retrouve les alentours de la maire ainsi que le quartier dit "des fleurs".

Le quartier faisant la jonction entre ces deux derniers date de l'après-guerre. De type résidentiel, la Cité Jardins est une suite de lotissements et de barres d'immeubles.

Le Champ du cerf est le quatrième et dernier quartier de la ville. Construit dans les années 70 au sud-ouest, il présente les mêmes caractéristiques que la Cité Jardins. Celui-ci s'est étendu dans les années 90 jusqu'au "Mont de Fâches".

Histoire[modifier | modifier le code]

Traces de peuplement avant notre ère, la ville est traversée par d'anciennes voies romaines.

Rumcinium : Domaine de l'abbaye de Marchiennes au IXe siècle (diplôme de l'empereur Charles II le Chauve aux Archives nationales françaises, daté de 877 confirmant les biens de l'abbaye), la ville fut brûlée par les Lorrains en 1640, occupée par les troupes du roi soleil en 1650, ravagée par la peste en 1663.

Aux portes de Lille, elle partagea le sort de sa puissante voisine et subit tous les contrecoups des sièges et combats qui s'y livrèrent. Important essor industriel au XIXe siècle.

Entre les années 1950 et 1960, les deux parties de Ronchin ont été réunies par un nombre important de maisons qui constituent la Cité jardins. Dans les années 1970, des constructions se sont implantées au lieu-dit « Le Champ du Cerf » et constituent un 4e quartier de la ville. Depuis 1990, un cinquième quartier s'est construit sur les hauteurs dominant le Champ du Cerf.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Ronchin

Les armes de Ronchin se blasonnent ainsi : « D'or à une escarboucle de sable, percée de gueules.»

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Tendances politiques et résultats[modifier | modifier le code]

Liste des maires[modifier | modifier le code]

Liste des derniers maires
Période Identité Étiquette Qualité
1947 mars 1965 Alfred Colin    
mars 1965 mars 1983 Henri Kints PS  
mars 1983 2006 Michel Laignel (¹) PS  
2006 en cours Alain Rabary PS  
Les données manquantes sont à compléter.

À l'issue du 1er tour le 23 mars 2014, aucune liste n'a obtenu la majorité absolue des suffrage, la liste emmenée par Patrick Geenens arrivant en tête avec 39.62% devant la liste de Thérèse Lesaffre (19.80%). Fait inédit à Ronchin depuis 1965, il y eut donc un second tour, le 30 mars 2014. celui-ci prit la forme d'une quadrangulaire (M. Bavye étant seul candidat à n'avoir obtenu un score suffisant pour se maintenir au second tour). À l'issue du second tour, la liste "Ronchin, Durable et Solidaire" l'emporte et obtient 25 des 33 sièges a pourvoir. Les listes de Thérèse Lesaffre et Patrick Matthews obtiennent 3 sièges chacune. La liste menée par Louis-Alexandre Osinski obtient 2 sièges.

  • (¹) Michel Laignel n'a pu finir son dernier mandat suite à une décision de justice[1]. Le 29 janvier 2004, il a été condamné pour prise illégale d'intérêts, faux et usage de faux en écriture publique (transmission de faux comptes-rendus de conseil à la préfecture au sujet d’une subvention attribuée à sa fille) et favoritisme (notamment de l’entreprise de BTP gérée par l’un de ses fils). Le jugement a été confirmé en appel le 15 juin 2005 (il a été condamné à deux ans de prison avec sursis et deux ans d’inéligibilité). Le jugement a été confirmé après recours en cassation le 8 mars 2006, à la suite de quoi il a choisi de démissionner.

Jumelages[modifier | modifier le code]

Drapeau de l'Allemagne Halle (Rhénanie-du-Nord-Westphalie) (Allemagne) 25 ans de jumelage entre les deux communes en 2009
Drapeau : Roumanie Târnăveni (Roumanie)
Drapeau de l'Angleterre Kirkby-in-Ashfield (Angleterre)Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées. Sous-modèle utilisé pour la maintenance du modèle {{Jumelage}} via les pages liées.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 17 971 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements des communes de plus de 10 000 habitants ont lieu chaque année à la suite d'une enquête par sondage, contrairement aux autres communes qui ont un recensement réel tous les cinq ans[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
836 752 875 1 007 1 326 1 425 1 460 1 565 1 634
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
1 710 1 780 1 990 2 204 2 415 2 650 2 906 3 163 3 513
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
4 245 4 785 5 561 5 821 6 746 7 815 8 799 8 775 9 763
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2011 -
11 455 14 030 15 319 17 367 17 937 17 999 18 761 17 971 -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[2] puis Insee à partir de 2004[3].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Ronchin en 2007 en pourcentage[4].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,5 
4,3 
75 à 89 ans
8,4 
11,4 
60 à 74 ans
12,2 
18,9 
45 à 59 ans
18,8 
22,1 
30 à 44 ans
20,6 
19,8 
15 à 29 ans
21,1 
23,2 
0 à 14 ans
18,4 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage [5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Vie locale[modifier | modifier le code]

Enseignement[modifier | modifier le code]

  • Le collège Gernez-Rieux va être rénové pour atteindre une certification HQE bâtiment tertiaire, dans le cadre d'un projet du conseil général du Nord. La phase de concours s'effectue en 2009[6].

Santé[modifier | modifier le code]

Sports[modifier | modifier le code]

Infrastructures[modifier | modifier le code]

La ville dispose de nombreux équipements sportifs : golf, centre équestre, 3 stades dont un de baseball, 7 salles de sports, de multiples terrains de tennis, piscine, un centre de tir, bowling, dojo pour les arts martiaux.

Ronchin a été élue ville française la plus sportive de moins de 20 000 habitants en 2000. Elle accueille la faculté des sports (STAPS) dépendant de l'université Lille II.

Clubs[modifier | modifier le code]

La ville accueille de nombreuses associations sportives[7]:

  • Arts Martiaux: Arts Martiaux Ronchinois
  • Baseball et softball: Dragons de Ronchin, évoluant en Nationale 2 (D3) en 2011
  • Basket: Ronchin Basket Club
  • Billard : Billard Club du Canon d'Or
  • Bowling: Bowling Club LUC
  • Boxe: Ronchin Boxing Club
  • Cyclisme: Entente Cycliste Faches-Thumesnil Ronchin
  • Équitation: Centre Équestre 3D
  • Escalade: Sac à Pof
  • Football: Union Sportive de Ronchin
  • Flag football: Taureaux, Champions de France 2013
  • Golf: Golf Lille Métropole
  • Gymnastique: Gym J'aim
  • Handball: Mélantois Handball Club Ronchin Fâches-Thumesnil
  • Hockey sur gazon: LUC Ronchin Hockey Club
  • Lutte: Ronchin Lutte
  • Natation: Ronchin Olympique Club (le Roc a été créé en 1972 et compte près de 500 adhérents)
  • Sport et Handicap: ASC, Stade Olympique des Sourds de Ronchin
  • Tennis: Tennis Club de Ronchin
  • Tennis de Table: Espoir pongiste de Ronchin
  • Tir: Tir Sportif Ronchinois
  • Tumbling: Acrobatic Club de Ronchin
  • Volley: Volley Club Ronchinois.

Mais également de nombreuses associations culturels:

  • Théâtre : Compagnie Bartholo
  • Art
  • Musique.

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Brasseries du Nord Pas-de-Calais.
  • Les villas Lebrun, construites en 1906, toutes différentes et disposées en épi sur rue.
  • Église du Christ-Ressuscité, André Lys, 1957.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]