Tourmignies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Tourmignies
L’Eglise Saint Pierre de Tourmignies à l’entrée du village en venant de la petite route d’Attiches.
L’Eglise Saint Pierre de Tourmignies à l’entrée du village en venant de la petite route d’Attiches.
Blason de Tourmignies
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Nord-Pas-de-Calais
Département Nord
Arrondissement Lille
Canton Pont-à-Marcq
Intercommunalité Communauté de communes Pévèle-Carembault
Maire
Mandat
Alain Duchesne
2014-2020
Code postal 59551
Code commune 59600
Démographie
Population
municipale
682 hab. (2011)
Densité 336 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 30′ 27″ N 3° 05′ 06″ E / 50.5075, 3.08550° 30′ 27″ Nord 3° 05′ 06″ Est / 50.5075, 3.085  
Altitude Min. 37 m – Max. 49 m
Superficie 2,03 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte administrative du Nord
City locator 14.svg
Tourmignies

Géolocalisation sur la carte : Nord

Voir sur la carte topographique du Nord
City locator 14.svg
Tourmignies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Tourmignies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Tourmignies
Liens
Site web alainduchesne.hautetfort.com

Tourmignies est une commune française, située dans le département du Nord en région Nord-Pas-de-Calais.

Le nom jeté des habitants de Tourmignies est les berlafards[1].

Géographie[modifier | modifier le code]

Tourmignies dans son canton et son arrondissement

Situation[modifier | modifier le code]

Tourmignies est située à l'est de la forêt domaniale de Phalempin et à 2,4 km de Mérignies, 2,7 km d'Attiches, 3,7 km d'Avelin, 5,1 km de Thumeries et 4,6 km de Mons-en-Pévèle.

Communes limitrophes[modifier | modifier le code]

Communes limitrophes de Tourmignies
Avelin
Attiches Tourmignies Mérignies
Mons-en-Pévèle

Toponyme[modifier | modifier le code]

Noms anciens : Tourmegnies, en 1187, par titre de Saint-Piat, à Seclin (Mirœus). Thormengnies, 1222, cart. de l'abbaye de Vicognc. Tourmingnies, 1387, cart. de Loos. Tormengny.Tormengy.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'autel de Tourmignies, un terrage et d'autres revenus appartenaient au chapitre de Seclin, qui fut confirmé dans cette possession par une bulle du pape Clément III, 26 mars 1187.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Armes de Tourmignies

Les armes de la commune de Tourmignies se blasonnent ainsi :
De gueules à la fasce d'hermine. [2]

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
mars 2001 2005 Jean-Louis Wambre    
2005 en cours Alain Duchesne MoDem  
Les données manquantes sont à compléter.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 682 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
363 363 378 407 503 502 499 495 501
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
520 550 543 577 554 540 536 565 520
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
538 564 572 553 540 523 503 505 509
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
534 505 576 596 615 756 707 694 686
2011 - - - - - - - -
682 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique


Pyramide des âges[modifier | modifier le code]

Pyramide des âges à Tourmignies en 2007 en pourcentage[5].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,3 
90 ans ou +
0,0 
2,7 
75 à 89 ans
5,2 
10,3 
60 à 74 ans
11,0 
29,2 
45 à 59 ans
25,7 
19,8 
30 à 44 ans
19,9 
17,7 
15 à 29 ans
17,9 
20,1 
0 à 14 ans
20,5 
Pyramide des âges du département du Nord en 2007 en pourcentage[6].
Hommes Classe d’âge Femmes
0,2 
90 ans ou +
0,7 
4,6 
75 à 89 ans
8,2 
10,4 
60 à 74 ans
11,9 
19,8 
45 à 59 ans
19,5 
21,0 
30 à 44 ans
19,9 
22,5 
15 à 29 ans
20,9 
21,5 
0 à 14 ans
18,9 

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Eglise st Pierre

L'église Saint Pierre de Tourmignies est classée Monument historique. Le patronyme est Chaire de Saint-Pierre à Antioche. Cette fête célèbre le pouvoir spirituel de Pierre, tant en orient (Antioche) qu'en occident (Rome). L'église est citée pour la première fois dans les textes en 1188. Elle dépendait de Seclin qui nommait le curé. Dans l'église, on y voit des fonts baptismaux en pierre de Tournai, qui portent une inscription. Il y existe une pierre tumulaire à la mémoire de M. Scherer de Vendeville, écuyer, officier des gardes wallonnes.

Château d'Assignies

Le château d'Assignies, construit entre 1870 et 1876 d'après les plans de Léon Ohnet et Henri Meurillon, appartenait à la famille industrielle lilloise des Boutry-Van Isselstein. Il a été détruit lors de la Première Guerre mondiale, en 1917.

Salle Robert Bonte

Présentation de la salle des fêtes "Robert Bonte" située en face de la Mairie de Tourmignies. Cette salle a été construite dans les années 1970, sous le mandat de Robert Bonte. Déconstruction en 2012 elle a été reconstruite en 2013 par l'architecte Boualem Chelouti.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Pour approfondir[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]