Armie Hammer

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Armie Hammer
Description de cette image, également commentée ci-après
Armie Hammer lors de la Berlinale 2017.
Nom de naissance Armand Douglas Hammer
Surnom Armie
Naissance (36 ans)
Los Angeles, Californie (États-Unis)
Nationalité Américaine
Profession Acteur
Films notables The Social Network
J. Edgar
Lone Ranger : Naissance d'un héros
Agents très spéciaux : Code UNCLE
Call Me by Your Name

Armie Hammer, né le à Los Angeles (Californie), est un acteur américain.

Biographie[modifier | modifier le code]

Naissance et ascendance[modifier | modifier le code]

Armand « Armie » Douglas Hammer est né à Los Angeles le . Il est le fils de l'homme d'affaires Michael Armand Hammer et de Dru Ann Mobley, agent de crédit. En outre, il est l'arrière-petit-fils du magnat du pétrole, philanthrope et collectionneur d'art Armand Hammer.

Débuts et seconds rôles (années 2000)[modifier | modifier le code]

Il commence sa carrière d'acteur en 2005 dans un épisode de la série Arrested Development dans lequel il joue un étudiant. Il apparaît dans un épisode de Veronica Mars en 2006. Il se fait ensuite remarquer pour son rôle dans la saison 4 de Desperate Housewives en 2007, puis surtout pour son rôle dans la série Le Diable et moi (2009)[1].

Mais c'est véritablement sa double interprétation des jumeaux Winklevoss dans le drame de David Fincher, The Social Network, qui sort en 2010, qui le révèle au monde entier.

En 2011, il prête ses traits à un autre personnage réel, celui de Clyde Tolson dans J. Edgar, biopic de Clint Eastwood dédié au parcours du chef du FBI, J. Edgar Hoover, incarné par Leonardo DiCaprio.

En 2012, il interprète le prince Andrew Alcott dans la grosse production Blanche-Neige, aux côtés de la star Julia Roberts et la jeune Lily Collins. Le film est néanmoins éclipsé[2] par une autre adaptation du conte éponyme, le blockbuster fantastique Blanche-Neige et le Chasseur, mené par Chris Hemsworth, Kristen Stewart et Charlize Theron, dont le succès est tel[3] qu'une suite est immédiatement annoncée[4].

Blockbusters (2013-2015)[modifier | modifier le code]

L'acteur pour la promotion de Agents très spéciaux : Code UNCLE au San Diego Comic-Con 2015.

En , il envisage de réobtenir le rôle de Bruce Wayne pour la nouvelle adaptation de Batman prévue pour 2016, ainsi que celui de La Ligue des justiciers, après avoir été choisi initialement par George Miller pour incarner un chevalier noir paranoïaque dans le film avorté Justice League: Mortal. Mais la star confirmée Ben Affleck lui est finalement préférée dans ce rôle.

En août 2013, il tient le rôle de John Reid / The Lone Ranger, aux côtés de Johnny Depp, dans le western fantastique Lone Ranger : Naissance d'un héros de Gore Verbinski. Le film est un énorme échec critique[5] et commercial[6], mettant fin au projet de franchise.

Durant l'été 2015, il partage l'affiche avec Henry Cavill pour une autre adaptation d'un vieux feuilleton, la comédie d'action et d'espionnage Agents très spéciaux : Code UNCLE (The Man from U.N.C.L.E.), de Guy Ritchie. Si les critiques sont bonnes dans l'ensemble[7], le box-office est décevant[8]. Là encore, les projets de suites sont annulés[9].

Cinéma indépendant (depuis 2016)[modifier | modifier le code]

L'acteur aux côtés de Timothée Chalamet à la première de Call Me by Your Name à la Berlinale 2017.

Prenant ses distances avec les blockbusters, il passe à des rôles secondaires mais plus graves en jouant Samuel Turner dans The Birth of a Nation de Nate Parker et Walker Morrow dans Nocturnal Animals de Tom Ford.

Il retient surtout l'attention des critiques et est nommé pour le Golden Globe du meilleur acteur dans un second rôle 2018 pour son incarnation de l'Américain Oliver qui entretient une relation avec Elio joué par Timothée Chalamet dans Call Me by Your Name de Luca Guadagnino.

En 2018, il est à l'affiche de la comédie indépendante Sorry to Bother You.

Vie privée[modifier | modifier le code]

L'acteur avec sa compagne Elizabeth Chambers à Londres, en .

Il a un jeune frère, Viktor. Le , il se marie avec la journaliste et présentatrice télé Elizabeth Chambers. Ensemble, ils ont deux enfants: une fille, Harper[10] (née en 2014) et un garçon, Ford (né en 2017)[11]. Ils annoncent leur séparation après treize ans de relation, en 2020[réf. nécessaire].

Les accusations de cannibalisme et d'agressions sexuelles l'ont complètement écarté d'Hollywood, et le magazine «Variety» affirme que l'acteur travaille désormais pour un complexe hôtelier aux îles Caïmans[12].

Controverses et affaire judiciaire[modifier | modifier le code]

En , des conversations écrites entre Armie Hammer et des femmes sont divulguées sur les réseaux sociaux. Armie Hammer y évoque des fantasmes à penchants cannibales[13], avec des détails crus et violents. L'acteur nie les accusations de cannibalisme et affirme que tous les actes et paroles intervenus durant ses liaisons reposaient sur un consentement mutuel[14]. Mais la polémique enfle et son agence artistique fait le choix de se séparer de lui. L'acteur abandonne également des projets, notamment celui de Shotgun Wedding (en) et d'une série sur Le Parrain[15].

En , l'une des premières femmes à avoir dénoncé les propos d’Armie Hammer, en janvier précédent, accuse l'acteur de l'avoir séquestrée et violée en 2017[16]. À la suite de ses accusations, une enquête judiciaire est ouverte[17].

Ces accusations ont pour conséquence son retrait de plusieurs projets de films ou séries. En décembre 2021, il est annoncé que des scènes supplémentaires sont tournées pour le film Next Goal Wins. Armie Hammer, qui avait déjà tourné quelques scènes, est remplacé par Will Arnett[18].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Cinéma[modifier | modifier le code]

Télévision[modifier | modifier le code]

Distinctions[modifier | modifier le code]

L'acteur aux Oscars 2011, pour The Social Network.

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nominations[modifier | modifier le code]

Voix françaises[modifier | modifier le code]

Et aussi

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Armie Hammer Biography, Pictures, Videos, Movies - FamousWhy.
  2. « "Mirror, Mirror" is the fairest flop of them all », sur Chicagomaroon.com (consulté le ).
  3. (en) Gabe Toro, « Weekend Box Office : ‘Snow White And The Huntsman’ Bucks Poor Tracking Worries, The ‘Avengers’ Breaks Two More All-Time Records », sur Indiewire.com, (consulté le ).
  4. « Jessica Chastain & Emily Blunt Are Fierce In "The Huntsman Winter's War" Posters », sur Refinery29.com (consulté le ).
  5. (en) « The Lone Ranger (2013) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  6. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=loneranger.htm
  7. (en) « The Man From U.N.C.L.E. (2015) » [vidéo], sur Rotten Tomatoes (consulté le ).
  8. https://www.boxofficemojo.com/movies/?id=uncle.htm
  9. « Lone Ranger 2 : la suite envisagée n'aura certainement jamais lieu », sur Cinenews.be (consulté le ).
  10. « Armie Hammer Welcomes Daughter Harper », sur PEOPLE.com (consulté le )
  11. (en-US) « Armie and Elizabeth Chambers Hammer Name Son Ford Douglas Armand », PEOPLE.com,‎ (lire en ligne, consulté le )
  12. (en-US) Elizabeth Wagmeister,Sasha Urban et Elizabeth Wagmeister, « Armie Hammer Is Working as a Timeshare Salesman in the Caymans, After All », sur Variety, (consulté le )
  13. (en-US) E. J. Dickson, « We're All Missing the Point of the Armie Hammer Cannibalism Scandal », sur Rolling Stone, (consulté le )
  14. (en-US) Claire Lampen, « Yet Another One of Armie Hammer’s Exes Speaks Out », sur The Cut, (consulté le )
  15. (en-US) Angelique Jackson et Matt Donnelly, « Armie Hammer’s ‘Shotgun Wedding’ Role to Be Recast Amid Social Media Scandal », sur Variety, (consulté le )
  16. Le Monde avec AFP, « L’acteur américain Armie Hammer visé par une enquête sur des accusations de viol », sur Le Monde, (consulté le )
  17. « Accusé de viol par une femme, Armie Hammer fait l'objet d'une enquête », sur Première, (consulté le )
  18. (en) Anthony D'Alessandro, « Will Arnett Subbing For Armie Hammer In Taika Waititi's Soccer Movie 'Next Goal Wins' », sur Deadline.com, (consulté le )

Annexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :